Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Premières impressions : Mitsubishi Lancer 2008

Premières impressions : Mitsubishi Lancer 2008

Quel châssis! Par ,

Quel châssis!

Rassurez-vous, il ne s'agit pas de la dernière starlette de Hollywood mais bien du dernier-né de Mitsubishi : la Lancer 2008. La neuvième génération de cette compacte qui sera livrable dès fin mars nous réserve plusieurs surprises, à commencer par des prix très concurrentiels (16 598 à 24 798 $ selon les versions). À ce chapitre, Mitsubishi bénéficie d'un avantage de 5 à 10 p. 100 par rapport à ses principaux concurrents.

Disponible fin mars à partir de 16 598 $.

Mais pour être satisfaisante, une voiture, c'est bien plus qu'un prix. D'où la deuxième surprise de la Lancer 2008 : un châssis remarquable. Montée sur une nouvelle plate-forme qu'elle partage avec la Dodge Caliber, la Lancer réussit, grâce à une structure extrêmement rigide, à se rapprocher des meilleures allemandes du moment. Même que la rigidité de la Lancer de base dépasse en torsion et en flexion celle de la redoutable Lancer EVO actuelle, reine des rallyes! Toute une référence.

BMWesque
Cette qualité fondamentale qu'est la rigidité structurale se ressent dès les premiers tours de roues par la précision de la direction et l'efficacité avec laquelle les suspensions absorbent les inégalités de la route. C'est « BMWesque », rien de moins. Et en virage, les suspensions bien dosées qui limitent l'inclinaison de la caisse nous ont permis d'enchaîner avec une facilité déconcertante la succession de virages que nous offraient les routes montagneuses de la Californie. À ces qualités dynamiques viennent s'ajouter une direction précise et les quatre freins à disque à la hauteur des performances de notre voiture d'essai (une GTS). Un bémol cependant : bruits de roulement envahissants sur la version GTS munie de pneus 215/45 R18 Dunlop.

Moteur mondial
Quant au moteur, tout comme la plate-forme, il est aussi issu d'une alliance avec DaimlerChrysler et Hyundai. Il s'agit d'un 4 cylindres en aluminium de 2 litres coiffé d'une culasse propre à Mitsubishi et doté de la distribution variable MIVEC qui agit sur les 16 soupapes d'admission et d'échappement. Et dire qu'il y a à peine quelques années, cette technologie était réservée aux exotiques! Grâce aux miracles de l'électronique, les modèles les plus abordables peuvent à présent bénéficier des avantages indéniables de la distribution variable : souplesse au ralenti, meilleur couple à bas régime, puissance maximisée à haut régime et, en prime, plus faible consommation. Le meilleur de tous les mondes.

Le moteur à 4 cylindres de 2,0 litres équipera les trois versions de la Lancer.