Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Hyundai Veloster Rallye 2016 : essai routier

Hyundai Veloster Rallye 2016 : essai routier

Le plaisir avant tout Par ,

Le constructeur coréen a trouvé une manière toute simple d’étirer la sauce pour 2016. Sa petite Veloster, déjà en service depuis 2012, a droit à une version un peu plus épicée qui risque de plaire aux amateurs de modifications automobiles. La Hyundai Veloster Rallye 2016 se base au préalable sur la version Turbo, une variante légèrement révisée cette année, mais pour séduire un public plus exigeant, la Rallye se voit greffer quelques composantes exclusives. S’agit-il d’une dernière tentative pour mousser les ventes de cette voiture marginale? La question mérite d’être posée.

D’entrée de jeu, l’édition Rallye se distingue par une carrosserie bleue mate et des jantes de 18 pouces provenant du catalogue de Rays, un nom qui n’a plus vraiment besoin de présentation dans le milieu. En plus de changer l’allure, ces roues s’avèrent plus légères (2,27 kg par roue), ce qui réduit évidemment le poids suspendu. Le département de design a aussi cru bon d’ajouter des bas de caisse qui imitent la fibre de carbone. Désolé mesdames et messieurs, la Veloster est une voiture abordable, pas une exotique!

Le fait que la Rallye découle de la Turbo explique pourquoi la grille de calandre dominante à l’avant est toujours au programme. Pour 2016 également, le constructeur a laissé tomber ces fausses trappes d’aération sur le capot. À l’arrière, la sous-compacte est coiffée d’un aileron au-dessus de la lunette arrière, tandis que l’échappement central constitue probablement l’élément le plus accrocheur de la sous-compacte. Une chose est certaine, cette curieuse voiture fait partie de celles qu’on adore ou déteste. À vous de décider dans quel camp vous vous situez.

Rallye = Performance accrue?
L’appellation Rallye a peut-être une connotation orientée vers la performance, mais en réalité, le moteur turbocompressé 4-cylindres à injection directe de 1,6-litre de cylindrée déjà connu du public demeure inchangé. La boîte manuelle à 6 rapports (la seule disponible dans la Rallye) a quant à elle été bonifiée d’un levier de vitesse à rapports courts développé par B&M Racing, un élément qui optimise grandement l’expérience de conduite. En effet, celui de la version « régulière » n’est pas un modèle de précision.

Malgré ce statu quo mécanique, la voiture profite tout de même d’une suspension raffermie, ce qui améliore la tenue de route. D’ailleurs, à ce niveau, les ingénieurs ont également tenu à équiper la Veloster 2016 d’un contrôle vectoriel de couple en virage, un bidule électronique qui s’occupe d’acheminer plus de couple à la roue extérieure en virage. Tout cela paraît bien compliqué, mais je dois l’avouer, ça fonctionne! Avec des pneumatiques Kumho plus gras de 10 mm en largeur et une direction plus rapide pour 2016, la Veloster Rallye propose assez de progrès pour convaincre ceux et celles qui en veulent un peu plus.

Un cockpit plus sportif?
À l’intérieur, l’ambiance n’a pas vraiment changé, la planche de bord affichant le même design que par le passé. Remarquez, il ne s’agit pas d’un défaut, celle-ci étant bien ficelée, tandis que l’emplacement des principales commandes est simple d’utilisation.

L’espace n’est pas la plus grande qualité de la Veloster, encore moins à l’arrière où le toit plongeant limite l’accès aux personnes de grande taille. Heureusement, la première rangée est plus généreuse tant au niveau du volume que du confort. Les sièges sport dont la broderie « Turbo » confirme la vocation de la voiture se font plus enveloppants en 2016, ce qui a pour effet de mieux retenir les occupants dans les virages.

La position de conduite se trouve aisément, le nouveau pommeau du levier de vitesse étant plus traditionnel que celui du modèle sans l’écusson Rallye. Soyez tout de même avertis sur la visibilité arrière de cette puce : elle n’est pas idéale! La caméra de recul est donc fortement conseillée. Quant à l’aspect finition, sachez que la Veloster Rallye n’a pas à rougir sur ce point, les plastiques étant de bonne qualité, même chose pour l’assemblage.

Plaisir de conduire accru
Personnellement, j’ai toujours trouvé que la Veloster – turbo ou non – possédait un bon squelette pour accueillir une mécanique plus vitaminée pour une sous-compacte. Le problème, c’est que malgré un châssis capable d’en prendre, la mécanique de la turbo ne livrait pas tout à fait la marchandise au chapitre des performances. Même si elle affichait une puissance équivalente à celle d’une Volkswagen Golf GTI d’ancienne génération, on ne les ressentait pas vraiment.
Bien entendu, avec un moteur turbo inchangé, vous serez nombreux à me dire que cette édition Rallye n’a rien d’autre à offrir qu’un roulement plus ferme.

Là-dessus, vous avez bien raison, sauf que ces petits détails exclusifs à la Rallye (suspension raffermie, levier de vitesse à rapports courts, jantes allégées, sans oublier ce contrôle vectoriel) lui confèrent une agilité qu’on ne lui connaissait pas. N’allez pas croire que la Veloster Rallye puisse dorénavant inquiéter une certaine Ford Fiesta ST, mais elle s’en approche drôlement grâce à ces quelques ajustements techniques. Au risque de me répéter, je dois dire que ma plus grande surprise est sans contredit la précision de la boîte de vitesse. Honnêtement, cette composante transforme vraiment la Veloster en une voiture qu’on a hâte de reconduire. Finalement, mentionnons que la moyenne de consommation oscillait aux alentours des 10 litres aux 100 km, et ce, en ne ménageant pas la mécanique, un chiffre très satisfaisant compte tenu du caractère de la petite.

Conclusion
La Hyundai Veloster édition Rallye se détaille à un prix de 26 999 $, celle-ci étant dénudée d’options. À ce prix, le consommateur peut se targuer d’avoir mis la main sur la plus amusante des Veloster à ce jour. Avec un équipement généreux, un plaisir de conduire supérieur et une silhouette unique, cette Rallye est, selon moi, une bonne affaire… pour ceux à la recherche d’un tel véhicule.

Bien entendu, les ventes en déclin ne garantissent pas le retour d’une Veloster 2.0, mais avec un effort pour muscler cette sous-compacte, il est permis de rêver…

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Hyundai Veloster 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Hyundai Veloster Turbo 2016
Hyundai Veloster Turbo 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :V. Aube
2016 Hyundai Veloster Rally pictures