Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda MX-5 GT 2012 : essai routier

Mazda MX-5 GT 2012 : essai routier

La petite Mazda reine du circuit a de quoi sourire Par ,

Si la Mazda MX-5 affiche un tel sourire, c’est probablement parce qu’elle est renommée comme étant la voiture sport la plus populaire de tous les temps.

Sa très grande simplicité a depuis longtemps contribué à la réputation qu’elle s’est bâtie au fil des ans. La simplicité est une bonne chose si on veut construire une voiture légère, économique, amusante à conduire et fiable.

En fait, conduire une MX-5 toute simple, toit baissé, nous transpose à l’époque des beaux cabriolets britanniques un tantinet désinvoltes – moins les fuites, et sans prendre feu dans votre entrée. Cette sobriété a été perfectionnée et peaufinée depuis le lancement du modèle en 1989.

Simplicité de l’esthétique et de l’habitacle
Son allure parle d’elle-même. Sur la Mazda MX-5 2012, pas d’accessoires criards et tape-à-l’œil. La MX-5 est bien galbée, maximise chaque espace et donne l’impression d’être légère, agile et amusante – sans doute parce qu’elle l’est. Le regard se pose d’abord sur ses tuyaux d’échappement doubles et sa large silhouette bien plantée, ensuite sur l’arceau de sécurité qui révèle sans ambivalence son caractère décapotable.

À l’intérieur de la Mazda MX-5, vous trouverez quatre porte-gobelets, un peu de rangement, deux sièges, un groupe d’instrumentation bien pensé, et à peu près rien d’autre. Notre modèle d’essai était muni de sièges en cuir chauffants et d’un système audio Bose, offerts en option pour lui apporter un brin de raffinement et un confort supplémentaire durant les longs trajets.

Sous la coque
Même si, du premier coup d’œil, elle semble à peine plus menaçante qu’un petit gâteau aux framboises garni de glaçage rose, la Mazda MX-5 2012 dissimule sous sa robe de métal une puissance redoutable appuyée par une suspension multibras sophistiquée (et configurée pour le circuit) qui s’accroche à la route. Des amortisseurs Bilstein et des barres stabilisatrices épaisses s’unissent pour générer une réponse directe et combien gratifiante à chaque sollicitation.

Un moteur 2,0L de 4 cylindres développant 167 chevaux propulse les roues arrière par l’entremise d’une boîte manuelle à 6 rapports à changements de vitesse rapides. Même si elle semble modeste au premier abord, cette puissance est plus que suffisante pour lancer la légère Mazda MX-5 2012 à toute vitesse en un clin d’œil.

Le groupe motopropulseur de série MZR déborde d’énergie et adore tourner. Les rapports assez courts de sa transmission permettent de plaisantes accélérations à plein régime en première, deuxième et troisième vitesse, sans pour autant vous faire risquer quelques points d’inaptitude.

Le passage des rapports avec la Mazda MX-5 2012 est probablement ce qui se fait de mieux. L’emplacement de la pédale permet d’exécuter facilement des changements talon/pointe, et l’expérience atteint son paroxysme quand on y met de la vigueur.

Sur la piste
Pour mettre toute sa fougue à l’épreuve, j’ai fait comme bien des propriétaires de MX-5 durant les weekends : je l’ai emmenée sur un circuit. J’ai pu y constater que cette redoutable machine avait de quoi réveiller le coureur automobile qui sommeille en nous.

Comme la Mazda MX-5 2012 possède davantage de mordant que de puissance de sortie, sa conduite rassurante et indulgente a donc ses limites. Quand on la pousse trop fort, son arrière-train se tortille légèrement au lieu d’effectuer une visite surprise dans le champ de rhubarbe. La MX-5 colle sans relâche, roule magnifiquement bien et attaque les virages comme aucune voiture plus lourde ne sait le faire. La répartition du poids sur les essieux, presque parfaite, y est pour beaucoup.

Le système de contrôle de la stabilité est parfaitement mis au point et vous laisse sentir chacun des mouvements de la Mazda MX-5; il n’interviendra que pour les dérapages préoccupants, histoire de vous garder sur le bitume.

Attendez-vous à une réponse instantanée et directe dès que vous sollicitez le volant, les freins et l’accélérateur. Une fois que vous aurez apprivoisé cette voiture, vous ne pourrez plus réprimer le sourire qui marquera votre visage. Dommage qu’elle n’ait pas l’air plus menaçant, parce que la Mazda MX-5 2012 est une petite bombe obéissante parfaite pour la conduite sur circuit.

L’évanouissement des freins est très minime, et son poids léger permet à son pilote de lui faire faire des tours toute la journée sans trop user ses freins ou abîmer ses pneus.

D’ailleurs, une fois le toit abaissé, le dégagement à la tête est amplement suffisant pour le casque et permet une excellente vision périphérique autour de la voiture – essentiel pour positionner en toute confiance sa Mazda MX-5 2012 dans son environnement.

Même les novices en tours de piste auront l’impression d’être des pilotes de course automobile, et la voiture ne fera qu’un avec eux alors qu’ils développeront leurs compétences. Et puisque le toit ne se range pas dans le coffre, il y a suffisamment d’espace pour deux casques, un sac et une glacière remplie de victuailles pour tenir toute une journée.

Sensible
Par-dessus tout, vous vous rendrez au circuit et en reviendrez dans le plus grand confort et de façon très économique, et vous n’aurez brûlé que 35 litres de carburant pour une journée complète à effectuer des tours de piste.

Autres points? Le puissant système de chauffage et l’aérodynamique contribuent à garder l’habitacle chaud lorsque le toit est abaissé; on peut donc profiter de sa Mazda MX-5 2012 jusqu’à ce que la température frôle le point de congélation avec à peine plus qu’un léger manteau sur le dos. Fait notable, elle se conduit mieux sur les voies publiques que ne le donnent à entendre ses performances en piste.

Des doléances? Les gars costauds comme moi auront l’impression d’avoir revêtu leur MX-5, et avec tout ce mordant et cet équilibre, il y a fort à parier que vous vous ruinerez bien vite pour l’équiper de pièces de performance. J’allais oublier un détail : elle est un peu bruyante à haute vitesse.

Finalement, comme bagnole de fin de semaine, voiture de course économique ou simplement comme voiture de tous les jours amusante et peu gourmande, cette souriante Mazda MX-5 frappe en plein dans le mille.
 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Mazda MX-5 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Mazda MX-5 GT 2012
Mazda MX-5 GT 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Gallerie de l'article