Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mercedes-Benz GLE 350d 4MATIC Coupé 2016 : essai routier

Mercedes-Benz GLE 350d 4MATIC Coupé 2016 : essai routier

Un VUS coupé ou un coupé utilitaire? Par ,

Je souris chaque fois que je m’approche du GLE Coupé. Ce véhicule me fascine et m’étonne. C’est la preuve que Mercedes-Benz peut faire absolument tout ce qu’elle veut.

À un besoin que personne n’avait jamais vraiment formulé, la compagnie à l’étoile d’argent offre une autre option que le BMW X6. Ces modèles, qui font purement appel aux émotions, sont pas mal inutiles comparés aux utilitaires dont ils dérivent. Par contre, n’allez pas croire que les designers ont simplement raccourci leur toit, car beaucoup d’efforts ont été déployés pour en faire quelque chose de spécial.

Pas laid…
Le nouveau Mercedes-Benz GLE (anciennement ML) est un joli VUS. Pour plus de prestance, les acheteurs peuvent se tourner du côté de la version AMG. Le GLE Coupé, quant à lui, adopte une personnalité bien distinctive. Je ne sais pas s’il s’agit d’une nouvelle race de véhicules de performance, comme le prétend Mercedes, mais il a certainement un effet sur l’égo et le pied droit de son conducteur.

Commençons par son look, que j’aime beaucoup. Le regarder s’avancer tranquillement vers soi est tout un spectacle. Si le GLE régulier a l’allure d’un bon gars, le GLE Coupé se montre nettement plus imposant et intimidant. Son derrière est rond et gracieux, tandis que son devant est haut et massif — une vraie beauté voluptueuse. Il faut faire le tour 2 ou 3 fois pour l’admirer dans toute sa splendeur. Individuellement, chacun des éléments de design représente un pari, mais dans l’ensemble, c’est un véhicule audacieux et grandiose.

Un décor familier
Alors que l’extérieur du GLE Coupé sort carrément de l’ordinaire, l’intérieur demeure typique de Mercedes-Benz. Autrement dit, on se sent en terrain familier. L’aménagement ouvert de l’habitacle m’impressionne beaucoup. Le volant corpulent réunit les commandes importantes, tandis que le bloc central propose un bel arrangement de boutons pour le chauffage et la climatisation.

Le clavier numérique est un drôle d’ajout, cependant; qui s’en servira vraiment? La molette du système COMAND fonctionne très bien et permet de tout contrôler sur l’écran tactile de 8 pouces parfaitement positionné.

Le Mercedes-Benz GLE Coupé 2016 regorge de technologies qui sont pour la plupart fort utiles, sauf en hiver. Les nombreux dispositifs de sécurité active (PRE-SAFE, avertisseur de collision, détecteur de somnolence, etc.) font mal leur travail ou se montrent hyperactifs dans la neige, la gadoue et d’autres conditions qui perturbent les capteurs. Vous ne me croyez pas? Je filais paisiblement à 40 km/h sur une route déserte et, pour aucune raison, les alarmes et lumières se sont activées comme si une collision était imminente. J’ai déjà rencontré ce problème dans d’autres véhicules, pas juste ceux de Mercedes, mais ça démontre à quel point les systèmes qui sont censés nous protéger peuvent nous déranger et même nous nuire à l’occasion. 

Du reste, je dois mentionner que l’espace convient à 4 adultes. Une 5e personne peut même s’assoir au milieu de la banquette arrière si nécessaire. Les sièges avant manquent de soutien pour les cuisses, mais je les ai trouvés quand même confortables et relativement enveloppants. Ce qui m’a surpris ici, c’est le coffre très profond qui totalise 650 litres. Seule la hauteur pour charger les bagages pose problème.

En version diesel, bien sûr
La gamme du Mercedes-Benz GLE Coupé 2016 débute avec la version 350d 4MATIC. Son V6 turbodiesel de 3,0 litres génère une puissance de 249 chevaux et un couple retentissant de 457 livres-pied. Il s’accompagne d’une boîte automatique 9G-TRONIC à 9 rapports et d’une transmission intégrale permanente 4MATIC.

Le couple en question est disponible entièrement dès 1 600 tours/minute à peine. Malgré cela, les accélérations sont plus ou moins explosives. Voyez-vous, peu importe le mode de conduite qu’on sélectionne, on note un délai entre le moment où l’on enfonce la pédale et la réponse du moteur. J’ignore si c’est la boîte automatique qui prend le temps d’engager le bon rapport ou tout simplement une programmation visant à sauver du carburant, mais on doit endurer un décalage exaspérant avant de voir le véhicule s’élancer.

En route, le GLE Coupé se démène avec furie pendant qu’il enchaîne les rapports. À partir de 3 400 tours/minute, toute la puissance se déploie. Résultat : on atteint des vitesses illégales sur l’autoroute en 7 secondes.

Quand le turbocompresseur fonctionne, le très lourd multisegment (2 250 kilos) paraît quasiment léger. Sa boîte à 9 rapports est définitivement l’une des meilleures du genre que j’ai essayées. Les rétrogradations se font sans la moindre hésitation ou presque; en fait, elle passe de la 9e à la 6e vitesse dans une fraction de seconde. Le mode Sport fait une petite différence, mais le mieux, c’est de choisir le mode Individuel et d’ajuster l’accélérateur et la suspension à notre guise.

Grâce au diesel, j’ai pu obtenir une consommation moyenne de 11,5 L/100 km en conduisant comme je le fais d’habitude. Une personne normale devrait s’attendre à 10 L/100 km.

Une forteresse mobile
Le Mercedes-Benz GLE 350d 4MATIC Coupé possède le gabarit d’un char d’assaut et la solidité d’une forteresse. À bord, on a l’impression de se promener dans quelque chose de vraiment gros et lourd.

La suspension vise davantage à livrer un roulement confortable qu’à négocier les courbes bien à plat. Le mode Sport limite toutefois le débattement des roues et le tangage de la carrosserie via les amortisseurs AIRMATIC à commande électronique. En comparaison, le BMW X6 se montre plus maniable et plus sportif, si c’est ce que vous recherchez.

La direction du GLE Coupé est très rapide d’exécution, ce qui surprend au début, mais finit vite par nous rendre heureux. Les freins, eux, nous jouent un petit tour : ils se « préchargent » en tout temps pour mieux répondre aux pressions sur la pédale. Donc, lorsqu’on relâche l’accélérateur, on sent un léger freinage, un peu comme avec un système de freinage régénérateur sur une voiture hybride. Dans le trafic congestionné, ça rend les choses plus faciles.

Le GLE Coupé ou quoi d’autre?
À l’instar du GLE ordinaire, le Mercedes-Benz GLE Coupé offre le choix entre un V6 et un V8 (turbocompressé dans chaque cas). À vous de déterminer si l’économie de carburant ou la performance est plus importante. La version 350d 4MATIC débute à 72 300 $ (mon exemplaire valait un peu plus de 85 000 $ en raison de l’ensemble Sport), tandis que la version 450 AMG 4MATIC de 362 chevaux coûte 77 600 $. Le summum reste bien sûr le Mercedes-AMG GLE 63 S 4MATIC Coupé à 116 500 $.

Actuellement, la seule concurrence directe provient du X6. Cela dit, le Porsche Macan GTS ou Turbo pourrait bien faire l’affaire si l’espace de chargement n’est pas une priorité. 

 

 

Essais routiers et évaluations

Experts
    Consommateurs
    Mercedes-Benz Classe GLE 2016
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Photos :M.St-Pierre
    2016 Mercedes-Benz GLE 350 d Coupe pictures