Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Porsche Boxster 2008 : essai routier

Porsche Boxster 2008 : essai routier

Les qualités de base d'une sportive ! Par ,

Le titre en agacera peut-être plusieurs, mais je m'explique. J'estime que, même à 59 070 $, la Boxster est la voiture sport idéale pour apprendre à conduire sportivement et pour profiter d'un équilibre idéal au chapitre des performances. Au même titre que les Mazda MX5 de base, BMW Z4 de base ou Honda S2000, on tirera le meilleur de cette voiture, et ce, sans avoir besoin d'ajouter d'autres artifices. On n'a pas à payer pour une Cayman S, une BMW M3 ou une 911 pour goûter au plaisir d'une vraie sportive.

Quand on se contente du modèle de base, on obtient beaucoup dans une Boxster.

Notre version d'essai se détaille 68 875 $ avec les options suivantes : phares bixénon, chaîne audio Bose, détecteur de pluie et coupe-vent (525 $). Je recommanderais de ne conserver que le coupe-vent, utile pour diminuer les retours d'air dans l'habitacle.

Une base bien dotée
Quand on se contente du modèle de base, on obtient beaucoup dans une Boxster : 245 chevaux, une boîte de vitesses manuelle à 5 rapports, un système de contrôle de la stabilité des plus efficaces et des freins sûrs.

Au chapitre de l'habitacle, on retrouve une très bonne position de conduite, une instrumentation complète et des sièges confortables. Les coffrets de rangement intérieurs sont minimalistes, tout comme les porte-gobelet; on compte toutefois sur deux coffres suffisamment volumineux pour de longues escapades à deux. Le toit de toile, à ouverture électrique, se manoeuvre aisément et se révèle très étanche.

L'accès à l'habitacle, le toit en place ou non, demande une bonne souplesse. Il faut s'asseoir perpendiculairement à l'axe de roulement et se glisser à l'intérieur. C'est le lot des voitures sport, avec leur seuil de gravité très bas. On est assis par terre.

Confort raisonnable
D'emblée, il ne faut pas s'attendre à un roulement très doux. Mais le confort de la Boxster sur la route demeure très acceptable, nettement supérieur à celui de la version S qui, excusez le terme, est un tape-cul. Sa suspension n'est pas trop ferme même pour nos routes du Québec. Ses sièges enveloppants nous gardent bien en place dans les virages, même très serrés.

Quant à la chaîne audio, malgré une commande automatique de la sonorité, elle deviendra superflue dès que votre moteur tournera dans les 4000 tr/min. Toutefois, en deçà de ce régime, l'insonorisation du moteur permet aux occupants de maintenir assez facilement une conversation, même avec le toit abaissé.

Ma seule grosse critique va à la visibilité réduite quand le toit est relevé. Il faut faire preuve d'une plus grande prudence pour reculer, dépasser ou simplement changer de voie. De plus, les glaces latérales et les rétroviseurs se salissent rapidement quand il pleut.

Ma seule grosse critique va à la visibilité réduite quand le toit est relevé.