Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Pontiac Solstice GXP 2007 : essai

Pontiac Solstice GXP 2007 : essai

Par ,

La reine du charme

Certaines choses sont d'une telle évidence qu'on ne peut les contredire. C'est le cas notamment de la silhouette de la Pontiac Solstice. Ceux qui l'ont aperçue une fois s'en souviendront toujours.

Il faut dire que la Solstice avait presque tout ce qu'il lui fallait pour être considérée comme une vraie voiture de sport. Mais il lui manquait un détail : un moteur capable de survivre à un traitement plus sportif.

Les différences esthétiques entre le modèle de base et la GXP sont minimes.

En effet, dans sa version de base, toujours disponible, la Solstice n'est dotée que d'un moteur à 4 cylindres de 177 chevaux. Pas si petit, me direz-vous, quand on le compare, par exemple, avec celui du célèbre cabrio Mazda MX-5. Il faut cependant se rappeler que la Solstice concède quelques centaines de kilos supplémentaires à sa rivale et présente certaines caractéristiques plus exigeantes, avouons-le. Du nombre, une masse nettement plus imposante, des pneus beaucoup plus larges entraînant inévitablement plus d'adhérence et de friction ainsi qu'une maniabilité moins évidente.

Qu'à cela ne tienne, les bonzes de GM ont finalement lancé, à la deuxième année d'existence du modèle, la version GXP de la Solstice, un petit bolide doté d'une motorisation turbocompressée développant, cette fois, quelque 260 chevaux.

Pas encore parfaite
L'habitacle propose un excellent confort aux passagers grâce à des sièges offrant un support constant, où même l'espace est suffisant. La planche de bord est agréable et sobre, et reprend quelques éléments qui ont permis à Pontiac de devenir la bannière plus sportive de GM.

Non, ce sont plutôt les espaces de rangement et l'ergonomie de certains équipements qui sont plutôt déficients. En matière d'ergonomie par exemple, la Solstice n'est pas une réussite; je mets quiconque au défi d'utiliser, sans se blesser ou renverser son café, les porte-gobelet localisés entre les sièges presque à la hauteur des coudes.

Vous n'aurez pas ce problème avec les pochettes de rangement, puisqu'elles sont tout simplement inexistantes, à l'exception d'un coffret trop petit même pour les CD, et situé juste au-dessus des portes-gobelets. Bref, asseyez-vous et conduisez, mais n'essayez même pas de vivre dans l'habitacle.

Dans la Solstice, les espaces de rangement sont quasi inexistants.