Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Nissan Altima Coupé 3.5 SR 2010 : essai routier

Nissan Altima Coupé 3.5 SR 2010 : essai routier

Un coupé Infiniti G plus abordable? Par ,

Son écurie est plus petite et il se fait tirer plutôt que pousser. Outre ces divergences et une différence d’environ 12 000 $, le Nissan Altima Coupé 3.5 SR ressemble beaucoup au plus onéreux Infiniti G37 Coupé. Les deux machines sveltes et fougueuses de taille et d’allure semblables utilisent des versions différentes du primé V6 de série VQ de Nissan.

Vu de l’arrière et des côtés, l’Altima Coupé demeure inchangé par rapport à l’an dernier. (Photo: Rob Rothwell/Auto123.com)

Des lignes fluides soulignent une nature sportive
Même si elles sont percevables, les modifications esthétiques apportées à l’Altima Coupé pour 2010 ne sont pas excessives. Un capot redessiné est agrémenté d’une nouvelle calandre et de prises d’air élargies qui mettent davantage l’accent sur la forte personnalité de la machine. Vu de l’arrière et des côtés, l’Altima Coupé demeure toutefois inchangé par rapport à l’an dernier.

L’habitacle n’a pas beaucoup changé non plus, mais cela n’était pas nécessaire de toute façon. Il est composé de matériaux de bonne qualité, mais alors que l’intérieur attrayant frôle le degré de prestige qu’on retrouve chez certaines marques européennes, il n’est pas parfait pour autant.

Je fus déçu de découvrir que la version haut de gamme du coupé sport de Nissan ne dispose pas de volant télescopique. Ainsi, je n’ai pu trouver la parfaite position pour mes bras par rapport à mes jambes… dont la longueur ne correspond vraisemblablement pas à la norme.

En parlant de proportions, les passagers arrière auraient avantage d’être de petit gabarit. Le dégagement arrière pour les jambes et la tête est très limité et fait ainsi la vie dure aux passagers de taille plus imposante.

Outre ces désavantages et la visibilité arrière typique des coupés aux lignes fuyantes, l’habitacle de l’Altima est confortable et bien aménagé. Les sièges avant moulants offrent un excellent soutien… comme on s’y attend d’un coupé enflammé.

Impressionnants V6 et CVT
L’Altima Coupé de base est animé par un quatre-cylindres de 2,5 litres produisant 170 ch et 175 pi-lb de couple.

Mon performant modèle d’essai portait quant à lui l’emblème SR. Son V6 à DACT de 3,5 litres crachait 270 ch à 6 000 r/min et 258 pi-lb de couple à 4 400 r/min.

L’habitacle est composé de matériaux de bonne qualité. (Photo: Rob Rothwell/Auto123.com)