Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Porsche Cayenne Turbo S 2016 : essai routier

Porsche Cayenne Turbo S 2016 : essai routier

La gravité de Porsche Par ,

La gravité est un phénomène naturel très puissant. C’est, après tout, ce qui tient l’univers en place – et une des raisons pour lesquelles ma bedaine commence lentement mais sûrement à passer par-dessus ma boucle de ceinture. 

D’une certaine façon, on peut dire que le Cayenne représente la gravité de Porsche. C’est le modèle le plus vendu au sein de la gamme depuis son lancement (autant d’Américains en ont acheté un en 2014 que des Mitsubishi Mirage!) et c’est lui qui a le mérite d’avoir tenu la compagnie allemande en place. Il est tellement puissant, rapide et agile qu’il peut même défier les lois de la gravité terrestre!
 
Rien n’est plus vrai dans le cas du Porsche Cayenne Turbo S 2016, dont nous vous avons partagé nos premières impressions en mars dernier. Ce VUS de luxe est aussi monstrueux que légendaire; sa fiche technique ressemble d’ailleurs à celle d’une supervoiture. Les chiffres ne disent pas tout, cependant. L’ultime Cayenne se montre ultra raffiné comme une Bentley en plus d’être ultra performant comme une Lamborghini. Le seul problème? L’extérieur s’apparente à toutes les autres versions. 

Le Porsche Cayenne et son look
Est-ce vraiment un problème de ressembler au Cayenne « de base », qui renferme un V6 de 300 chevaux et coûte 67 400 $? Probablement pas, mais considérant le prix de 178 100 $ du Cayenne Turbo S, c’est plus difficile à avaler. Ajoutez un ensemble de jantes Turbo Design (6 750 $) au premier et les 2 sont quasiment identiques. 

Parmi les rares différences, on note un emblème « Cayenne Turbo S », des roues 911 Turbo Design de 21 pouces ainsi que 2 sorties d’échappement doubles au fini poli. Chose certaine, le grand utilitaire de Porsche est royalement élégant et impose le respect partout. 

À l’intérieur, mon exemplaire arborait un riche décor en cuir brun et en suède alcantara – de quoi avoir l’impression de conduire une berline de très grand luxe. J’ai adoré cette magnifique combinaison de noir et de brun. 

Confort et opulence
Les habitacles de Porsche sont conçus pour être aussi pratiques que luxueux. On se familiarise vite avec l’emplacement des commandes, surtout les boutons de l’échappement sport et de la suspension adaptative PASM. L’assemblage et la finition s’avèrent impeccables. Idem pour les sièges sport à 18 réglages électriques réservés au conducteur et au passager avant. Voyager sur de longues distances a rarement été aussi divin, même quand on décide de sortir des sentiers battus.

S’il n’y avait pas de limites de vitesse comme sur l’autobahn, ces longues distances pourraient se faire en un rien de temps. Voyez-vous, le Porsche Cayenne Turbo S 2016 exploite un V8 biturbo de 4,8 L qui développe 570 chevaux et 590 livres-pied de couple. Jumelé à une boîte automatique Tiptronic S à 8 rapports, il accélère de 0 à 100 km/h en seulement 4,1 secondes et atteint une vélocité maximale de 282 km/h. 

Deux turbos valent mieux qu’un
La performance de ce moteur est hallucinante. Son couple parvient à déplacer le gros Cayenne de 2 300 kilos avec aplomb et une énorme poussée se fait sentir dès 2 500 tours/minute, mais sans violence – comme un parent qui prend son enfant par le bras pour le sortir du magasin après une crise de celui-ci. Une fois bien lancé, le V8 biturbo fonce sans relâche jusqu’à 6 000 tours/minute. Mieux vaut espérer qu’aucun policier ne soit dans les parages, car on dépasse très rapidement la limite de vitesse. 

Même avec l’échappement sport en fonction, le Cayenne Turbo S sait se montrer civilisé. Il aime se faire entendre, bien sûr, mais pas de façon brutale comme certains VUS soi-disant de luxe. Je le compare ainsi à un loup-garou vêtu de laine Merino.

Une gestion remarquable de la puissance
La boîte Tiptronic S à 8 rapports se comporte davantage comme une boîte à double embrayage que la majorité des automatiques. Je veux dire par là que ses changements de rapport sont plus secs et plus francs, accompagnés d’une baisse ou d’une augmentation immédiate du régime du moteur. Le contrôle qu’elle exerce sur le V8 est sans équivoque et elle nous obéit au doigt et à l’œil, que l’on veuille déchirer le tissu du continuum espace-temps ou tout simplement se la couler douce. Puisque le système de transmission intégrale active de Porsche fait aussi partie de l’équation, il suffit d’écraser l’accélérateur et de laisser le véhicule faire le travail peu importent les conditions. 

Comme vous pouvez l’imaginer, le Porsche Cayenne Turbo S 2016 doit avoir de méchants gros freins pour compenser sa prodigieuse force d’accélération. C’est le cas et, de série, les disques sont en composite de céramique. Ceux à l’avant se font mordre par des étriers à 10 pistons qui, à mon avis, devraient figurer parmi les merveilles du monde moderne. La pédale souffre un peu d’inertie (une caractéristique propre aux freins en céramique en général), mais la puissance de freinage ne fait jamais aucun doute. 

De la campagne à la piste
Sur la route, on a affaire à un maître du déplacement grâce à la suspension active qui varie la garde au sol et nivelle le véhicule de façon automatique. Du chalet en mode Confort jusqu’à la piste de course en mode Sport Plus, il suffit d’appuyer sur un interrupteur pour adapter encore plus le Cayenne Turbo S selon nos préférences et les conditions du moment. À cela s’ajoutent les systèmes de contrôle dynamique du châssis PDCC et de répartition active du couple PTV Plus de Porsche.

Ce dernier, pour l’avoir mis à l’épreuve sur un circuit, défie carrément les lois de la physique. Il pousse le véhicule vers l’intérieur de la courbe pour mieux en ressortir, comme si le niveau d’adhérence grimpait soudainement en flèche. La direction assistée EPS Plus, quant à elle, s’alourdit ou s’allège selon les conditions de conduite. Les roues avant font ce qu’on leur dit et communiquent assez bien par le volant.

C’est un modèle Porsche!
Véritable symbole de réussite dans la vie de tous les jours, le Porsche Cayenne Turbo S 2016 dégage beaucoup de prestance et sait se démarquer… à condition qu’il ne se trouve pas trop près d’un autre Cayenne!

Les alternatives sur le marché incluent le Land Rover Range Rover Sport SVR et le Mercedes-AMG GLE 63 S. Ce sont 2 produits impressionnants, mais je leur préférerai toujours le Cayenne.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Porsche Cayenne 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Porsche Cayenne Turbo S 2016
    Porsche Cayenne Turbo S 2016
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Photos :S.D'Amour
    2016 Porsche Cayenne Turbo S pictures