Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda6 GT 2005 : essai routier

Mazda6 GT 2005 : essai routier

Se faire plaisir avec le porte-étendard tout garni de Mazda Par ,

Se faire plaisir avec le porte-étendard tout garni de Mazda

Aucun événement particulièrement digne de mention n'est venu perturber ma semaine d'essai de la nouvelle Mazda6 GT, probablement parce que la
Conduire la nouvelle Mazda6 fut un événement en soi. (Photo : Alexandra Straub, Canadian Auto Press)
conduite de cette voiture fut en soi un événement. Ceux qui m'ont demandé comment ça s'est passé avec le porte-étendard de Mazda, et j'ai toujours mes réguliers qui essaient de me cuisiner pour obtenir de l'information, ont eu droit littéralement à un concert d'éloges. Oui, c'était bien, très bien.

Tout d'abord, j'ai trouve que la Mazda6, de par son style, est l'une des voitures les plus attirantes de sa catégorie. Son design et ses courbes sont d'un chic qui font qu'elle se distingue des autres sous tous ses angles. Pour l'année-modèle 2005, ses contours de roues plus proéminents, ses feux arrières distinctifs et une ceinture de carrosserie
La maniabilité de la Mazda6 à travers les courbes serrées et sa stabilité à toutes les vitesses est superbe. (Photo : Alexandra Straub, Canadian Auto Press)
révisée représentent ses principaux changements. De plus, Mazda prétend que "les porte-à-faux avant et arrière demeurent courts dans le but d'offrir un long empattement pour augmenter la stabilité et la maniabilité," sans mentionner la plus grande capacité du siège arrière. Aussi, les moulures latérales qui absorbent l'énergie ont la double fonction de prolonger visuellement la ligne horizontale de la voiture tout en permettant "une excellente protection contre les bosses."

Tout comme le prétend Mazda, la maniabilité de la voiture à travers les courbes serrées et sa stabilité à toutes les vitesses est superbe. Même avec son long empattement, la 6 prend facilement les virages serrés et les exécute tout en douceur. J'ai cru entendre la voiture me demander de la pousser un peu plus à mesure que la route devenait plus sinueuse, mais malheureusement je n'ai jamais eu le courage de le faire avec ce qui était pratiquement une voiture "flambant neuve" parmi la flotte de presse de Mazda, comme me l'a fait remarquer un représentant de la compagnie.

J'ai quand même apprécié, presque au point d'en avoir le souffle coupé,
Le fait que ma voiture d'essai soit équipée de la boîte manuelle à 5 rapports et du V6 optionnel de 3 litres à DACT et 24 soupapes de 220 chevaux a mis un grand sourire sur mon visage. (Photo : Alexandra Straub, Canadian Auto Press)
puis j'ai appris que la maniabilité de la voiture était rehaussée par une direction assistée à pignon et crémaillère avec seulement 2,54 tours d'une butée à l'autre. Ce système direct, jumelé au système de suspension calibré en usine de Mazda, forment un match parfait. Ce système de conduite, commun à tous les modèles de Mazda6, comprend une direction à assistance variable, une technologie qui réduit automatiquement le niveau d'assistance en vitesse de croisière afin de mieux sentir les sensations de la route à travers le volant. Aussi, à des vitesses plus lentes, le volant devient plus léger, permettant une meilleure manoeuvrabilité en ville, et particulièrement dans des stationnements intérieurs remplis à capacité.