Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW 335i Cabriolet 2007 : essai

BMW 335i Cabriolet 2007 : essai

Par ,

Le prolongement du corps et de l'esprit

Rares sont les jours où l'on trouve la route pour se rendre au boulot trop courte. Or, la semaine dernière, les cinq jours ont été comme ça.

Demeurer sur la côte Ouest canadienne n'est pas particulièrement un avantage pour les propriétaires de cabriolets, à moins qu'ils soient prêts à endurer l'air très humide et les nuages de pluie au-dessus de leur tête. Heureusement, avec l'émergence des toits rigides rétractables, il est de plus en plus facile d'affronter les éléments de la nature, et ce, sans compromettre le charme des cabriolets.

Ce toit rigide rétractable est plus approprié pour le climat canadien.

Je ne suis pas sûr qu'il existe sur le marché un toit rétractable aussi élégant et sophistiqué que celui de la BMW 335i Cabriolet. Le voir en action, c'est comme être témoin du génie mécanique à son meilleur. En l'ayant au-dessus de la tête, on se rend compte que les capotes rigides conventionnelles ne sont pas à la hauteur. Bref, il faut applaudir la compagnie Edscha qui a fabriqué le merveilleux toit à trois panneaux de la 335i.

Aucun loquet n'a besoin d'être manipulé pour relever ou rabattre le toit en acier. En 22 secondes seulement, la 335i passe automatiquement d'un splendide coupé à un cabriolet diaboliquement attirant. Le toit se range discrètement sous une couverture rigide parfaitement harmonisée à l'habitacle et à la carrosserie.

Châssis ultra rigide
Les cabriolets, surtout ceux qui sont assez grands pour offrir des places arrière, souffrent généralement d'une rigidité de châssis réduite en raison de l'absence de montants centraux et arrière. Ce n'est nullement le cas de cette BMW. J'ai été très impressionné par la solidité de la voiture sur tous les types de surfaces, peu importe si le toit est en place ou non. Une telle intégrité structurale se traduit par une absence de vibrations et de roulis sur la route. En fait, rien ne donne autant une impression de qualité.

Moteur rugissant
La 335i Cabriolet est alimentée par le prodigieux moteur biturbo à six cylindres en ligne de BMW. Comptant 24 soupapes et un double arbre à cames en tête, il génère 300 chevaux à 5800 tr/min et 300 lb-pi de couple dès 1400 tr/min. D'ailleurs, aussitôt que le régime dépasse les 2000 tr/min, le bolide fonce sans relâche et produit un son plus terrifiant qu'un F-16. Selon BMW, la 335i franchit le 0-100 en seulement 5,8 secondes avec la boîte manuelle.

Ce moteur mérite toutes les louanges possibles.