Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda Tribute 2005

Mazda Tribute 2005

Redessiné vous dites? Par ,

Redessiné vous dites?

Il y a de cela dix ans seulement, le seul véhicule utilitaire sportif compact disponible sur le marché, était le Suzuki Sidekick. C'est en 1997 que la concurrence est venue pour la première fois attaquer ce véhicule, qui n'offrait à l'époque qu'un prix alléchant, et de bonnes aptitudes hors route. Les Honda CR-V et Toyota Rav4 ont rapidement fait la vie dure à Suzuki, qui s'est empressé de renouveler son véhicule, aujourd'hui appelé Grand Vitara. Peu de temps après, Ford et Mazda ont joint les rangs en proposant respectivement l'Escape et le Tribute, deux véhicules quasi identiques construits conjointement. Lancés en 2001, ils ont tout de suite connu un immense succès, et avec raison.

Pour sa sixième année d'existence, le Tribute reçoit pour la première fois, plusieurs modifications d'importance, qui l'aideront à prolonger sa carrière pendant quelques années. Cependant, le qualifier de redessiné comme le font les têtes pensantes de Mazda Canada, me semble un peu exagéré, puisqu'il faut avoir un oeil de lynx pour y voir la différence.

Design et architecture

Photo: Antoine Joubert - Auto123.com
Offrant un style bien équilibré, le Tribute est un véhicule qui vieillit bien. Légèrement moins macho que son clone vendu chez Ford, il se présente comme un véhicule esthétiquement plus civilisé. Sa calandre et ses phares s'associent facilement aux autres produits de la marque, tandis que certains autres traits ne peuvent se dissocier des produits Ford. Il possède donc une bouille sympathique et toujours actuelle, qui continuera de séduire plusieurs acheteurs. Pour 2005, ses changements esthétiques se résument aux pare-chocs, aux phares, à la calandre, aux feux arrière et aux jantes. On a également revu le choix des versions, qui sont désormais renommées GX, GS et GT.

Aménagement intérieur

Photo: Antoine Joubert - Auto123.com
Pour 2005, on a repositionné le levier de vitesse au plancher, tout en ajoutant une console centrale fort pratique, offrant plusieurs espaces de rangement. Vous n'aurez donc plus à contourner le levier sur la colonne de direction, pour monter le volume de la radio. Contrairement au Ford Escape, le Tribute possède une planche de bord légèrement plus riche, avec un bloc central plus esthétique, des cadrans indicateurs empruntés à l'ancienne Protegé et des garnitures à l'apparence métallique et de fibre de carbone. La planche de bord, bien dessinée, regroupe les commandes du système audio et de chauffage/ventilation dans un bloc légèrement incliné vers le conducteur qui s'avère très ergonomique. Les cadrans indicateurs à aiguilles rouges sont à la fois esthétiques et faciles à consulter.

Photo: Antoine Joubert - Auto123.com
Dans un modèle GT comme celui mis à l'essai, les sièges avant sont recouverts d'un cuir souple et de bonne qualité. Ils possèdent de bons supports latéraux pour garder les occupants bien en place, ainsi qu'un ajustement en hauteur. Dans le modèle GT, la commande du siège chauffant, placée sur le côté du siège, est mal positionnée et impossible à voir lorsqu'on conduit. Quant à la banquette, elle offre un confort convenable et amplement d'espace pour deux adultes. Évidemment, elle se rabat à la façon 60/40 et à plat, pour optimiser l'espace cargo. Le coffre, d'une capacité de 841 litres offre un espace généreux et dégagé, avec un seuil de chargement au niveau du plancher. En abaissant la banquette, on obtient une capacité de charge de 1892 litres, vraiment impressionnante compte tenu des dimensions du véhicule. On peut donc conclure que les ingénieurs ont su utiliser tout l'espace disponible. Finalement, il est possible d'accéder au compartiment de charge sans avoir recours au hayon, en ouvrant que la lunette arrière.