Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Subaru Impreza WRX265 2009 : premières impressions (vidéo)

Subaru Impreza WRX265 2009 : premières impressions (vidéo)

Par ,

Il n'y a pas si longtemps, Subaru était, au Canada, le seul constructeur d'automobiles à fournir aux amateurs de rallyes et de performances une berline compacte digne de ce nom. Depuis quelques années cependant, le Canada semble être devenu un terrain d'amusement pour les constructeurs.

On retrouve sur la WRX la traditionnelle prise d'air sur le capot et les jupes latérales.

L'Impreza doit maintenant affronter, ici aussi, les Mitsubishi Evo et autres. Donc pour rester compétitive, Subaru a dû, au grand dam des acheteurs du modèle 2008, présenter une nouvelle motorisation qui fait toute une différence.

En termes d'esthétique, on retrouve encore les lignes de base passablement génériques agrémentées des ajouts stylistiques habituels des Subaru de performance. On retrouve, entre autres, la traditionnelle prise d'air sur le capot, les jupes latérales améliorant l'aérodynamisme de la voiture ainsi que le petit becquet sur le coffre. Les jantes de 17 pouces du type rallye maintiennent la continuité et la filiation de la marque aux spectaculaires courses.

L'intérieur, d'une très grande sobriété, n'est pas un exemple de joie de vivre. La large bande de plastique gris est certainement l'élément visuel qui se démarque le plus. Par contre, la configuration permet une ergonomie exemplaire. Les commandes haut placées sont d'accès facile, et l'utilisation au quotidien se fait de façon intuitive. Les plastiques, bien qu'ils noient littéralement l'habitacle, sont de très bonne qualité.

Clairement axée sur la notion de sportivité, l'Impreza offre des commodités et de l'équipement relativement réduits. Il y a bien le système de navigation, offert en option, mais l'essentiel consiste en une chaîne audio très bien adaptée à l'utilisation de la voiture.

Malgré le format de la voiture, peut-être pas aussi compacte qu'on pourrait le croire, l'espace intérieur est limité. Les passagers avant et arrière n'ont pas tout le dégagement attendu. Même si l'habitacle n'est pas exigu, les longs trajets sembleront difficiles.

Les sièges de style Recaro font un excellent travail dans les courbes grâce à leur maintien.