Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Jaguar E-PACE 2018 : un seul essai et nous sommes vendus!

Le bon genre de « click bait » Par ,

Porto-Vecchio, Corse — Plus je repense à ce véhicule, à son lancement et à l’expérience que je viens de vivre, plus je comprends ce que Jaguar a voulu créer avec le nouveau E-PACE. 

Les ingénieurs, designers et hauts dirigeants du constructeur ont concocté ce que je qualifierais de « click bait » automobile ultime. Mais contrairement à la définition habituelle de « click bait » (proposition trompeuse, manque de substance et de crédibilité), le E-PACE est un véhicule très étoffé. Bien qu’il s’adresse aux jeunes de la génération des réseaux sociaux et des « selfies », ce tout dernier produit de Jaguar est beaucoup plus réfléchi et accompli qu’une simple citation inspirante sur Facebook.
 
Le nouveau Jaguar E-PACE 2018 marque la première fois que la prestigieuse compagnie anglaise tente d’interagir directement avec un public qui ignore sans doute son existence ou encore qui ne la connaît que par les histoires de ses grands-parents. En 2018, Jaguar en aura long à dire et les milléniaux pourraient bien être intéressés à l’écouter. 

Il nous force à le regarder de plus près
Le directeur du design extérieur, Adam Hatton, décrit le véhicule comme un jeune félin. « Imaginez des grosses pattes et un plus petit corps. Il est coquin et joueur à la fois », m’a-t-il dit. C’est une assez bonne image, je crois. À un certain moment, au début du processus de création, le E-PACE semblait voué à devenir un modèle réduit du F-PACE, mais ce n’est pas ce qui s’est passé.

Les designers se sont plutôt inspirés du coupé F-Type. Le devant ressemble à un museau ponctué des fameux phares « J-Blade » de Jaguar. Je vois bien ce qu’on a essayé de faire ici, mais personnellement, je préfère le faciès plus sérieux du F-PACE. Le derrière est magnifiquement réussi, par contre. Les ailes sont surdimensionnées et abritent des roues allant jusqu’à 21 pouces de diamètre, tandis que le porte-à-faux est quasiment nul. Le Jaguar E-PACE 2018 est tout sauf un vieux bolide Jaguar, mais en même temps, on l’identifie clairement à la famille Jaguar.

L’habitacle est plus ou moins calqué sur celui de la F-Type aussi, incluant le volant. Les sièges sont douillets et enveloppants. J’ai trouvé que l’espace aux places avant me convenait bien, mais à l’arrière, des adultes mesurant plus de 5’10” pourraient se plaindre d’un manque de dégagement pour les jambes. 

Dans les faits, le E-PACE cible les jeunes acheteurs de même que les parents dont les enfants ont quitté le nid familial, ce qui veut dire que la banquette arrière servira davantage à transporter le matériel qui ne rentre pas dans le coffre. Ce dernier possède tout de même un volume de 577 litres — parfait pour des escapades en couple. 

Le tableau de bord est chargé, mais simple à la fois. Je lui décerne de bonnes notes pour la combinaison du gros écran tactile de 10 pouces au centre et de l’affichage TFT de 12,3 pouces (optionnel) derrière le volant. C’est par ça qu’on contrôle le système d’infodivertissement InControl Touch Pro, le point d’accès sans fil 4G et plusieurs autres fonctionnalités. 

Petit, mais puissant
Si vous aimez conduire, le Jaguar E-PACE 2018 vous plaira. La version de base renferme un 4-cylindres turbocompressé de 2,0 litres développant 246 chevaux, membre de la nouvelle gamme de moteurs Ingenium de Jaguar Land Rover. Un rouage intégral permanent et une boîte automatique ZF à 9 rapports sont aussi au menu.

Lors de cet événement de presse, nous avons testé uniquement la version R-Dynamic de 296 chevaux. Une vraie petite bombe, elle bénéficie du système intégral Active Driveline, capable de répartir le couple entre les essieux avant et arrière, mais aussi entre les roues arrière gauche et droite. En temps normal, le système a la brillance de faire marcher les roues avant seulement, mais il sollicite rapidement les 4 roues dès que le besoin se fait sentir. En choisissant le bon mode de conduite, on peut même s’amuser à faire de beaux dérapages contrôlés avec le E-PACE. 

Les nombreux rapports de la boîte et les 295 livres-pied de couple entre 1 500 et 4 500 tours/minute rendent le Jaguar E-PACE R-Dynamic très explosif. En fait, il atteint 100 km/h en un peu plus de 6 secondes à peine. Toutes les roues s’activent pour garantir une excellente adhérence et une performance digne de ce nom. Certes, il manque de communication avec le train avant et je n’aime pas le léger flou au centre de la direction, mais à part ça, on peut facilement faire confiance au véhicule dans les virages et les épingles.

Quand je vous disais plus tôt que le E-PACE est très étoffé, je pensais aussi à ses compétences hors route remarquables. Nous avons affronté des surfaces glissantes, rocailleuses et abruptes, mais le jeune félin n’a pas rechigné malgré ses pneus Pirelli Scorpion Zero plus axés sur la route. Nous avons même traversé une petite rivière peu profonde sans problème.

Il se vendra tout seul
Si le F-PACE est un indice du potentiel que peut avoir un VUS de Jaguar, le nouveau E-PACE se vendra tout seul. Jaguar s’attend à ce que 80 % des acheteurs soient de nouveaux clients de la marque, la plupart des femmes. Je pense que ça va bien fonctionner.
 
La concurrence est féroce dans ce segment de marché, mais le prix de base est bon à 42 700 $ (version R-Dynamic à 51 000 $). Les incitatifs et les programmes de location auront bien sûr un gros impact, mais je reste persuadé que la compagnie n’aura pas de misère à trouver des preneurs. Jaguar est sur le point de redevenir une marque cool et branchée. Le Jaguar E-PACE 2018 consolidera cette image en apparaissant derrière une foule de hipsters sur Instagram qui voudront se vanter de leur nouvelle acquisition. 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Jaguar E-PACE 2018
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :M. St-Pierre
Photos de la Jaguar E-PACE 2018