Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La Jaguar F-Type 2018 à 4 cylindres, une joyeuse surprise!

La Jaguar F-Type 2018 à 4 cylindres, une joyeuse surprise!

Plus agile, moins chère et toujours belle Par ,

ÅLESUND, Norvège – Après avoir exploré les limites de la puissance et de la performance avec la SVR à rouage intégral de 575 chevaux, Jaguar propose une version plus simple, plus légère et plus abordable de sa F-Type pour 2018. Au cœur de cette transformation se trouve une variante plus animée du 4-cylindres turbocompressé Ingenium de 2,0 litres, blotti sous le grand capot de cette sportive qui est offerte, une fois de plus, en format coupé ou décapotable.

Ce nouveau moteur atteint une puissance de 296 chevaux à 5 500 tours/minute et son couple maximal de 295 livres-pied est déjà atteint à seulement 1 500 tours/minute. Il s’agit non seulement du 4-cylindres le plus puissant jamais offert dans une Jaguar de série, mais également du moteur qui produit le plus de puissance et de couple par litre parmi tous ceux du constructeur.

Tout ce muscle est transmis aux roues arrière par la même boîte de vitesses automatique à 8 rapports que les autres F-Type, avec mode manuel et manettes en aluminium montées derrière le volant. Pas de rouage intégral ni de boîte manuelle pour cette nouvelle venue, par contre.

Jaguar nous promet un sprint de 0 à 100 km/h bouclé en 5,7 secondes pour sa nouvelle sportive, ce qui me semble tout à fait réaliste, après ce premier galop d’essai sur les routes de Norvège. La fiche technique mentionne aussi une vitesse de pointe de 250 km/h que je n’ai pas même tenté de vérifier, dans ce pays scandinave qui ne badine pas avec les limites de vitesse affichées, selon nos hôtes.

Allégée où ça compte le plus
Le nouveau 4-cylindres tout en aluminium de la Jaguar F-Type 2018 est plus léger de 54 kilogrammes que le V6 surcompressé de 3,0 litres développant 335 chevaux qui se retrouve un cran plus haut sur l’échelle de la cylindrée et de la puissance des moteurs chez Jaguar. Le plus important est de noter que cette perte de poids a profité exclusivement à l’essieu avant, ce qui a permis des gains appréciables en agilité, en équilibre et en tenue de route.

Les liaisons au sol sont assurées par une suspension à double bras triangulé en aluminium pour les 4 roues. Et comme toujours, chez Jaguar, tous ces éléments ont été adaptés avec soin et leurs réglages peaufinés pour livrer le meilleur amalgame possible de qualité de roulement et de tenue de route, sans même avoir recours à des amortisseurs réglables dans ce cas-ci. Avec grand succès, d’ailleurs. 

Côté freinage, la nouvelle F-Type a droit à des disques ventilés d’un diamètre de 355 et 325 millimètres (avant et arrière), pincés par des étriers à double et à simple piston, respectivement. Les jantes d’alliage de série ont un diamètre de 18 pouces et sont chaussées de pneus de taille 245/45/R18 à l’avant et 275/40/R18 à l’arrière. Des roues de 19 ou 20 pouces sont offertes en option, avec des pneus de taille adaptée.

Transformation étonnante
La Jaguar F-Type 2018 à 4 cylindres que j’ai pu conduire, trop brièvement, sur les belles routes de Norvège était un coupé doté du groupe R-Dynamic optionnel, qui comprend des roues de 19 pouces chaussées de pneus de performance, le commutateur familier de l’échappement sport des F-Type et quelques détails de présentation, à l’intérieur comme à l’extérieur.

La toute première impression en mettant le contact du 4-cylindres, comme on pouvait s’y attendre, est auditive. Son grondement sourd, à bas régime, n’a franchement rien de remarquable et encore moins d’exotique ou d’envoûtant, comme c’est le cas pour les fabuleux V6 et V8 des F-Type.

Les choses s’améliorent grandement, pour les oreilles, quand vous enfoncez enfin plus sérieusement l’accélérateur. Le gros rectangle arrondi en acier inoxydable qui tient lieu d’échappement à la F-Type 4 cylindres se met alors à claironner un hurlement rauque fort agréable pendant que l’aiguille du compte-tours grimpe vers la ligne rouge virtuelle de 6 300 tours/minute où la boîte à 8 rapports appliquera, en une fraction de seconde, les embrayages internes qui engageront le prochain rapport.

Et chacune des ondes sonores de ce hurlement porte la signature inimitable de Jaguar, quels que soient les trucs diaboliques qu’ont employés les ingénieurs pour y arriver.

Malgré tout, c’est par la jante drapée de cuir de son volant qu’on sent à quel point la Jaguar F-Type à 4 cylindres est différente de ses sœurs. Il y a cette légèreté de la direction, au point central et sur les petits braquages, qui fait pratiquement croire qu’il s’agit d’une toute autre voiture au premier abord. La nouvelle version affiche une stabilité et une tenue de cap superbes et se moque des courbes plus serrées avec un crissement de pneus léger et constant qu’on ne peut guère qualifier de sous-virage. Cela dit, elle a quand même louvoyé et valsé un brin sur les roulières et ornières des routes norvégiennes (eh oui, il y en a là-bas aussi!).

Mises à jour et nouveautés
Pour l’année 2018, toutes les F-Type ont droit à de nouveaux phares et feux arrière à diodes électroluminescentes (DEL), en plus d’une partie avant, de parechocs et de prises d’air redessinés. À l’intérieur, on retrouve de nouveaux sièges dont la structure en magnésium est plus légère de presque 8 kilogrammes et la nouvelle interface multimédia Touch Pro de Jaguar, dont l’écran tactile vous permet de « zoomer » du bout des doigts, comme avec votre téléphone ou votre tablette.

On peut désormais ajouter aussi toutes sortes de systèmes tels qu’un mode de maintien de voie particulièrement agaçant (qu’on peut heureusement désactiver en touchant un bouton) et un système d’aide au stationnement dont la présence, dans cette voiture de sport, est carrément bizarre. Par contre, la nouvelle application ReRun, développée en collaboration avec GoPro, enregistre des vidéos de vos aventures de conduite sur lesquelles sont également inscrites les données de votre choix. Voilà qui est beaucoup mieux.

Les prix de base des nouvelles Jaguar F-Type à 4 cylindres sont de 68 500 $ pour le coupé et de 71 500 $ pour la décapotable. Chose certaine, ce sont 2 ajouts intéressants et pertinents à une série F-Type qui comprend déjà 5 modèles et 26 variantes, si on compte les versions coupé et décapotable de la nouvelle 400 Sport, propulsées par un V6 compressé de 394 chevaux, qui ne seront offertes que pour l’année 2018. 

Voilà, assurément, une famille de sportives britanniques parfaitement modernes, qui ont du charme et du caractère à revendre, sans oublier une tenue de route et des performances assez réjouissantes, merci.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Jaguar F-TYPE 2018
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :M.Lachapelle
Photos de la Jaguar F-Type 2018