Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Lexus IS F 2008 : essai routier

Lexus IS F 2008 : essai routier

Le loup dans la bergerie Par ,

Les voitures de la gamme Lexus sont reconnues pour être exemplaires en matière de silence de roulement. Consciente du fait que, pour être reconnue comme une véritable marque de prestige, Lexus avait besoin d'une division de haute performance. À l'instar de ses concurrentes, qui ont choisi des acronymes comme M (BMW), AMG (Mercedes-Benz), RS (Audi) et, même, V (Cadillac), Lexus, elle, se rabat sur F.

À la vue de l'IS F, on remarque immédiatement qu'on a affaire a beaucoup plus qu'une simple IS.

Les ingénieurs de Lexus ont fait subir à la berline IS des modifications radicales pour lui permettre de se frotter à ce qui se fait de mieux dans l'industrie. À la vue de l'IS F, on remarque immédiatement qu'on a affaire a beaucoup plus qu'une simple IS. Cinq éléments attirent le regard : les jantes de 19 pouces, la suspension surbaissée, qui semble être écrasée par la voiture, les quatre sorties d'échappement obliques, les sorties d'air latérales et, enfin, le capot surélevé qui cache l'énorme V8.

En matière de style, elle est relativement belle; elle ne plaît pas à tout le monde, principalement en raison de l'effet écrasé de la voiture qui semble littéralement trop lourde pour sa suspension. Même si elle semble grosse, une sentiment de sportivité s'en dégage, surtout quand on la compare aux autres véhicules ordinaires. Cependant, contre la concurrence, elle est un peu plus discrète.

L'intérieur est beau, mais un peu massif, ce qui lui enlève du raffinement. Le souci du détail est purement Lexus. Comme il s'agit d'une version sportive, on oublie les boiseries fines et on s'attaque à l'aluminium. Les sièges sont contrastants en cuir noir et blanc. Et pour vous rappeler que vous avez payé pour la version sportive, une infinité de petit F meuble l'habitacle.

Les sièges sont très bien et offrent un bon maintien latéral, autant sur l'assise que sur les dossiers. On peut donc prendre les virages avec aplomb tout en restant bien ancré aux sièges. L'assise pour les cuisses pourrait gagner quelques centimètres en longueur, ce qui ne gênerait personne. La position de conduite se trouve instinctivement grâce aux réglages du volant et des sièges.

Malgré les apparences, les gens de Lexus ont concocté une suspension très confortable par rapport à la concurrence, ce qui en fait une voiture mieux adaptée au quotidien.

L'intérieur est beau, mais un peu massif, ce qui lui enlève du raffinement.