Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Lexus IS F 2008 : essai routier

Lexus IS F 2008 : essai routier

Une bombe signée Lexus Par ,

Ironiquement, une des voitures les plus bruyantes cette année provient d'un manufacturier qui est réputé pour ses véhicules ultra silencieux. On peut comprendre. Après tout, quand on veut s'attaquer à d'autres berlines de performance dans une arène dominée par les Allemands, il est important, voire essentiel, de créer une commotion -- autant visuelle qu'auditive.

Mon modèle d'essai valait environ 68 000 $ avec les options.

Le hooligan japonais
La nouvelle Lexus IS F 2008 est, comment dire, le modèle le plus politiquement incorrect dans l'histoire de la division de luxe de Toyota. Ayant dans sa mire les Audi RS4, Mercedes C63 AMG et BMW M3, cette berline pourtant inoffensive en apparence a bel et bien reçu une forte dose d'amphétamines directement dans les veines.

Ainsi, le V6 de la IS régulière a été abandonné au profit d'un V8 de 5,0 litres développant 416 chevaux. Voilà qui sonne typiquement américain, vous ne trouvez pas? Eh bien, ce monstre nippon est jumelé à une boîte de vitesses automatique ultra sophistiquée comptant huit rapports, un ensemble de freins dévastateurs ainsi qu'une suspension surbaissée. Et que dire du son! Le V8 de la Lexus IS F pourrait sans doute faire fondre du métal juste par la lourdeur de son souffle.

Le capot surélevé, le faciès très agressif et ventilé, les sorties d'air latérales et les roues de 19 pouces au design tranchant donnent à la voiture le look d'un redoutable poisson-vipère. Les designers de Lexus l'ont voulu ainsi. Bien que le résultat final soit un peu moins sérieux et distingué que les modèles allemands, personne ne peut nier le caractère jeune et frondeur de la IS F. C'est comme si un groupe d'ados s'étaient emparé d'une carte de crédit Or et qu'ils l'avaient remplie avec des accessoires de performance et d'esthétique.

Le bruit
Appuyez sur l'accélérateur pour dépasser les 3600 tours/minute et vous entendrez la Lexus IS F pousser un grognement saisissant qui résonne à travers tout l'habitacle. L'échappement se divise en deux paires d'embouts ovales superposés et la sonorité est digne d'un «muscle car» américain. Les passants se retournent, incrédules; plusieurs n'arrivent pas à comprendre comment un tel bruit peut sortir... d'une Lexus. Or, ce qu'on entend est bien réel.

Le V6 de la IS régulière a été abandonné au profit d'un V8 de 5,0 litres développant 416 chevaux.