Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Hyundai Accent GL 2006 (Extrait vidéo)

Hyundai Accent GL 2006 (Extrait vidéo)

Pour aller du point A au point B. Tout simplement. Par ,



Pour aller du point A au point B, tout aisément.

Les moyens de transport simples sont vraiment sous-estimés. Après tout, pour plusieurs, il importe peu que leur véhicule ait un système de détection de changement de voie, une boîte automatique à huit vitesses ou encore un moteur de 500 chevaux. Ces consommateurs recherchent des façons peu coûteuses de se déplacer; ils ne veulent pas dépenser 50 000 $ pour une voiture même s'ils en sont capables. Bref, ils s'intéressent à des modèles comme la Hyundai Accent.

En 1995, le constructeur sud-coréen a lancé sa petite sous-compacte Accent en remplacement de l'Excel. Malheureusement, le nouveau modèle n'a pas su faire oublier le piètre dossier de fiabilité de cette dernière. En 1998, le design a été rafraîchi et un grand nombre de corrections ont été apportées. Deux ans plus tard, l'Accent est finalement devenue une alternative intéressante, en partie grâce à son châssis amélioré. Pour 2006, Hyundai nous fait sa meilleure offre à ce jour. Une chance, car la compétition est féroce dans le segment des sous-compactes.

Le prix de base de la berline 2006 est de 13 995 $, alors que la version haut de gamme GLS avec transmission automatique coûte 17 645 $. Mon modèle d'essai était une version GL automatique avec Groupe confort; son prix de détail est de 16 245 $.

Esthétique

Entre 1995 et 2005, l'évolution physique de l'Accent a toujours été subtile. En 1998 et en 2000, un lien évident unissait le nouveau modèle à l'ancien. Cette année, toutefois, la voiture bénéficie d'une refonte complète. Le nouveau design semble être d'inspiration plus européenne, évoquant la Fiat Punto et la Renault Twingo. Assurément, Hyundai a visé dans le mille sur ce point. Notons que le hatchback trois portes ajoute une dose de sportivité fort appréciée à la gamme.

Sur le site de Hyundai Canada, beaucoup d'emphase est mise sur l'efficacité et la brillance des nouveaux phares à lentilles claires. Ironiquement, l'une des premières choses que j'ai constatées en conduisant mon Accent le soir a été l'éclairage déficient des phares.

L'habitacle est aéré et confortable. Le tableau de bord est intelligemment aménagé et c'est un jeu d'enfant de contrôler les commandes. Les surfaces en plastique dur sont plus agréables à l'oeil qu'au toucher et, en vertu d'une grande attention aux détails, le travail d'assemblage est de qualité. Les sièges sont fermes et ils offrent un degré de confort adéquat. Ceci dit, je n'ai pu obtenir une position de conduite parfaite même avec le réglage en hauteur des sièges et le volant inclinable. Dans l'ensemble, l'intérieur de l'Accent donne l'impression que la voiture coûte beaucoup plus que 14 000 $.

Mécanique

Hyundai préfère les choses simples, comme le démontre le moteur à quatre cylindres de 1,6 litre - le seul disponible avec l'Accent. Il développe 110 chevaux et 106 lb-pi de couple par l'entremise d'une boîte manuelle à cinq vitesses ou d'une automatique à quatre vitesses. Les freins sont composés de disques à l'avant et de tambours à l'arrière. La direction à crémaillère est assistée et la suspension est indépendante à l'avant/semi-indépendante à l'arrière. De série, les roues sont en acier et mesurent 14 pouces, alors qu'en version GLS, on retrouve des jantes en alliage de 15 pouces.

Sur la route

Le petit moteur de 1,6 litre est animé et dynamique. Il y a assez de couple à bas régime pour effectuer des décollages rapides et, au fur et à mesure que le régime augmente, la vitesse et le bruit prennent de l'ampleur. Ma consommation d'essence moyenne a été de 8,0 litres aux 100 kilomètres. Je suis toutefois convaincu que j'aurais pu faire mieux n'eut été de la damnée transmission.