Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda CX-7 GT à TI 2011 : essai routier (vidéo)

Mazda CX-7 GT à TI 2011 : essai routier (vidéo)

Le multisegment utilitaire sport Par ,

Le marché des véhicules multisegments bat son plein. Les années-modèles 2011 et 2012 ont été marquées par l'ajout de plusieurs modèles tout nouveaux ou redessinés. Clairement, il s'agit du créneau de l'heure dans l'industrie automobile et, selon toute vraisemblance, ce sera encore le cas durant les années à venir - du moins en Amérique du Nord, où les consommateurs adoptent des véhicules de plus en plus petits.

Mazda CX-7 GT 2011 vue 3/4 arrière
Le Mazda CX-7 2011 se veut un authentique multisegment utilitaire sport. (Photo: Sébastien D'Amour/Auto123.com)

Ça me fait mal au coeur de l'admettre, mais les bonnes vieilles familiales sont officiellement démodées. Les minifourgonnettes, elles, ne tiennent que par un fil (ça, mon coeur s'en fout). Bien que nous verrons toujours quelques survivantes de ces deux espèces sur nos routes, elles sont et continueront d'être éclipsées en très grand nombre par les multisegments.

Mais un multisegment, ça ressemble à quoi au juste? Eh bien, comme le nom l'indique, il mélange différents segments pour créer en quelque sorte un véhicule polyvalent et bon à tout faire. La recette s'avère toujours la même, mais le dosage des ingrédients rend chaque produit final unique.

Regardons le Mazda CX-7 2011. De n'importe quel angle, on réalise vite que son inspiration ne provient pas du Tribute, mais plutôt des Mazda3 et RX-8. Voilà d'ailleurs l'aspect le plus attrayant ou, si vous préférez, la marque de commerce du CX-7 : son design. La silhouette se définit par un savant amalgame de courbes gracieuses, au point où l'on n'aperçoit aucune ligne droite, et les roues de 19 pouces de mon modèle d'essai rendaient tout à fait justice aux ailes superbement musclées du véhicule. Je n'ai aucun problème avec celles de 17 et de 18 pouces, mais rien ne fait plus sport que des jantes de 19 pouces.

En version GT, le CX-7 reçoit quelques touches chromées, des feux antibrouillard et des phares à haute intensité. Aussi superficiels qu'ils puissent paraître, de tels extras rehaussent définitivement l'apparence de ce multisegment dynamique au style bien distinctif.

Je ne me contredis jamais, alors je devrais peut-être le faire maintenant, car on ne devrait jamais dire jamais : rien ne surpasse l'attrait extérieur du CX-7... sauf son intérieur. À l'instar de son grand frère, le CX-9, il a vu les concepteurs de Mazda déployer de gros efforts pour faire plaisir aux occupants. Sans essayer de réinventer le tableau de bord à l'aide de formes bizarres et suspectes, ils ont créé une interface élégante, conviviale et d'une simplicité rafraîchissante.