Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Infiniti QX56 2004

Infiniti QX56 2004

Masse critique Par ,

Infiniti QX56 2004
Masse critique

" Bigger is better " par les temps qui courent, surtout au pays de George W ... L'appétit des Américains pour les utilitaires sport grand format ne se dément toujours pas, malgré le prix de l'essence qui ne semble porter aucune atteinte aux intentions d'achat de nos voisins du Sud.

De toute façon, si l'essence en venait à coûter vraiment trop cher, il suffirait d'envahir un autre pays producteur de pétrole sous de faux prétextes, et le tour serait joué (fin de l'éditorial, c'est promis...) !

Quand ils présentent le nouveau QX56, les concepteurs d'Infiniti parlent de "précision massive" en faisant évidemment référence à la taille du véhicule, nettement supérieure à celle du QX4, le premier utilitaire sport de la marque et dérivé du Pathfinder.

Un châssis titanesque

Dans le cas présent, c'est plutôt la camionnette Titan et l'utilitaire Armada qui ont servi de base. C'est pourquoi le QX56 est construit sur le même principe de châssis en échelle. Il utilise le moteur V8 de 5,6 litres développant 315 chevaux et produisant 390 livres-pied de couple, ce qui autorise une capacité de remorquage de 8800 livres. Le QX56 est également équipé d'un système de transmission intégrale particulièrement réussi dans la mesure où il livre une répartition égale de la puissance aux trains avant et arrière à l'accélération initiale. Il envoie ensuite 100% de la puissance aux roues arrière en conduite normale, et cela, tout en permettant une variation infinie de la répartition de la motricité selon les conditions d'adhérence.

Où est l'aura?

Visuellement, le QX56 se démarque par une calandre distincte. Sous la carrosserie, les ingénieurs ont ajouté 70 livres de matériel insonorisant, histoire de feutrer les bruits de moteur et de roulement et d'en faire un véritable véhicule de luxe. Cet objectif est d'ailleurs plus ou moins bien atteint, comme en témoigne un design intérieur tout à fait générique, anonyme et sans aucune saveur. Rien ici ne donne une impression de luxe.