Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mercedes-Benz R 350 BlueTEC 4MATIC 2011 : essai routier

Mercedes-Benz R 350 BlueTEC 4MATIC 2011 : essai routier

Une alternative familiale intrigante Par ,

La plupart des gens considèrent la Mercedes-Benz de Classe R comme une fourgonnette, et non une Mercedes. Le constructeur parle d’un VUS, mais d’un VUS qui « défie la définition rigide de la catégorie ».

Peu importe.

Je ne suis pas ici pour couper les cheveux en quatre, mais bien pour vous relater mon expérience au volant d’une certaine R 350 BlueTEC 2011 Argent iridium métallisé.

Mercedes-Benz R 350 BlueTEC 4MATIC 2011 vue 3/4 avant
Je craque particulièrement pour le nez imposant, avec ses feux de jours à DEL et ses phares au xénon foncés. (Photo: Mike Goetz/Auto123.com)

Avec un prix de base de 56 700 $, cette machine diesel représente la Classe R la plus chère des deux proposées. À 55 200 $, la R 350 fait appel au V6 de 3,5 litres à essence. Les deux disposent de série de la transmission intégrale permanente 4MATIC du constructeur.

Moins radicale
Quand la Classe R est montée sur scène en 2006, ses lignes plongeantes « de coupé » semblaient radicales pour une fourgonnette/VUS à sept places. Cinq ans plus tard, elle a l’air un peu plus sage tout en arborant de plus en plus de touches « antiVUS » audacieuses, et une cure de rajeunissement de milieu de vie pour l’année modèle 2011 lui a conféré une allure plus droite et masculine qui l’associe davantage aux autres VUS de la marque (GLK, ML, GL).

Comme bien des gens, je n’étais pas friand du style précédent, mais les récents peaufinages m’ont séduit. Je craque particulièrement pour le nez imposant, avec ses feux de jours à DEL et ses phares au xénon foncés.

Mon modèle d’essai profitait également de l’ensemble Sport optionnel (2 800 $), qui troque les jantes de 19 pouces de série pour d’augustes 20-pouces AMG.

BlueTEC en boni
Autre chose qui fait mon bonheur : le V6 BlueTEC turbodiesel de 3,0 litres. On dirait que chaque Mercedes qu’il anime s’en trouve enrichie. Grâce à ses 210 ch et 400 pi-lb de couple, il propulse brillamment la grosse machine, en plus d’être silencieux, propre (il respecte la norme d’émissions BIN 5) et économique, ne brûlant que 8,2 litres aux 100 kilomètres sur la route. On ne s’étonnera pas qu’il a la cote auprès des acheteurs canadiens de la Classe R : plus de 75 % d’entre eux jettent leur dévolu sur la version BlueTEC.

La boîte automatique à sept vitesses travaille tout en douceur, mais elle semble préférer monter plutôt que descendre dans les rapports, hésitant légèrement de temps en temps.

Mercedes-Benz R 350 BlueTEC 4MATIC 2011 moteur
Grâce à ses 210 ch et 400 pi-lb de couple, il propulse brillamment la grosse machine, ne brûlant que 8,2 litres aux 100 kilomètres sur la route. (Photo: Mercedes-Benz)