Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Porsche Cayenne 2019 : notre premier contact en Allemagne

Porsche Cayenne 2019 : notre premier contact en Allemagne

Plus sportif et encore plus polyvalent Par ,

Lors de son arrivée sur le marché en 2002, le Porsche Cayenne a soulevé la controverse. Selon les puristes et inconditionnels de la marque, jusque-là reconnue pour ses voitures sport, elle posait un geste iconoclaste en proposant un VUS de luxe. Les amateurs de ce genre de véhicule, eux, étaient très dubitatifs.

Pourtant, le succès fut total. La première génération s’est vendue à plus de 270 000 exemplaires de 2002 à 2010, tandis que la seconde génération a été encore plus populaire avec un demi-million d’unités jusqu’à ce jour. Les succès commerciaux du Cayenne ont amené une nouvelle clientèle et incité la concurrence à s’intéresser aux VUS, sans oublier le fait qu’ils ont permis de garnir les coffres de Porsche, lui permettant de développer de nouveaux modèles et de nouvelles technologies.

Ces nouvelles technologies sont aujourd’hui intégrées dans le Porsche Cayenne 2019 de troisième génération, qui sera commercialisé à l’été 2018. Les objectifs du véhicule sont d’assurer le comportement routier d’une grande sportive, le confort d’une berline et une conduite hors route adaptée à toutes les conditions.

Pour en savoir davantage, Auto123.com a été invité à assister à un séminaire de présentation des caractéristiques techniques du tout nouveau Cayenne.

Plus aérodynamique et plus rigide
Si la silhouette est plus ou moins la même, la section avant a été modifiée, surtout au chapitre de la grille de calandre dotée de barres longitudinales. Derrière celles-ci, on retrouve des volets mobiles qui s’ouvrent ou se referment afin d’optimiser l’aérodynamisme en fonction de la vitesse. Détail à souligner, à chaque extrémité de la section avant, d’autres volets sont logés dans des modules autonomes.

Et pour encore augmenter l’efficacité aérodynamique, un becquet mobile placé sur la partie supérieure du hayon se déploie à différents degrés selon la vitesse. Il sert aussi d’aérofrein lors d’un freinage d’urgence, réduisant la distance d’arrêt de quelques mètres.

La carrosserie du Porsche Cayenne 2019 est pratiquement toute en aluminium avec une utilisation de pièces et d’extrusion en acier afin d’assurer une plus grande résistance aux impacts. En outre, les différentes méthodes de fixation des composantes, allant de la soudure au laser jusqu’à l’emploi de rivets et de colle en passant par des méthodes plus conventionnelles, favorisent une grande rigidité. Il en résulte également une carrosserie plus légère de 65 kilos, ce qui est digne de mention compte tenu des multiples ajouts technologiques.

Groupe cinétique innovateur
Cette nouvelle génération du Cayenne s’accompagne de 3 nouveaux moteurs, tous dérivés de la nouvelle Panamera. Il y a en premier lieu un V6 turbo de 3,0 litres produisant 340 chevaux, ensuite un V6 biturbo de 2,9 litres d’une puissance de 440 chevaux et enfin un V8 biturbo de 4,0 litres dont les 550 chevaux permettent de boucler le 0-100 km/h en 3,9 secondes et d’atteindre une vitesse maximale de 286 km/h.

Toute cette cavalerie est gérée par une nouvelle boîte automatique Tiptronic S à 8 rapports. Entièrement électronique, elle assure des passages de rapport plus rapides et ceux-ci sont adaptés au mode de conduite sélectionné. La vitesse de pointe est atteinte avec le 6e rapport, les 2 autres étant des rapports surmultipliés.

Parmi les autres éléments à souligner, il ne faut pas oublier les barres antiroulis actives, les roues arrière directionnelles, les pneus plus larges et de différentes grandeurs à l’avant et à l’arrière ainsi que la suspension pneumatique active à 3 chambres.

Les aides à la conduite
De nos jours, il n’y a pas un véhicule qui n’est pas doté de multiples aides électroniques à la conduite. Et puisque la direction de Porsche avait pour but de concevoir le VUS le plus sophistiqué sur le marché, il n’est pas surprenant que le nouveau Cayenne 2019 regorge de systèmes tous plus évolués les uns que les autres. Je n’ai pas suffisamment d’espace ici pour même en faire une énumération exhaustive. Parmi les plus importants, il faut mentionner le système de gestion de la conduite hors route, qui comprend les modes Normal, Gravier, Boue et Roches. C’est encore plus varié avec le groupe « Hors route », qui règle la suspension avec plus de finesse tout en affichant la direction des roues.

Le régulateur de vitesse adaptatif conserve une distance préétablie entre le Cayenne et le véhicule qui précède, demeurant même en service lors des arrêts-départs. En fait, il fonctionne entre 30 et 210 km/h! La présence de ce système a permis aux ingénieurs de Porsche de concocter un truc encore plus sophistiqué : InnoDrive. Associé au régulateur adaptatif et au système de navigation GPS, InnoDrive gère la vitesse, les passages des rapports ainsi que le freinage pour les 3 prochains kilomètres de route. Développé à l’interne, ce système n’est pas loin de la conduite autonome. 
Par ailleurs, en dehors des grandes agglomérations urbaines, le système de vision nocturne du Cayenne permet de détecter piétons et animaux sur le passage du véhicule. Il ne fonctionne pas dans les villes afin d’éliminer les fausses alertes.

Un essai… dans le siège du passager
Les personnes assistant à ce séminaire tenu au centre de formation routière de l’ADAC (l’équivalent allemand du CAA) en banlieue de Düsseldorf n’ont pas eu l’occasion de piloter le nouveau Porsche Cayenne 2019. Par contre, nous avons eu droit à un « essai taxi » sur la piste et sur les sentiers de ce centre. Autrement dit, j’étais le passager et le Cayenne était conduit par un pilote d’essai dont le but était de nous démontrer les qualités dynamiques de cette nouvelle génération.

Que ce soit à l’accélération, au dérapage sur la piste mouillée, en grimpant une pente rocheuse fortement escarpée ou en conduite rapide sur la surface sèche, rien n’a perturbé le comportement du gros VUS tout-aller de Porsche.

Force est d’admettre que ce colosse pesant plus de 2 tonnes se comporte comme une sportive et ne rechigne pas non plus en conduite hors route. De plus, il possède une capacité de remorquage de 3 500 kilos avec freins d’appoint et une soute à bagages d’un maximum de 1 710 litres. En ce qui concerne l’habitacle cossu, où l’on retrouve des sièges et un volant sport ainsi qu’un écran d’affichage de 12,3 pouces, le confort n’est pas négligé, bien au contraire. L’ergonomie a également été améliorée.

Quant aux prix de détail suggérés par Porsche Canada, ils sont de 75 500 $ pour le Cayenne, de 92 600 $ pour le Cayenne S et de 139 700 $ pour le Cayenne Turbo.

 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Porsche Cayenne 2019
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :Porsche
Photos du Porsche Cayenne 2019