Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Infiniti G35x 2008 : essai routier

Infiniti G35x 2008 : essai routier

Une belle surprise Par ,

C'est la première fois que j'ai l'occasion de rouler dans une G35x et que j'ai, en prime, des conditions routières hivernales, tout ce dont j'ai besoin pour jauger les attributs d'une voiture à transmission intégrale. Cet essai m'a convaincu que cette Infiniti a les qualités d'une excellente routière. Plusieurs propriétaires m'avaient fait part de leur satisfaction, et je les comprends. La G35x a du coeur au ventre et offre une tenue de route digne d'une bonne sportive.

La G35x a du coeur au ventre et offre une tenue de route digne d'une bonne sportive.

Style trop sobre
Au premier coup d'oeil, on a l'impression que la G35 est une grosse voiture; mais dès qu'on se glisse à l'intérieur, on réalise que ses dimensions sont plus modestes. Seule sa calandre la distingue de la concurrence. Ses lignes se révèlent très classiques et se mêlent aisément à la foule des intermédiaires. Elle mérite mieux.

Le dessin de son coffre devrait également être revu. Avec son seuil élevé et sa profondeur, il est difficile d'y placer et d'en sortir des bagages moindrement lourds.

Excellent poste de pilotage
Pour régler la position du siège, il faut tenir la portière ouverte, car on ne peut pas atteindre les commandes latérales. Ces commandes devraient être placées sur le panneau de la portière, comme le fait Mercedes-Benz. Une fois les réglages effectués, on trouve une excellente position de conduite. Le bloc d'instrumentation suit la hauteur du volant et permet une excellente vison sur les cadrans : les autres constructeurs devraient suivre cet exemple. Les sièges avant enveloppent bien leur occupant.

À l'arrière, les sièges sont confortables, mais le plancher laisse peu de place pour les pieds sous les sièges avant. On recommandera donc d'y asseoir des enfants plutôt que des adultes. La chaîne audio et le système de ventilation sont à la hauteur. Les essuie-glaces laissent trop de traînées au centre du pare-brise, ce qui gêne la visibilité; de plus, on vide rapidement le réservoir de liquide lave-glace.

À l'arrière, les sièges sont confortables, mais le plancher laisse peu de place pour les pieds sous les sièges avant.