Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Jeep Compass North Edition 2011 : essai routier

Jeep Compass North Edition 2011 : essai routier

Et si je voulais aller dans le Sud? Par ,

Je suis une grande admiratrice du Jeep Wrangler, idéalement avec le moins de portières et le plus de boue possible. Un véritable Jeep – dur et coriace jusqu'à l'os (ou au châssis, si vous préférez). On peut le conduire n'importe où, sur n'importe quel type de terrain, et il donne son 110 %. C'est ce que j'appelle un véhicule pour hommes.

Me voici fraîchement sortie d'une semaine de garde avec le bébé de la famille, le Compass, et toute cette belle idéologie ne tient plus la route, condamnée par un design et une impression d'ensemble pour le moins génériques. Désolée de paraître aussi sévère, mais après avoir vu la nouvelle campagne publicitaire de Jeep (« Votre nom vous définit et vous rend unique »), j'ai bien du mal à saisir la spécificité de ce Jeep.

Le Compass est condamnée par un design et une impression d'ensemble pour le moins génériques. (Photo: Sébastien D'Amour/Auto123.com)

Développé à partir d'un véhicule militaire pouvant résister aux environnements les plus difficiles, le Jeep moderne n'a rien à voir avec l'original. Cependant, un peu de la force brute et de la personnalité sauvage de ce dernier réside dans le Wrangler – le seul vrai Jeep, selon moi.

Quant au Jeep Compass 2011, plus précisément cet exemplaire North Edition de la même couleur rouge que mes deux précédents modèles Jeep d'essai, il ne semble avoir d'unique que le nom. Je devais en effet regarder l'inscription sur le pare-chocs pour m'assurer qu'il s'agissait bien du Compass et non du Patriot que j'ai testé quelques semaines auparavant.

Muni d'un moteur de 2,0 litres, le petit utilitaire dispose de 158 chevaux et fait équipe avec une boîte automatique à variation continue (CVT) pour économiser de l'essence tout en adoucissant les sprints par l'absence de changements de rapport. Jeep promet une consommation de 9,6 L/100 km sur l'autoroute et de 7,4 L/100 km en ville. Dommage que mon expérience ne reflète pas ces chiffres...

Mon aller-retour au travail couvre environ 100 kilomètres, dont 95 % sur l'autoroute. Après seulement deux jours au volant du Compass, le réservoir de 51 litres avait perdu les 3/4 de son précieux liquide. Pendant la semaine, j'ai visité la station-service à trois reprises : deux pour faire le plein complet et un autre pour ajouter le quart manquant.

Jeep promet une consommation de 9,6 L/100 km sur l'autoroute et de 7,4 L/100 km en ville. Dommage que mon expérience ne reflète pas ces chiffres... (Photo: Sébastien D'Amour/Auto123.com)