Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Nissan Altima 3.5 SR Coupé 2010 : essai routier

Nissan Altima 3.5 SR Coupé 2010 : essai routier

Par ,

Sa silhouette élégante donne l’impression qu’il s’agit d’un coupé Infiniti G37, qui aurait légèrement rétréci au lavage. Le rugissement sourd de son V6 de 270 chevaux évoque avec brio la 370Z. Pourtant, la voiture que j’ai conduite a un statut plus humble. C’est un coupé Altima 3.5 SR, sans plus.

Sa silhouette élégante donne l’impression qu’il s’agit d’un coupé Infiniti G37.(Matthieu Lambert/Auto123.com)

L’habillage compte pour beaucoup dans l’image qu’elle projette. Cette Altima fait tourner les têtes et les questions fusent sur ses vertus. J’aurais d’ailleurs pu vendre ma voiture d’essais deux fois, peut-être trois, durant la semaine où je l’ai conduite! Mais, personne ne m’a fait de... chèque!

N’empêche, l’intérêt qu’elle a suscité reflète une tendance indéniable : la renaissance du coupé. Le retour en force du trio américain Mustang/Camaro/Challenger, l’apparition d’une plus-que-Tiburon avec le coupé Genesis, le succès mitigé mais constant de la Mitsubishi Eclipse, tout cela démontre que bon nombre d’automobilistes reconnaissent désormais l’inutilité des utilitaires. Ces mêmes véhicules qui ont éclipsé les coupés durant presque deux décennies.

Belle recette
L’intérêt premier de cette Altima tient à la simplicité de sa gamme. Le choix se résume à deux versions. La 2.5 S dispose d’un 4-cylindres de 2,5 litres et 175 chevaux, alors que la 3.5 SR, qui remplace la 3.5 SE 2009, mise sur les 270 chevaux de son puissant V6 de 3,5 litres. Notre véhicule d’essais en était muni.

Dans les deux cas, la puissance parvient aux roues avant par le biais d’une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports. Une boîte automatique à variation continue Xtronic, avec mode manuel, figure parmi les options.

Si le V6 fait saliver les amateurs de performances, le 4-cylindres plaira plutôt aux conducteurs soucieux d’économies. Les chiffres du fabricant relèvent une différence d’environ 20% entre la consommation des deux moteurs. Pour ma part, après avoir parcouru 800 kilomètres en ville, sur autoroute et en campagne, la consommation moyenne de mon étalon a dépassé les 11 litres aux 100 kilomètres.

La 3.5 SR, qui remplace la 3.5 SE 2009, mise sur les 270 chevaux de son puissant V6 de 3,5 litres.(Matthieu Lambert/Auto123.com)