Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Jeep Grand Cherokee CRD Overland 2008 : essai routier

Jeep Grand Cherokee CRD Overland 2008 : essai routier

Jeep endimanche le Grand Cherokee avec la version Overland 2008 Par ,

Jeep n'est pas la première marque automobile à laquelle on pense quand il est question de véhicules élégants qui ont de la classe. Toutefois, depuis quelques années, les VUS sont de plus en plus utilisés par ceux qui veulent se démarquer. Jeep a donc sauté sur l'occasion de faire de son Grand Cherokee une célébrité digne de Hollywood.

Le Jeep Grand Cherokee Overland est le modèle le plus cossu de la gamme.

À la base, le Grand Cherokee bénéficie de quelques retouches récentes qui le rendent plus agréable à l'oeil. La nouvelle calandre ainsi que les phares légèrement remodelés sont accentués d'un peu de chrome pour donner de l'éclat à la physionomie. Le tout est assorti de nouvelles jantes de 18 pouces en aluminium chromé et de plusieurs autres garnitures chromées. Des phares au xénon à haute intensité sont disponibles en option pour améliorer la visibilité nocturne. Ils sont parmi les meilleurs que j'ai essayés dans ma vie, à égalité avec certaines berlines allemandes. Et leur look est génial!

À l'intérieur, l'instrumentation redessinée présente des cadrans brillants et faciles à lire grâce à un rétro-éclairage blanc et non plus vert. On a ajouté des surfaces en plastique douces au toucher afin de donner plus de cachet à l'habitacle. De même, le tableau de bord est globalement plus dégagé et plus moderne. C'est encore le même bon vieux Grand Cherokee qu'on connaît, mais plus chic et plus huppé.

La version Overland que j'ai testée représente le summum de la gamme du Grand Cherokee. Les commodités sont nombreuses, dont un système d'info-divertissement MyGig avec disque dur pour stocker des fichiers musicaux. La vaste majorité des accessoires sont automatiques ou contrôlés par un simple bouton: les vitres, les sièges, le climatiseur et le toit ouvrant, par exemple. Même le mode route des phares (les «hautes») s'active automatiquement.

Ledit toit ouvrant laisse entrer une quantité abondante de lumière à l'intérieur, où les passagers avant bénéficient de sièges en cuir chauffants à réglages électriques. La banquette arrière est également chauffante. Le volant garni de cuir et de bois offre des commandes pour la radio et le centre d'information électronique. On retrouve aussi des boiseries sur la console et le bloc de commandes. Des appliques en chrome créent un brillant contraste et, de façon générale, l'atmosphère est très somptueuse et cordiale -- un peu comme un salon moderne sur roues.

Malgré cela, quelques lacunes subsistent dans ce décor autrement bien pensé. La présence du boîtier de transfert du système 4x4 crée un renflement qui limite l'espace pour les jambes des occupants avant. En outre, le dégagement au niveau de la tête n'est pas vraiment généreux, tout comme le champ de vision arrière. Il faut toutefois reconnaître que la caméra d'aide au recul et les miroirs chauffants à atténuation automatique viennent à notre rescousse. Enfin, je n'ai pas aimé la position des poignées de portes, sous les accoudoirs avant, et le fait que mon genou gauche heurtait la commande de mémoire du siège du conducteur à chaque fois que je prenais place à bord.

À l'intérieur comme à l'extérieur, il s'agit encore du même bon vieux Grand Cherokee, mais plus chic et plus huppé.