Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Jeep Grand Cherokee Limited 2006 (Extrait vidéo)

Jeep Grand Cherokee Limited 2006 (Extrait vidéo)

Par ,


Le dur à cuire dans la cour d'école


Jeep Grand Cherokee Limited 2006 (Photo: Michel Deslauriers, Auto123.com)
Demandez à n'importe qui de nommer un véhicule pouvant aller hors route ainsi que faire face à tout type de climat. Il y a de bonnes chances qu'ils répondront : Jeep. Pour bien des gens, n'importe quel camion ou VUS avec une bonne garde au sol et à quatre roues motrices est un Jeep. Ce nom est devenu commun, de la même manière dont tout mouchoir est spontanément appelé un Kleenex. Cela peut sembler banal, mais c'est un statut qu'une compagnie fera tout pour atteindre. N'importe quelle compagnie.

Cela veut dire que la division de DaimlerChrysler bénéficie d'une popularité presque éternelle. De plus, le Grand Cherokee a déjà été considéré comme étant le VUS le plus désirable. Son écusson Trail Rated, bien qu'il m'ait semblé inutile au départ, indique que vous pouvez sortir le véhicule de la route sans hésitation. Par exemple, le modèle Laredo de base n'est pas « Trail Rated », mais les finitions Limited et Overland, eux, le sont.

Les changements au modèle 2006 sont si insignifiants par rapport à l'an dernier, qu'ils ne sont pas perceptibles.

La première chose que vous remarquez du Grand Cherokee, c'est qu'il a l'air dispendieux. C'est le cas grâce à sa partie arrière qui semble être copié des Range Rover précédents. La partie frontale, par contre, ressemble définitivement à un Jeep, avec ses phares ronds et sa calandre à fentes verticales, une marque de commerce. Les jantes chromées optionnelles à 480 $ améliorent son apparence. Ce n'est pas le plus joli VUS sur la route, je le concède. Mais il se fait respecter, et on le sent aussi lorsque nous sommes derrière le volant.

Jeep Grand Cherokee Limited 2006 (Photo: Michel Deslauriers, Auto123.com)
Révolutionnez ce moteur HEMI optionnel, et vous obtenez 330 chevaux enragés pour vous amuser (dans le segment vidéo qui accompagne cet article, j'ai cité 325 chevaux par erreur; mille excuses). Ce qui impressionne le plus de cette brute de 2 053 kg (4 526 livres), c'est qu'elle décolle comme une fusée. Vous devez être doux sur l'accélérateur pour un départ calme et sans violence, sans quoi vos passagers commenceront à jurer. Je n'ai pas encore essayé un GC avec le V6 de 3,7 litres, ni avec le V8 de 4,7 litres, mais ils ne fourniront définitivement pas une conduite aussi exaltante. La sonorité du 5,7 litres est très plaisante à entendre, et c'est très difficile de s'empêcher d'exploiter cette bête.

Bien sûr, vous allez payer chèrement pour votre soif de puissance; j'ai observé une moyenne de consommation d'essence d'environ 19,0 L/100 km durant la semaine au volant du Grand Cherokee à moteur HEMI. Sans aucun doute, le terme « économie d'essence » ne s'applique pas dans ce cas... « gaspillage d'essence », c'est mieux. Ah oui, le moteur est équipé du système MDS de DaimlerChrysler, qui désactive la moitié des cylindres durant la conduite légère ou la croisière sur l'autoroute. Il n'y a aucun témoin, aucune indication s'allumant dans le tableau de bord pour nous encourager à garder le même rythme et ainsi économiser du carburant. Cela serait plutôt utile, car je croyais réellement que le MDS était en vacances durant la semaine au complet.

Jeep Grand Cherokee Limited 2006 (Photo: Michel Deslauriers, Auto123.com)
Le roulement a une certaine mollesse. Ce VUS est lourd, et on le sent lourd. Les limites de la tenue de route du Grand Cherokee ne semblent pas être à la hauteur de sa vitesse en ligne droite, alors prenez garde lorsque vous sollicitez le moteur. La suspension est légèrement moins molle dans celle du Commander, le nouveau vaisseau amiral de Jeep, dans lequel on a l'impression d'être assis sur une balançoire à bascule. Généralement, le GC se conduit bien, malgré que je préfère des véhicules moins lourdauds et plus maniables.