Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Premières impressions : Toyota Tundra 2007

Premières impressions : Toyota Tundra 2007

Par ,

Équipée pour faire le travail

London, Ontario
-- Toyota présente trois versions de sa camionnette Tundra d'une demi-tonne capables de livrer la marchandise. Il ne faut pas s'attendre à ce qu'elles fassent tout, mais l'équipement de série et les motorisations proposées sauront répondre aux exigences de la majorité des acheteurs traditionnels de camionnettes.

Perceront-elles le marché cette fois ? Si j'en juge par l'équipement de série avantageux et concurrentiel, je dirais que oui, peu importe la version et le modèle. Elles sont bâties pour durer et travailler fort. Leur motorisation est souple et puissante à la fois. Elle possède même des atouts que la concurrence devra égaler, notamment au chapitre du freinage et de l'abattant de la caisse. Pour réussir, il faudra les proposer à un prix concurrentiel que nous ne connaîtrons qu'en février.

Rangement et confort
Système de chemises de classement suspendu mentionné ci-contre.
Déjà là, les constructeurs américains nous avaient habitués à des aménagements pratiques pour les entrepreneurs. La nouvelle Tundra saura les satisfaire avec ses nombreux espaces de rangement derrière les sièges et ses porte-gobelet. On ajoute même quelques touches originales, comme des séparateurs permettant de classer des dossiers dans le coffret central et des coffrets de rangement dans les appuie-bras avant.

L'accès aux places avant et arrière est grandement facilité par des poignées bien placées; à l'arrière, l'angle d'ouverture des portières va jusqu'à 80 degrés. Les sièges de toutes les versions sont confortables, mais je souligne que les sièges en tissu de la version de luxe de base offrent un excellent maintien. Les cabines passent de silencieuses à très silencieuses avec la version Limited.

Enfin un abattant qui se soutient
Trop souvent, il m'est arrivé d'échapper un juron à cause du poids des abattants de camionnettes. Les mains pleines ou mouillées, il m'arrivait souvent de les faire tomber en cherchant à les ouvrir ou à les fermer. C'est fini avec la Tundra : l'abattant possède deux amortisseurs intégrés à la caisse : on le dirait léger tant il s'ouvre et se ferme aisément.

Des moteurs pimpants
V8 5,7 litres
L'essai de la journée m'a permis de retrouver un bon allant avec le V8 de 4,7 litres : nous avons essayé une version 4 x 2 à cabine régulière et caisse de 8,1 pieds, soit le modèle de base, avec ce moteur et sa boîte automatique à 5 rapports. À vide, nous avons atteint les 100 km/h en 8,69 secondes sur une route humide.

Pour dépasser, nous avons noté de bonnes performances, mais fait à mentionner, l'usage du troisième rapport permet de soustraire plus d'une seconde de 80 à 120 km/h : 6,12 secondes au lieu de 7,44. Mais quand on monte dans une version CrewMax à moteur de 5,7 litres, il n'y a plus de différence entre les modes automatique et manuel : on passe de 80 à 120 km/h en 6,2 secondes en mode à 4 roues motrices, ce qui se révèle très sûr pour une camionnette de cette taille.