Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du Subaru Forester 2019 : le meilleur à ce jour

Subaru peut légitimement se vanter d’être l’un des premiers à avoir conquis le segment des VUS compacts. On pourrait même aller jusqu’à dire que le manufacturier japonais a joué un rôle central dans la définition de ce que c’est, un véhicule utilitaire moderne – surtout un qui est conçu pour la vie largement urbaine.

Pour l’année 2019, le constructeur lance la cinquième génération de son Forester qui revient avec davantage d’espace, un moteur renouvelé et un nouveau modèle Sport. Cette dernière génération est, à ce jour, la plus bellement réussie de celles que nous avons connues.

Fiche technique du Subaru Forester 2019

Une familiale capable de tout transporter
Désormais, le Forester repose sur la nouvelle plate-forme mondiale de Subaru qui le prétend être plus silencieux et plus sûr. La ligne est différente, mais l’aspect procure toujours cette impression de hauteur.

Photo : D.Boshouwers

En effet, on retrouve un véhicule rehaussé avec un empattement plus long de 30 millimètres par rapport à son prédécesseur. La continuité du style « aventurier » est toujours présente, mais cette nouvelle génération me parait à la fois plus robuste et plus sportive.

La nouvelle calandre est omniprésente et les jantes en alliage noir de 18 pouces (pour la version Sport, 17 pouces de série) conforte le Forester dans son look de tout-terrain.

L’intérieur
L’ensemble de la qualité des matériaux est bien meilleur qu’auparavant. La cabine se distingue par des matériaux nobles, mais aussi par des sièges plus longs au niveau de l’assise et vraiment plus confortables pour les trajets longues distances. Le siège du conducteur est à dix réglages assistés

Il est clair qu’ici rien n’est bon marché et que la finition reste vraiment de qualité. On peut dire que ce qui était jadis une « faiblesse » des véhicules Subaru ne l’est plus.

Photo : D.Boshouwers

Le système d’infodivertissement est affiché sur un écran de 6,5 pouces, qui atteint les 8 pouces dans les Forester plus haut de gamme. L’interface est plutôt simple, voire dépourvue, et la réponse n’est pas des plus sensibles. Cependant il est fonctionnel et surtout simple à configurer.

On retrouve l’intégration Android Auto et Apple CarPlay de série avec un système de GPS intégré, la radio satellite SiriusXM et deux ports USB. Le système audio de base peut être amélioré pour devenir un système harman / kardon de 576 watts à neuf haut-parleurs.

Comme mentionné, le Forester a pris du galon au niveau de ses dimensions et c’est sans surprise que ces nouvelles dimensions confèrent également plus d’espace à l’intérieur du véhicule, notamment au niveau des sièges arrière qui peuvent laisser de la place pour deux adultes voir même un troisième.

De la place en…
La capacité de chargement est l’un des atouts du Forester avec ses 935 litres qui s’étend à 2 008 litres lorsque les sièges sont rabattus. En revanche, la capacité de remorquage reste quand même relativement modeste avec ses 680 kg.

Photo : D.Boshouwers
Photo : D.Boshouwers

On retrouve les fonctions de sécurité et d’assistance « EyeSight » sur tous les modèles sauf celui de base. Il inclut l’alerte collision avant avec freinage automatique, le régulateur de vitesse adaptatif, l’avertisseur de sortie de voie avec maintien assisté ou encore le système de gestion de l’accélérateur en cas de collision imminente qui est une fonction moins connue de l’EyeSight, mais qui n’en est pas moins utile quand la situation demande une intervention.

Par contre, il est plutôt dommage que seuls les niveaux de finition haut de gamme disposent d’une surveillance des angles morts et des feux de route automatiques. Nombreux sont les conducteurs à considérer la surveillance des angles morts comme un élément des plus utiles au quotidien, et il est un peu surprenant que certaines versions de la Forester n’incluent pas ces fonctionnalités en 2019.  

L’ensemble Starlink Safety Plus est aussi disponible, lui qui comprend des éléments moins habituels en termes de sécurité et praticité tels la récupération d’un véhicule volé, le déverrouillage / verrouillage automatique des portières, et la capacité de faire sonner le klaxon ou encore faire clignoter les phares à distance. Si çela vous importe…

Photo : D.Boshouwers

Côté Mécanique
Le Forester 2019 bénéficie d’un groupe motopropulseur unique avec un moteur à 4 cylindres de 2,5 litres développant 182 chevaux, soit 12 de plus que le modèle sortant, et 176 lb-pi de couple fonctionnant avec une transmission à variation continue (CVT). Évidemment, l’excellent système de traction intégrale est inclus comme dans tous les véhicules Subaru.

Passé outre le grondement habituel, le moteur est étonnamment silencieux, mais on regrette vraiment la disparition du précédent moteur quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres et de 250 chevaux qui a complètement disparu de la gamme. On aurait aimé avoir accès à un Forester avec un peu plus de hargne sous le capot.

Sur la route
Tout d’abord il faut mentionner que la nouvelle plateforme est 40% plus rigide en torsion que le modèle précédent. Sur la route, c’est une véritable merveille en termes de conduite et de maniabilité. La direction est rapide et bien proportionnée, et la CVT fonctionne quand même assez bien, si on ne s’attarde pas trop sur les défaillances inhérentes de ce type de transmission.

Photo : D.Boshouwers

La petite innovation technologique pour 2019 c’est le bouton X-Mode que nous avions déjà vu sur d’autres modèles, mais qui est plus agressif pour ce nouveau Forester. On y retrouve le mode boue et neige qui permet de laisser actif le contrôle de traction. Lorsque les choses se corsent il suffit de tourner la molette de ce bouton X-Mode pour que le contrôle de traction se désactive afin de bénéficier d’une accélération plus agressive, ce qui aidera le conducteur à se sortir d’une situation compliquée.

Les modes de conduites sont également réglables, mais le mode Intelligent sera le plus souvent de mise pour les trajets en ville et les longues distances puisqu’il permet d’optimiser la consommation de carburant.

Opter pour le mode Sport accélère les choses, on bénéficie alors d’une meilleur réponse du moteur en appuyant sur l’accélérateur, ce qui convient parfaitement aux grandes vitesses sur autoroute. Bon, cependant, il faudra tout de même 9,8 secondes pour atteindre les 100 km / h, on est encore loin de l’exaltation.

En ce qui concerne l’économie de carburant, on est sur 9,0 l / 100 km et  7,2 l / 100 km pour ville/autoroute. Du moins, ce sont les chiffres officiels. Pour ma part, je n’ai pas pu faire mieux que 12,7 litres combinés lors de ma semaine de conduite. Par contre, cette semaine s’est déroulé en fin d’hiver avec le véhicule chaussé de pneus d’hiver, et j’ai roulé majoritairement en ville, alors ce résultat n’est pas des plus surprenants. Cela dit, c’est ce qui vous attend avec un Forester au Canada…

Photo : D.Boshouwers

Prix
Les prix commencent à 27 995 $ pour la version de base et montent jusqu’à 39 495 $ pour la finition Premier avec EyeSight. Entre les deux il y a la version Commodité sans ou avec Eyesight (30 295 $ et 31 795 $), et autres versions qui elles ont toutes l’ensemble EyeSight: le Forester Tourisme (32 995 $), le Sport (34 995 $) et le Limited (37 695 $).

Conclusion
Les nombreuses améliorations surtout aux niveaux de la qualité des matériaux de la cabine et de la conduite, plus agile et positive qu’auparavant, font de cette cinquième génération du Forester le meilleur à ce jour. On a toujours droits à un des meilleurs systèmes de traction intégrale que l’on connaît sur le marché. Le Forester est un véhicule sécuritaire, confortable, qui dispose de beaucoup d’espace à l’intérieur et avec lequel on se sent en confiance pour partir à l’aventure.

On aime

-    La cabine est élégante, et grandement améliorée par rapport aux versions précédentes
-    L’espace pour les passagers et la capacité de chargement
-    Le système de traction intégrale
-    La conduite est devenue presque… sportive

On aime moins

-    La puissance brute est un peu timide
-    La surveillance des angles morts qui n’est pas disponible dans toutes les finitions
-    La prise en main du volant

 

Consultez notre inventaire de véhicules Subaru Forester d'occasion disponibles dans votre région du Canada

Photo : D.Boshouwers
Photo : D.Boshouwers