Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Premier essai du Land Rover Range Rover Evoque 2020

Athènes, Grèce — Même si l’Evoque est un des plus jeunes véhicules de la famille Land Rover, c’est celui qui se vend le plus. La première mouture est apparue en 2012 et n’a pas été revue depuis. Nous avons donc droit à la 2e génération pour 2020. 

Le mot raffinement est à retenir avec cette nouvelle approche. La conduite est plus raffinée, la présentation visuelle est plus raffinée, l’aménagement intérieur est plus raffiné et l’insonorisation ajoute du... raffinement à l’ensemble de cet utilitaire. 

Photo : Land Rover

Inspiré du Velar
Le style général un peu plus féminin de la première mouture fait place à une stature plus carrée avec le nouveau modèle. Les épaules sont plus larges, les roues de 21 pouces (en option) sont plus grandes. En le regardant, on voit tout de suite une version plus petite du Velar. On y retrouve la même ligne très épurée avec les poignées de porte encastrées qui disparaissent dans la carrosserie pour laisser une silhouette parfaitement lisse. 

Les phares à DEL offrent une signature unique, tout comme la ligne de toit fuyante. Il s’agit sans l’ombre d’un doute du plus joli petit VUS de luxe. 

Sous un format très près de celui de l’ancien modèle, la version 2020 cache une nouvelle plateforme baptisée PTA (Premium Transverse Architecture) qui offre une plus grande quantité d’acier à très haute densité et de l’aluminium qui permet à la fois d’alléger et de rigidifier le châssis. 

Cette nouvelle plateforme va servir d’autres modèles de la famille Land Rover. Elle offre entre autres la possibilité de décliner des variantes hybrides avec un espace prévu sous le véhicule pour les batteries.

Photo : Land Rover

Aménagement plus cossu
Land Rover a définitivement pris le virage technologique avec l’Evoque. À l’image du Velar, on retrouve à l’intérieur de l’Evoque pas moins de trois écrans (en fonction du modèle choisi). Le centre du tableau de bord comprend deux écrans tactiles de 10 pouces. L’écran supérieur s’occupe de la radio, du divertissement et de la navigation alors que celui du bas couvre la climatisation, les modes de conduite et autres fonctionnalités. Il y a également un écran personnalisable de 12,3 pouces vis-à-vis le conducteur qui permet différents affichages selon les besoins. 

L'espace de la cabine est plus généreux que celui de l’actuelle version pour les passagers arrière (mais à peine). Toutefois l’espace de chargement demeure assez modeste. Pour habiller l’habitacle, Land Rover privilégie l’utilisation de matériaux recyclables avec un panneau central recouvert de laine de kvadrat, de plastiques recyclés ou de tissus d'eucalyptus. 

La manipulation des différents menus à l’écran s’avère un peu laborieuse. Il faut naviguer à travers quelques options et revenir en arrière pour arriver à ses fins. Vous aurez besoin de quelques semaines pour vous y habituer ; ce n’est pas intuitif.

Vous avez aussi droit à un rétroviseur intérieur qui se transforme en caméra pour offrir une vue non obstruée à l’arrière. Nous n’avons pas aimé ce gadget chez Cadillac et ce n’est pas mieux chez Land Rover. La sensation n’est pas naturelle, ce qui génère un certain malaise.

Photo : Land Rover

Toujours en 4 cylindres
Alors que l’Europe a toujours le choix d’un modèle à moteur Diesel, il y aura au Canada deux variantes pourvues de mécaniques à essence. La version de base P250 offre un moteur 4-cylindres turbo de 2 litres proposant 246 chevaux et 269 livres-pieds de couple. Le modèle P300 avance au départ la même mécanique, mais ajoute une batterie de 48 volts qui livre un surplus de puissance sans augmenter la consommation de carburant. Ce moteur Ingenium qui a élu domicile ailleurs dans la famille Jaguar/Land Rover se pointe à 296 chevaux et 295 livres-pieds de couple. 

Dans tous les cas, l’Evoque se pointe avec un rouage intégral de série et une boîte automatique à neuf rapports. Les gens de Land Rover ont aussi laissé entendre du bout des lèvres qu’un modèle hybride, équipé d’un moteur 3-cylindres, allait se pointer d’ici la fin de l’année en Europe. Souhaitons seulement qu’il traverse l’Atlantique.

Photo : Land Rover

Sur la route
Malgré un poids initial qui frise les 1800 kg, l’Evoque se montre très agile et prompt à se mettre en marche lorsque vous appuyez sur l’accélérateur. Il fera son 0-100 km/h en sept secondes à peine (une demi-seconde de moins avec le P300). 

Comme tous les Land Rover, l’Evoque offre de réelles compétences hors route. Sous ses airs mondains, Land Rover offre un rouage intégral qui gère automatiquement le transfert de puissance des roues avant (en condition idéale) aux quatre roues, selon l’adhérence. Une nouvelle boîte de transfert permet, en mode à deux roues motrices, de désaccoupler de nombreux éléments en mouvement. De plus, le différentiel arrière envoie le plus de couple à la roue extérieure en virage, afin de favoriser l’agilité. 

L’Evoque hérite en plus du système « Terrain Response 2 » provenant du Velar. Ce dernier offre une multitude de fonctions selon le genre de sol que vous allez attaquer, notamment avec un régulateur de vitesse à bas régime qui permet de monter seul une côte abrupte ou encore le même système qui permet de la descendre. 

Photo : Land Rover

Une partie de notre trajet en Grèce nous a menés dans un lit de rivière et permis de rouler sur des chemins très accidentés et l’Evoque n’a pas versé une goutte de sueur. Dans la cabine l’insonorisation est meilleure que celle de la précédente génération. La suspension arrière à jambes de force et multibras de série offre un roulement à la fois plus confortable (même avec nos pneus de 21 pouces) et plus précis grâce au nouveau châssis qui permet un réglage plus souple, sans perdre le côté sportif. 

Parmi les petits irritants, on sent la boîte à neuf rapports hésiter avant de se mettre en marche lors d’une reprise franche. Il y a un flottement de quelques secondes avant que l’électronique passe le message à tout le monde.

Photo : Land Rover

Conclusion
Séduisant et compétent sur et hors route, l’Evoque n’a pas seulement gardé sa bouille sympathique, il a su la raffiner. Il offre une conduite sophistiquée, une tenue de route exemplaire et un équipement qui sera à la mesure de votre portefeuille. 

Les prix des modèles qui sont déjà en concession vont de 47 000 $ pour une édition P250 à plus de 52 000 $ pour une version P300. Vous allez à coup sûr faire l’envie de vos voisins.

Nous avons aimé

Le style extérieur et intérieur 
La tenue de route 
Les compétences hors route

Nous avons moins aimé

Boîte automatique hésitante
Poids
Écrans tactiles un peu compliqués

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Land Rover Range Rover Evoque 2020
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :Land Rover
Photos du Range Rover Evoque 2020