Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du Ram 2500 HD Laramie Longhorn 2019 : un outil de travail de grand luxe

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

Auto123 fait l’essai du Ram 2500 HD Laramie Longhorn 2019 

Dans sa configuration actuelle, le segment des camionnettes est presque uniquement l’affaire des manufacturiers nord-américains. En effet, malgré la présence plus ou moins visible de deux firmes asiatiques, Toyota et Nissan, ce sont trois constructeurs typiquement américains qui se partagent l’importante catégorie des grandes camionnettes.

Cependant, s’il est question des camionnettes les plus robustes de la catégorie de Classe 2 (les pick-up F-250 et HD 2500 affichant un poids total avec charge de 10 000 lb ou 4535 kg), il n’y a que les trois Américains comme joueurs, Ford, GM et FCA (Fiat Chrysler Automobiles). Et la lutte entre les trois est plutôt vive, non seulement au point de vue de leurs capacités de chargement et de remorquage, mais aussi de leur finition et de leur design.

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Photo : E.Descarries

Des attentes accrues
En effet, il y a une vingtaine d’années, un camion de ce calibre était un véritable outil de travail se distinguant peu des autres camionnettes vu sa finition plutôt modeste. Toutefois, avec le temps, les consommateurs ont commencé à demander plus de luxe et de confort dans la cabine, leur gros pick-up jouant désormais deux rôles ; celui d’outil de travail et celui de véhicule personnel.

Cette concurrence entre les trois grands joueurs est encore plus évidente cette année alors que chacun d’eux nous propose de grandes camionnettes de Classes 2 et 3 (ces derniers ayant une capacité de charge plus importante encore, souvent avec les roues doubles à l’arrière) redessinées ou retouchées et, dans presque tous les cas, avec des mécaniques revues.

Le premier à attaquer ce marché cette année a été FCA qui a présenté son modèle Ram HD 2500 complètement redessiné (il ne partage aucune pièce de sa cabine avec les Ram 1500) avec un intérieur encore plus élaboré et des éléments mécaniques révisés.

Photo : E.Descarries

Si l’on regarde l’image que projette le grand Ram sur la route, on note immédiatement une immense calandre comme c’en est le cas pour ses concurrents. Son design est de bon goût et il attire aussitôt les regards. Notre véhicule d’essai était de la configuration Mega Cab à quatre portes dont la caractéristique la plus notable (et unique à cette marque) est cette extension derrière la banquette arrière.

Longhorn
Les Ram 2500 Mega Cab viennent avec une caisse régulière de 6 pieds et 4 pouces. Toutefois, ce Ram affichait une finition très haut de gamme Longhorn qui, outre certaines ornementations extérieures chromées, inclut un intérieur d’un luxe digne des plus belles limousines sur le marché.

Photo : E.Descarries

L’intérieur d’un tel Ram se distingue par un design recherché issu de celui des plus récentes Ram 1500 avec un choix de matériaux des plus remarquables. Et vu qu’il s’agit d’une cabine Mega Cab à quatre portes, on a affaire à un habitacle presque aussi grand qu’un appartement.

Au départ, le tableau de bord, d’un dessin agréable à l’œil, est aussi bien équipé d’instrumentation de commandes et d’accessoires qui devraient rendre les grands voyages encore plus agréables. Il est impossible de ne pas y voir le grand écran de douze pouces (optionnel) qui sert à plusieurs fonctions incluant la projection de l’image de la caméra de recul et la carte du système de navigation. Évidemment, il y a les prises d’Apple CarPlay et d’Android Auto.

Photo : E.Descarries

En hauteur
Mais, pour en voir encore plus, il faut monter à bord. Et le seuil d’un Ram 2500 à quatre roues motrices est très haut. Une chance que, parmi les options, il y a des marchepieds escamotables qui facilitent l’exercice.

Une fois en place derrière le volant, on note d’abord le confort des sièges avant avec sellerie de cuir, et l’on trouve tout autour des accessoires utiles pour le travail, dont les cinq prises USB et les trois prises de 115 volts qui peuvent fournir jusqu’à 400 watts de puissance pour l’utilisation et la recharge de certains outils. Le volant est ajustable, mais pas télescopique. Toutefois, le pédalier est ajustable. Les sièges aussi.

Photo : E.Descarries
Photo : E.Descarries

Quant aux places arrière, elles sont très généreuses pour trois passagers. La visibilité y est exceptionnelle. Et si l’utilisateur veut transporter quelques articles encombrants en toute protection, les places arrière peuvent être repliées en conséquence.

Quant à la caisse, elle affiche une capacité de charge de 4050 lb, mais son accès n’y est pas facile. S’il y a quelque chose à reprocher à FCA en ce sens, c’est qu’il n’y a pas d’aides pour grimper dans cette caisse : pas de marche, pas d’escalier escamotable. Pourtant, il aurait été si facile de former une marche dans les coins du pare-chocs.  

Une mécanique intéressante
Si le moteur de base des 2500 Heavy Duty est un V8 à essence de 6,4 litres, c’est surtout le 6-cylindres turbodiesel Cummins de 6,7 litres qui intéressera les acheteurs potentiels. Et c’est ce moteur qui se trouvait sous le capot de notre véhicule d’essai.

Photo : E.Descarries
Photo : E.Descarries

Celui-ci, complètement révisé pour ce nouveau modèle de Ram, fait 370 chevaux et 810 livres-pieds de couple (dans la version 3500, on retrouve le même moteur, mais avec plus de 1000 livres-pieds de couple). Il est combiné à une boîte automatique à six rapports (avec levier à la colonne de direction) robuste, ainsi qu’à un boiter de transfert à commande électrique au tableau de bord.

La suspension du Ram 2500 Heavy Duty a aussi été revue et l’on y retrouve des ressorts à boudin à l’arrière (des éléments pneumatiques sont aussi livrables), le tout dans le but de rendre la grande camionnette plus confortable. Le freinage a été ajusté selon les capacités, mais avec le moteur Diesel, le Ram est équipé d’un frein moteur (Jacob) qui vient en aide lorsque le conducteur compte descendre une pente avec une lourde charge sans faire surchauffer les freins.

Les grands pneus de notre véhicule d’essai étaient des Firestone Transforce AT.

Photo : E.Descarries

Sur la route
Le Ram 2500 Heavy Duty Longhorn n’est pas pour tout le monde. C’est d’abord un outil de travail. Dans le cas de la version Longhorn, c’est du confort ajouté. Mais ce n’est pas une voiture ni même un grand VUS. Son moteur Diesel est bruyant au lancement. Il faut attendre une dizaine de secondes avant que le démarreur s’active, laissant les bougies de préchauffage [glow plugs] le temps de faire leur travail. Il est aussi bruyant à bas régime [ce qui plaira aux amateurs de moteurs Cummins, une légende dans leur domaine], mais aussitôt qu’il est en vitesse de croisière, il est plus discret même s’il reste audible.

Le Ram 2500 Heavy Duty est à ce point lourd qu’on le ressent sur la route. On peut néanmoins dire que ses accélérations sont respectables et ses reprises rassurantes. Incidemment, notre modèle était équipé de l’ensemble de sécurité qui inclut le régulateur de vitesse adaptatif, l’avertissement de collision frontale et l’aide au freinage, ainsi que les détecteurs d’obstacles en points morts.

Photo : E.Descarries

La conduite sur autoroute est agréable grâce à la grande visibilité proposée. La direction est un peu tendre, mais respectable pour une si grosse camionnette. Le freinage est aussi rassurant par sa puissance. Mais, malgré les efforts de FCA, malgré des promesses de plus de douceur, ce Ram 2500 demeure robuste avec une suspension relativement sèche et ferme et il n’offre pas le confort d’un grand VUS.

D’autre part, en situation urbaine, son encombrement peut devenir un handicap surtout quand vient le temps de le garer. Cependant, les grands rétroviseurs et les systèmes de caméras peuvent venir en aide à la conduite. Une rapide excursion hors route nous a permis de constater que ce grand Ram est très agile en terrain boueux grâce aux pneus Firestone mentionnés plus haut et à sa garde au sol relevée. Toutefois, il ne faut pas s’imaginer que le grand Ram est un véhicule tout-terrain (si c’est ce que vous recherchez, Ram propose maintenant une version Power Wagon de ce 2500 HD, mais seulement avec le V8 à essence).

Photo : E.Descarries

Incidemment, ma semaine passée au volant de ce sympathique géant s’est soldée par une consommation moyenne de 15,8 litres aux 100 km [alors que l’ordinateur de bord indiquait 14 litres].

Les prix
Enfin, il ne faut surtout pas croire qu’une telle camionnette soit bon marché. Le prix de base d’un Ram Laramie Longhorn Edition Mega Cab 4x4 est de 78 995 $. Notre véhicule d’essai portait une foule d’options, dont le moteur Cummins à 7295 $ qui oblige la boîte auto spéciale de 2155 $, le toit ouvrant de 1425 $, l’équipement de luxe du Longhorn de 2000 $, les grandes roues avec pneus hors route LT 285/60 R20 E de 950 $, et j’en passe.

Ajoutez les frais de transport et de préparation de 1695 $ et quelques petites dépenses et l’on en arrive à une facture finale de 98 660 $ (plus taxes, bien sûr).

On l’a dit, ce Ram n’est pas pour tout le monde. Il s’adresse à une clientèle spécifique de travailleurs et d’amateurs d’activités extérieures. Mais lorsqu’on en voit la beauté (et surtout quand on entend le son du moteur Cummins), on ne peut s’empêcher d’y rêver.

Photo : E.Descarries

On aime

Le superbe intérieur
La puissance de son moteur turbodiesel légendaire
L’allure impressionnante de sa ligne

On aime moins

La suspension trop sèche
Le manque d’aide pour accéder à la caisse
Le prix exagéré