Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda CX-7 GX-LP 2010 : essai routier

Mazda CX-7  GX-LP 2010 : essai routier

Un combat perdu d'avance ? Par ,

Je fais partie des nombreux amateurs du Mazda CX-7. Depuis ses débuts j’ai eu le plaisir de l’avoir en essai routier au moins quatre ou cinq fois. Par contre, à chaque fois je me disais qu’il serait bien que Mazda introduise une version plus économe en carburant.

En 2010 le véhicule s’est fait refaire une beauté, un lifting au sens propre du terme puisque les lignes du bouclier avant s’étirent maintenant vers le haut. (Photo: Bertrand Godin/Auto123.com)

Donc quand j’ai reçu les clés de mon CX-7, fraîchement rajeuni pour 2010, avec le petit groupe propulseur, j’ai eu peine à contenir ma joie. Enfin, Mazda avait tendu l’oreille à mes demandes et ce n’est pas sans grandes espérances que j’irai à la rencontre de mes amis ontariens de la région de Toronto. Mon plus grand espoir consiste à abaisser la consommation d’essence du CX-7. Cette fois j’avais un as dans ma manche, le nouveau quatre cylindres.

Comme je disais, pour moi le CX-7 reste un territoire connu. En 2010 le véhicule s’est fait refaire une beauté, un lifting au sens propre du terme puisque les lignes du bouclier avant s’étirent maintenant vers le haut. Évidemment, ces modifications poussent un peu plus loin le langage stylistique « Nagare » désormais répandu à la gamme Mazda.

Pour le reste, c’est du pareil au même, à l’exception de petits ajouts ici et là qui ne font qu’améliorer un véhicule déjà excellent. L’habitacle accueille toujours aussi élégamment les occupants. Le style demeure frais et au goût du jour malgré le passage des ans. L’amélioration de la nacelle d’instrumentation facilite la lecture des informations tout en étant plus dynamique.

L’équipement gagne des points, avec le cuir, la radio Sirius et entre autres le système Bluetooth sur la version GX-LP. Le système de surveillance des angles morts se révèle aussi très pratique puisque les piliers D ne prônent pas la discrétion.

Donc me voilà en contrôle de mon environnement pour mon voyage vers les contrées ontariennes. Tout est en place pour que ma femme et mon fiston puissent faire bon voyage, tout le monde est confortable. Le coffre a littéralement dévoré tous les bagages de la famille. Je suis maintenant prêt pour mon combat contre la consommation d’essence du CX-7.

Toronto me voilà…

D’entrée de jeu, je dois admettre que j’étais incertain de mes armes dans ma quête vers l’économie d’essence. Le moteur greffé au CX-7 est clairement un excellent moteur, d’ailleurs sa présence et ses performances dans la merveilleuse Mazda3 en témoignent.

L’amélioration de la nacelle d’instrumentation facilite la lecture des informations tout en étant plus dynamique. (Photo: Bertrand Godin/Auto123.com)