Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du Jeep Cherokee Trailhawk 2019

Dans le segment populaire des VUS compacts, le Jeep Cherokee se distingue par ses capacités hors route - surtout lorsqu’on opte pour les versions Trailhawk. De fait, le Cherokee est le meilleur vendeur de la marque au pays depuis plusieurs années maintenant. C’est un VUS aimé des consommateurs canadiens.

Fiche technique du Jeep Cherokee Trailhawk 2019

Améliorations extérieures
L’entreprise a amélioré son modèle Cherokee de cinquième génération cette année. Heureusement, puisque l’apparence du VUS ne faisait pas l’unanimité parmi les consommateurs (même si cela n’a pas empêché la compagnie d’enregistrer d’excellentes ventes).

Les quelques améliorations qui ont été apportées sont surtout situées au niveau de la calandre un peu plus carrée et aussi plus robuste. On se rapproche du look du Grand Cherokee qui plait beaucoup actuellement sur le marché. Le bouclier avant a été refait, ça lui confère un design plus élégant, et l’ensemble a l’air d’être plus haut de gamme aussi. Les feux arrière ont également été légèrement retravaillés.

Le coffre a été élargi de 7 centimètres. J’ai vu qu’il était possible d’y insérer un sac de golf facilement et sans devoir le mettre de travers, ça donne une idée. Cette modification fait du bien au véhicule qui avait un peu trop sacrifié l’espace de chargement du coffre sur l’ancien modèle selon moi.

Photo : Jeep

Sinon, l’architecture du véhicule reste sensiblement la même. Le Cherokee a partiellement été revisité, mais les améliorations apportées sont tout de même notables et bien accueillies. Il est digne de mentionner que le fabricant a réussi à retirer quelque 70 kg au Cherokee en raffinant certains mécanismes et composants, ce qui aide notamment à la consommation de carburant.

Habitacle et technologies
À l’intérieur maintenant, la version Trailhawk que j’ai conduite m’a bien servi sans pour autant m’apparaitre être de calibre exceptionnel. Là aussi on trouve quelques améliorations notables par rapport au modèle de l’an passé, dont ce vieil écran tactile de 5 pouces qui a été remplacé par un nouveau de 7 pouces de série sur toutes les versions du Cherokee, sauf la version Sport de base. On peut également commander un écran 8,4 pouces en option.

Le système d’infodivertissement Uconnect est franchement convivial et fonctionnel. Je dis cela même si je n’aime pas le fait que les commandes de climatisation soient intégrées dans le menu. C’est en effet le genre de commande que je préfère retrouver séparément sous forme de bouton, facile à activer et à désactiver sans devoir naviguer dans un menu tactile. J’aime les bons vieux boutons qui ont une seule fonction, voilà tout. La compatibilité Apple CarPlay et Android Auto est aussi un élément proposé dans le Cherokee.

La position de conduite est très haute et on se sent en sécurité avec une très bonne vision sur ce qui se passe autour de nous. Les commandes tombent bien sous la main.

Photo : Jeep

Pour vous donner une idée de l’espace à l’intérieur, durant ma semaine à l’essai, j’ai planifié une escapade à Thetford Mines pour visiter la famille de mon copain. Nous étions 4 adultes de taille moyenne avec en plus mon garçon de 2 ans dans son siège d’auto à l’arrière. Nous avions chacun une petite valise contenant nos effets pour passer la fin de semaine en plus de quelques autres bagages. Aucun problème à charger le tout dans le coffre, il y avait assez d’espace pour tout, mais pas plus ! Et les passagers à l’arrière ont été confortables sur tout le trajet avec un dégagement pour les jambes bien suffisant.

Je donne une bonne note côté confort pour le Jeep Cherokee cette année, sans pour autant le classer dans mes meilleurs choix. Il fait simplement le travail.

Côté sécurité maintenant, ce sont plus de 80 dispositifs actifs et passifs qui sont rassemblés à bord du nouveau Cherokee. Évidemment, le tout est réparti dans les différentes versions proposées.

Motorisation
Le plus gros changement apporté cette année par le fabricant se trouve définitivement sous le capot. On parle d’un nouveau moteur disponible, un 4-cylindres turbo 2,0L de 270 chevaux et 295 livres-pied qui permet une consommation de carburant plus intéressante.

Photo : Jeep

Le seul bémol, c’est que ce nouveau moteur n’est offert qu’en option et est plus dispendieux que le V6 de 271 chevaux et 239 livres-pied qui est toujours disponible et de série sur les versions Trailhawk et Overland. Je ne suis pas la seule à penser que la puissance du V6 reste l’option la plus intéressante. Aussi, le moteur 2,4L de base qu’on connait est toujours disponible. On a donc le choix de 3 moteurs cette année.

Capacité de remorquage avec le moteur de base 2,4L : 2 000 livres
Capacité de remorquage avec le moteur 2,0L : 4 000 livres
Capacité de remorquage avec le moteur V6 de 3,2L : 4 500 livres

Toutes les motorisations proposées sont accompagnées de la boite de transmission automatique à 9 vitesses. Malheureusement, je n’ai pas été ébahie des performances de cette boite, trop lente à réagir.

Autres caractéristiques dignes de mention, le système d’arrêt automatique est de série sur toutes les versions, ce qui aide encore une fois à « diminuer » la consommation de carburant.

Versions

Sport : À partir de 27 021 $

-    Système Uconnect 3 avec écran tactile de 5 pouces
-    Phares de route et de croisement à DEL
-    Caméra de recul ParkView

North : À partir de 30 171 $ - Améliorations par rapport au modèle Sport ;

-    Système Uconnect 4 avec écran tactile de 7 pouces
-    Compatibilité Apple CarPlay et Android Auto
-    Phares antibrouillards à DEL
-    Roues de 17 pouces en aluminium

Altitude : À partir de 30 977 $ - Améliorations par rapport au modèle North ;

-    Roues de 18 pouces en alu noir brillant
-    Longerons de toit noir brillant
-    Enjoliveur de calandre et emblèmes noir brillant
-    Garnitures intérieures noir brillant

Limited : À partir de 31 359 $ - Améliorations par rapport au modèle North ;

-    Centre multimédia Uconnect 4 avec écran tactile de 8,4 pouces
-    Hayon à commande électrique
-    Sièges à dessus en cuir Nappa
-    18 pouces en aluminium poli

Trailhawk : À partir de 33 059 $ - Caractéristiques de série ;

-    Moteur V6 Pentastar 3,2L avec technologie arrêt/démarrage
-    Uconnect 4 avec écran tactile de 8,4 pouces
-    Jeep Active Drive Lock
-    Système de gestion de la motricité Selec-Terrain avec mode Rock (rocher)

High Altitude : À partir de 34 751 $ - Améliorations par rapport au modèle Limited

-    Garnitures extérieures cristal granit
-    Roues de 19 pouces en aluminium cristal granit
-    Centre multimédia Uconnect 4C NAV
-    Système audio de catégorie supérieure Alpine

Trailhawk Elite : À partir de 35 393 $ - Améliorations par rapport au modèle Trailhawk

-    Hayon à commande électrique mains libres
-    Sièges avant chauffants et ventilés à dessus en cuir Nappa
-    Démarreur à distance
-    Sièges avant à 8 réglages électriques, dont 4 réglages pour le support lombaire

Overland : À partir de 36 969 $ - Améliorations par rapport au modèle Limited

-    Roues de 19 po en aluminium poli
-    Hayon à commande électrique mains libres
-    Uconnect 4C NAV avec écran tactile de 8,4 pouces
-    Services Guardian, Traffic et Travel Link de SiriusXM

Photo : Jeep

Conclusion
Cette sixième année sur le marché pour le Cherokee s’annonce bien. Les prestations tout terrain du Trailhawk méritent d’être saluées. Cela dit, et malheureusement, la grande majorité de la clientèle du Cherokee ne tirera pas le plein potentiel de ses capacités. Les motorisations plus efficaces qui sont proposées sont à considérer. Sur la route il est toujours aussi dynamique et sécuritaire. On se sent invincible derrière son volant !

En contrepartie, bien honnêtement, ma rencontre avec ce modèle qui est le meilleur vendeur de Jeep au pays depuis maintenant plusieurs années m’a d’abord laissée de glace. Je n’ai rien trouvé de particulièrement attrayant de ce véhicule, mis à part ses capacités hors route. La finition intérieure, bien que correcte, ne m’a pas impressionné pour autant. La consommation de carburant n’a pas été des plus impressionnantes non plus. Le moteur V6 Pentastar (le plus vendu au pays) a bien travaillé, mais la boite de transmission automatique à 9 rapports empêche un peu de profiter pleinement de toute la puissance disponible. Il manque de raffinement, d’une touche de confort et encore d’un peu de volume utilitaire pour satisfaire mes besoins de maman de bientôt 2 enfants.

Cela dit, si je devais plus souvent faire des déplacements sur des terrains plus accidentés comme les routes sinueuses enneigées et glacées et qui mènent à mon chalet dans le nord, je n’hésiterais pas à me procurer la version Trailhawk du Cherokee, car j’ai été très bien servie du côté de ses capacités, de sa tenue de route et de sa puissance.

Consultez notre inventaire de véhicules Jeep Cherokee d'occasion disponibles dans votre région du Canada

Photo : Jeep

Concurrence
Chevrolet Equinox
Ford Escape
GMC Terrain
Honda CR-V
Hyundai Tucson
Kia Sportage
Mazda CX-5
Mitsubishi Outlander
Nissan Rogue
Subaru Outback
Toyota RAV4
Volkswagen Tiguan