Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Land Rover Range Rover Sport Supercharged 2010 : essai routier

Land Rover Range Rover Sport Supercharged 2010 : essai routier

Un compagnon de voyage sublime Par ,

Une paire de nouveaux moteurs vient fortifier le gentleman qu’est le Ranger Rover Sport 2010, tandis qu’une carrosserie redessinée et un nouvel habitacle le distinguent discrètement de la version 2009.

Les moteurs d’abord
Planter un nouveau moteur dans un terreau automobile existant, c’est comme donner un nouveau cœur à un patient cardiaque. Le véhicule s’en trouve revigoré et capable de repousser les limites imposées par l’organe, euh, le moteur, précédent.

Une paire de nouveaux moteurs vient fortifier le gentleman qu’est le Ranger Rover Sport 2010, tandis qu’une carrosserie redessinée et un nouvel habitacle le distinguent discrètement de la version 2009. (Photo: Rob Rothwell/Auto123.com)

Tel est le cas de notre Range Rover Sport.

Même si on dirait que deux nouveaux moteurs nous sont offerts, il s’agit en fait de deux variantes du même moteur, c’est-à-dire un V8 de 5,0 litres à DACT suralimenté et non.

La version atmosphérique du nouveau moulin génère en tout 375 ch à 6 500 r/min et 375 pi-lb de couple à 3 500 r/min. La version suralimentée, animant mon modèle d’essai de la semaine, crache 510 furieux chevaux à 6 000 r/min et 461 pi-lb de couple à 2 500 r/min.

La version suralimentée de l’an dernier produisait moins de 400 ch : la version 2010 est donc immensément plus puissante. Et, ça tombe bien, le moteur atmosphérique de 2010 est également plus puissant que la version précédente.

Malheureusement, les nouveaux moteurs n’améliorent pas de façon significative la consommation effroyablement élevée de la Range Rover. Le modèle suralimenté affiche une cote écrase-budget de 18,4 litres et 11,2 litres aux 100 km sur la route et en ville… d’essence super, évidemment.

Il est bon à noter que le nouveau moulin – suralimenté comme atmosphérique – est plus efficace que les deux moteurs précédents. De plus, sa puissance nominale est beaucoup plus élevée sans vraiment pénaliser le conducteur davantage à la pompe.

Un nouveau look pour les nouvelles performances
Ils ne sont pas évidents à l’œil nu, mais une calandre, un bloc de feux avant, un pare-choc avant et des prises d’air redessinées annoncent l’arrivée du Range Rover Sport 2010. De nouveaux feux arrière et quelques modifications cosmétiques le distinguent davantage.

La version atmosphérique du nouveau moulin génère en tout 375 ch à 6 500 r/min et 375 pi-lb de couple à 3 500 r/min. (Photo: Rob Rothwell/Auto123.com)