Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda3 GT 2004 : essai routier

Mazda3 GT 2004 : essai routier

Par ,

Mazda3 GT 2004
L'excellence dans le changement !

La marche est haute et le risque est grand lorsqu'on veut changer ce qui est reconnu comme excellent. Mazda risquait gros en remplaçant la Mazda Protegé par la 3. Ils semblent avoir réussi si l'on tient compte des commentaires des premiers propriétaires. La Mazda3 GT berline a une allure qui tranche radicalement d'avec son prédécesseur. Une ligne plus agressive tout en étant douce qui plaît à l'oeil. Elle est offerte en trois versions, GX, GS et GT. Il y a aussi la Mazda3 Sport qui remplace la Protegé5 et qui fera l'objet d'un essai bientôt.

On prend place aisément aux places avant et on se retrouve dans un environnement luxueux. Les sièges sont confortables et assez fermes, légèrement enveloppant et on peut faire beaucoup de route avant de sentir la fatigue. Le siège du conducteur est aussi ajustable en hauteur.

Les places arrières sont aussi confortables et accommodent très bien deux adultes et même trois sur de courts trajets avec un bon dégagement pour la tête. La finition intérieure est impeccable et de très bon goût. Toutes les composantes du tableau de bord sont à portée de la main L'éclairage du tableau de bord est rouge et est facile à lire. Une fois qu'on a apprivoisé le système audio, tout est parfait. Les principales commandes du système audio se retrouvent sur le volant et sont faciles à utiliser. Les espaces de rangement ne sont cependant pas le point fort. La visibilité de trois quarts arrière est plutôt limitée. Le coffre arrière est d'une très bonne grandeur. Malheureusement, la hauteur du seuil fait que l'ouverture est nettement diminuée et que l'accessibilité est limité à de petits paquets. Petit détail important à mes yeux, lorsqu'on déclenche l'ouverture de l'intérieur ou avec la clé, le couvercle se soulève très peu et pour le soulever, on doit passer la main sur le pare-choc. Donc, par mauvais temps, on se salit obligatoirement.

En tournant la clé de contact, il faut appuyer sur la pédale d'accélération pour bien entendre les 160 chevaux fournis par un moteur de 2,3 litres à double arbres à cames en tête et 16 soupapes à injection multipoint. L'insonorisation du véhicule est vraiment au point et il faut pousser le moteur pour entendre le son agréable qui en sort.