Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Pontiac Pursuit 2005

Pontiac Pursuit 2005

Par ,

Il faut bien l'admettre, le préjugé est un sentiment pervers qui assurément, existe dans le journalisme automobile.

Avant de parler de la nouvelle Pontiac Pursuit, il va sans dire que j'ai eu de multiples expériences avec son prédécesseur vieux de 23 ans, l'ancienne Sunfire qui demeure un « best seller » malgré tout. J'ai fait également la connaissance de la Saturn Ion, une voiture basée sur la plateforme
Pontiac Pursuit 2005. (Photo : John Leblanc, straight-six.com)

universelle Delta utilisée par GM. À la suite de ces tests, il serait trop facile d'avoir une opinion défavorable à propos de la Pursuit avant même de l'avoir essayée.

Si on fait exception de la calandre en forme de pointe typique de la marque, des couleurs choisies pour les instruments et de quelques garnitures intérieures, la Pursuit est le clone d'exclusivité canadienne de la Chevrolet Cobalt berline à 4 portes. Fait cocasse, malgré l'image de la marque orientée pourtant vers la conduite sportive, aucune version à 2 portes de la Pursuit n'est disponible comme c'est le cas pour la Cobalt. Pontiac a décidé d'offrir la Sunfire GT coupé existante à la place (19 550$ avant les rabais).

La lignée de la nouvelle Pursuit commence d'abord avec le modèle de base (15 925$) comprenant le 4-cylindres en ligne de 2,2 litres qui développe 145 chevaux et 155 lb-pi de couple. La puissance du moteur est transmise aux roues avant par une boîte manuelle à 5 rapports. Notre véhicule d'essai, une Pursuit SE Sport (20 795$), comporte quelques éléments supplémentaires : le climatiseur, le pommeau de levier de vitesses gainé de cuir, le volant gainé de cuir qui intègre les commandes du système audio et du régulateur de vitesse, les vitres latérales et les rétroviseurs à commande électrique, le verrouillage central des portes à télécommande, un assortiment de pneus et de roues plus larges, les freins ABS, les phares antibrouillard et finalement, un joli embout d'échappement chromé.
Pontiac Pursuit 2005. (Photo : John Leblanc, straight-six.com)


Ce qui enchante l'équipe de marketing de la division Pontiac, c'est que la Pursuit est commercialisée comme étant une « compacte de haut niveau » : pensez à la Volkswagen Jetta. Pour poursuivre, notre Pursuit SE Sport était équipée au maximum. Elle comprenait la boîte automatique optionnelle à 4 rapports, les sièges en cuir chauffants, un système audio Pioneer AM/FM/DC/MP3 de 228 watts avec caisse de basse de 10 pouces dans le coffre, les rideaux gonflables et le système de communication OnStar. Le prix total : 24 915$, semblable à celui du modèle de base de la dernière génération de Jetta.

À vrai dire, General Motor avait gaffé avec la Saturn Ion, la première voiture nord-américaine basée sur la plateforme Delta mentionnée plus haut. Les ingénieurs de Saturn ont bien tenté de réparer ses défauts durant les deux dernières années. Pour la Pursuit (et la Cobalt), il semble que la philosophie ne soit pas la même, GM a réalisé que l'argent supplémentaire dépensé pour la mise au point en valait la peine, même s'il faut offrir des rabais moins importants.

Dans le but de réduire le bruit excessif généré par les premières Saturn Ion, un couvercle de plastique avec une couche d'isolant sonore prend place sur le moteur, des joints calfeutrants supplémentaires ont été installés autour des portes. Un nouveau carter d'huile en alliage renforce non seulement la structure du moteur, mais réduit également le niveau de bruit et enfin, une plaque coupe feu en acier laminée et un auvent de capot-moteur ont été ajoutés sur les voitures issues de la plateforme Delta.