Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Infiniti M45 2006

Infiniti M45 2006

Une très bonne voiture... enfin presque Par ,

Une très bonne voiture... enfin presque

Après les super voitures, qui peuvent varier entre 200 000 $ et un million $, le segment des voitures de luxe affiche le plus grand écart de prix dans
l'industrie. Un modèle d'entrée de gamme peut se vendre pour aussi peu que 35 000 $, mais la facture peut rapidement grimper jusqu'à 200 000 $. Là où la compétition est la plus intense, c'est probablement entre 60 000 $ et 80 000 $. Au cours des deux dernières années, au moins six grands noms ont été lancés ou complètement revus et corrigés. Du nombre, on retrouve l'Infiniti M 2006 entièrement redessinée.

La série M a débuté en 1990. La plupart des gens ignorent l'existence de ce modèle parce que ses ventes ont été très maigres et que la voiture elle-même est plutôt obscure et mystérieuse. En 2003, Infiniti a fait évoluer la M30 en créant la M45, qui ne ressemblait à rien d'autre sur le marché sauf peut-être à une version japonaise d'un luxueux «muscle car» américain. Cette M n'a duré que deux ans; et voilà qu'après son absence en 2005, elle nous est revenue ce printemps pour l'année-modèle 2006.

La fourchette de prix va de 54 800 $ pour la M35 de base à 71 800 $ pour la M45 Sport (tel qu'essayée).

Esthétique

Le design extérieur de la M est audacieux et convaincant. Bien différente de la vieille M45 à l'allure plutôt bric-à-brac, la nouvelle M35/M45 a un
comportement qui ne ment pas sur sa finalité. Un coup d'oeil rapide à la voiture permet de discerner plusieurs éléments stylistiques appartenant à la G35 et à la Q45, notamment les phares avant et arrière, les lignes avant ainsi que la calandre horizontale. Que ce soit la M35 avec ses «petites» roues de 18 pouces ou la M45 avec ses roues en alliage plus grandes de 19 pouces, on parle d'un modèle épuré et racé. Son impressionnant coefficient de traînée de 0,28 confirme ce que le look de la voiture nous inspire au premier regard: elle peut vraiment fendre l'air.

Les Infiniti sont généralement assemblées avec soin et cette M45 ne fait pas exception à la règle. L'alignement des panneaux est très bon et les seuils demeurent minimes. Le travail de peinture est lui aussi supérieur à la moyenne - notre modèle d'essai était recouvert d'un Bronze millénaire.

L'habitacle de la M45 est par ailleurs très invitant. Dans les deux rangées, un superbe cuir enveloppe les sièges, dont le confort et les appuis sont
supérieurs à tout ce que j'ai déjà essayé chez Nissan et Infiniti. Les autres matériaux, à savoir l'aluminium et les différents plastiques, produisent une impression de qualité qui est cependant un peu trahie au toucher. Les finitions sont impeccables et dignes d'une voiture de ce calibre. Par contre, les commandes montées au volant doivent être appuyées avec très peu de force, sinon le klaxon se fait entendre.

Le système de navigation d'Infiniti fonctionne bien comme il se doit; toutefois, le passager ou le conducteur doit intervenir plus souvent pour passer d'un menu à l'autre que dans une Acura. Je porte des verres polarisés et j'ai commencé à remarquer au cours des derniers mois que je ne pouvais voir l'écran ACL de quelque façon que ce soit. Je n'en connais pas la raison, puisque cela ne m'est jamais arrivé dans d'autres voitures, à part peut-être les BMW.