Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Premier essai de la Mini Cooper SE 2020 : le tout électrique arrive chez Mini

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

Auto123 s’est rendu en Floride pour faire l’essai de la Mini Cooper SE 2020, une voiture entièrement électrique

Miami, Floride — Après une période de gestation de 12 ans, une première Mini entièrement électrifiée se pointe sur le marché. Il est vrai qu’en 2007, un véhicule de développement électrique a été rendu accessible à des gens qui s’étaient inscrits pour en faire l’essai. Ils avaient profité de contrats de location à court terme — une ou deux années — et Mini a utilisé l’expérience acquise pour développer des véhicules de série fonctionnant à l’électricité.

En 2017, les premiers fruits de ce plan se sont concrétisés sous la forme du Mini Countryman E hybride rechargeable (PHEV). Il a bien fonctionné, tellement que 18 % de tous les modèles Countryman vendus à travers le monde sont de cette série E. Cette Countryman E était un peu en retrait, car elle nécessitait encore l’utilisation d’un moteur à essence, alors que la Mini électrifiée « originale » était un VE à part entière. 

Ce qui nous amène au modèle que nous sommes allés essayer dans le sud de la Floride, la Mini Cooper SE 2020, qui pourra être trouvée chez tous les concessionnaires Mini de la planète aux côtés de Mini plus traditionnelles telles que les Cooper S et Clubman. Offerte en version trois portes, elle profite de toutes les leçons apprises avec la Mini Electric, la Countryman E, et même, la BMW i3. Cette dernière a même fait don d’une version inversée de sa quincaillerie à la nouvelle venue (la i3 est à propulsion alors que la Cooper SE est à traction). 

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

 

Photo : D.Heyman

L’apparence
La Cooper SE offre un style quelque peu différent, mais pas suffisant pour faire fuir les acheteurs, toutefois. On fait surtout référence ici à ceux qui souhaitent conduire un véhicule électrique sans pour autant se faire remarquer. 

Cette discrétion est quelque peu mise à mal avec le niveau supérieur de finition, toutefois. L’une des options de roues offertes de série est probablement la plus flyée que vous ayez jamais vue sur le plancher d’une salle d’exposition. Même Mini en semble conscient, car lorsque la voiture a été présentée au Salon de Montréal, elle n’avait pas ces roues. 

Photo : D.Heyman

L’autre élément de style qui est remarquable, c’est la grille. Sans moteur à refroidir, vous n’avez pas besoin d’un gros trou pour casser le bouclier avant. Conséquemment, on obtient un look plus épuré et agréable avec en prime une belle ligne de néon qui le traverse. Le jaune qu’on y trouve est répété ailleurs, mais de façon beaucoup plus subtile, notamment sur le « S » de l’aile et le logo du coffre, par exemple. Ou encore sur le « E » des tapis de sol et certaines fioritures à l’intérieur. 

La vérité, c’est que les Mini ont toujours eu des éléments flyés, que ce soit des « Union Jacks » sur les caches de rétroviseurs ou des drapeaux à carreaux sur les ailes avant. La nouvelle SE est en bonne compagnie à ce chapitre.

Photo : D.Heyman
Photo : D.Heyman

En fait, c’est la transition parfaite vers le statut « e ». On peut dire qu’il se passe quelque chose, mais on n’essaie pas d’en faire trop ; on se retrouve avec un point de vue très cool sur ce qui est déjà une voiture très cool. J’aime ce qui a été fait avec le style extérieur qui réussit d’une certaine façon à réinventer le style de la Mini, une fois de plus. 

L’intérieur
Ici, le groupe d’instruments sur écran de 5,5 pouces, entièrement numérisé, est unique au modèle et rappelle ce que l’on trouve avec la BMW i3. Il est positionné plus bas, ce qui a pour effet d’aérer la cabine. C’est une bonne chose, car comme pour les autres Mini, on est un peu à l’étroit à l’intérieur. 

On ne peut pas reprocher cet état de fait à la batterie (en forme de T) de 32,6 kWh montée dans le plancher. Et parce que cette version SE propose une garde au sol plus élevée que celle d’une Cooper régulière, la batterie peut être placée un peu plus bas, ce qui n’affecte pas l’espace intérieur pour les passagers ou le volume de chargement. On retrouve 211 litres d’espace avec les sièges arrière relevés, 731 litres lorsqu’ils sont rabattus. Et comme la batterie ajoute du poids, le centre de gravité est en fait plus bas de 30 mm que dans la Cooper standard.  

Photo : D.Heyman
Photo : D.Heyman

Sur la route
Cela devrait se traduire par quelque chose d’agréable au volant et avec un minimum de roulis. Malheureusement, les routes autour de Miami ne sont pas des plus sinueuses. On s’est donc concentré sur la conduite au quotidien. On ne peut qu’extrapoler sur ce que l’on peut ressentir lorsque les routes deviennent plus enlacées. 

Ainsi, bien que je ne puisse pas dire si le centre de gravité abaissé fait une énorme différence dans la tenue de route, je peux confirmer que la direction est précise. Par ailleurs, si le roulis de gauche à droite est un phénomène dont il faut davantage se préoccuper dans les virages, le mouvement de va-et-vient de la carrosserie d’une voiture dans la circulation est important pour la conduite quotidienne. La SE a été impressionnante à ce propos ; nos têtes restent confortablement appuyées contre les appuie-tête et ne vacillent pas d’avant en arrière comme des poches de patates lors des mouvements de la voiture. 

Photo : D.Heyman

En appuyant sur l’accélérateur, en particulier dans le plus agressif des quatre modes de conduite (Green+, Green, Mid et Sport), notre dos s’écrase contre le dossier du siège. Une transmission directe à une seule vitesse permet d’obtenir immédiatement les 181 chevaux et le couple de 199 livres-pieds, et ainsi progresser rapidement vers l’avant. Cette voiture est sacrément rapide et j’aimerais bien la voir affronter l’une de ses semblables à motorisation traditionnelle dans une course d’accélération. 

L’envers de la médaille, c’est que vous allez aussi ralentir très vite, surtout si vous utilisez le plus agressif des deux modes de freinage régénérateur. Dans ce cas, on parle d’une conduite à une seule pédale, ce qui signifie qu’on peut rapidement passer d’une vitesse moyenne en ville jusqu’à un arrêt en peu de temps. Si court, en fait, que sur la douzaine de fois où j’ai essayé de m’arrêter sur la ligne à un feu rouge, j’ai fini par arrêter bien avant neuf d’entre elles. C’est un mode qui devrait être réservé aux situations de circulation dense. Nous avons noté une amélioration notable de l’autonomie une fois que nous sommes passés au mode plus régénérateur. 

Photo : D.Heyman

Autonomie
Justement, cette portée est évaluée à 235-270 km sur l’échelle européenne, mais 177 au Canada qui utilise un système de notation plus strict. C’est un peu problématique, car ça place le rendement de cette Mini sous ceux de la Volkswagen e-Golf ou de la Chevrolet Bolt. Le hic, c’est que chez nous, les conditions sont souvent défavorables, ce qui va nuire à l’autonomie de la nouvelle venue. 

C’est donc une bonne chose que la voiture soit livrée de série avec une capacité de charge normale et accélérée, cette dernière restituant une puissance de 0 à 80 % en 35 minutes environ. Un chargeur rapide pourra également être installé à votre domicile pour un supplément de 1350 $.

Les prix
Le prix de la Mini Cooper SE 2020 commence à 39 990 $ avant que les différents rabais gouvernementaux pour les VE ne soient appliqués. C’est bon pour le modèle de base « Classic ». La version de milieu de gamme « Premier Line » se vend 44 990 $ et ajoute des roues en alliages de 17 pouces (au lieu de 16 pouces), un toit ouvrant panoramique, une chaîne audio Harman/Kardon, un rétroviseur repliable et des capteurs pour le stationnement arrière. La version Premier+, quant à elle, est proposée à 47 990 $ et comprend un écran tactile plus grand (8,8 pouces plutôt que 6), l’affichage tête haute, le chargement sans fil pour appareils cellulaires, la sellerie de cuir et, bien sûr, les fameuses roues que nous décrivions plus tôt.

Photo : D.Heyman

La Cooper SE marque un premier pas intéressant pour Mini dans l’univers de la voiture électrique. Le système de régénération fonctionne bien et si vous êtes dans un climat qui le permet, vous atteindrez probablement les données européennes en matière d’autonomie. Bien sûr, si vous conduisez principalement dans les centres urbains, cette liberté devient moins problématique, surtout si vous êtes à proximité d’une station de recharge. 

Oui, une plus grande autonomie aurait été la bienvenue, mais pour l’instant, il est temps d’applaudir les débuts de la dernière étoile à l’horizon chez Mini.

Photo : D.Heyman
Photo : D.Heyman

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
MINI Cooper 2020
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :D.Heyman
Photos de la Mini Cooper SE 2020