Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Kia Sedona 2003

Kia Sedona 2003

Par ,

Une sérieuse concurrente

Si le marché de la minifourgonnette se retrouve aujourd'hui masqué par la multitude de véhicules sport utilitaires, il demeure toujours bien présent et fort lucratif pour certains constructeurs nord-américains. Le manufacturier Kia en est présentement à sa quatrième année en sol canadien et son succès est fort bien mérité. Même si certains de leurs produits (Spectra) peuvent être qualifiés de préhistoriques par rapport à la concurrence, il n'en demeure pas moins que l'ensemble de la gamme est très intéressant.

Il aura fallu plus de quinze ans aux manufacturiers comme Ford, GM et Honda pour proposer des produits réellement concurrentiels. Par contre, la fameuse Dodge Caravan demeure, année après année, au sommet des ventes de sa catégorie. L'équipe responsable de la création de la Sedona peut quant à elle se vanter d'avoir offert dès le départ, un produit fort bien adapté aux besoins des nord-américains et ce, à prix très compétitif.

Afin de ne pas effrayer l'acheteur potentiel de ce type de véhicule, Kia a joué la carte de la prudence en dessinant les lignes de sa Sedona. Légèrement plus courte qu'une Ford Windstar ou qu'une Honda Odyssey, elle est tout de même plus spacieuse que les minifourgonnettes à empattement court de Chrysler, GM et Mazda. Esthétiquement, la Sedona propose une ligne sobre et classique qui passera facilement à travers les années. Il n'était pas question de présenter un design excentrique comme celui de la première génération de Pontiac Trans Sport.

La Sedona est offerte en trois versions soit LX, EX et EX Luxury. Les deux dernières se différencient par une peinture deux tons, une galerie de toit, des jantes en alliage, un aileron arrière et des feux antibrouillards. Ces nombreux détails ne font pas de la Sedona un véhicule très sexy, mais améliorent tout de même le côté banal de la ligne. Après tout, quand on se procure un véhicule du genre, le premier critère n'est certainement pas l'exotisme...