Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Subaru Legacy 2006 : Long terme (conclusion)

Subaru Legacy 2006 : Long terme (conclusion)

Une intermédiaire bien adaptée aux conditions du Québec Par ,

LONG TERME 1re PARTIELONG TERME 2e PARTIELONG TERME 3e PARTIE

De 9000 à 12 000 kilomètres

Une intermédiaire bien adaptée aux conditions du Québec
Pour ses 3000 derniers kilomètres, la Legacy n'a pas dérogé de ses qualités maîtresses : économie de carburant, habitabilité, confort, motricité en tout temps. Les essayeurs, pour la plupart, se sont montrés des plus satisfaits de cette voiture de classe intermédiaire. La seule critique sérieuse est venue d'un collègue aux longues jambes : l'espace de dégagement pour les jambes à l'avant lui a semblé nettement limité.
 
La Legacy a su user de ses charmes afin de séduire chacun de ses conducteurs.

En situation de remorquage
On a toutefois soumis cette Legacy à un effort supplémentaire, celui de tracter une remorque au moyen d'une attache d'origine. Les spécialistes du constructeur nous ont prévenus que la voiture pouvait tracter jusqu'à 2700 livres si la remorque possédait des freins électriques. Nous avons respecté cette consigne.

Grâce à sa transmission intégrale, la Legacy démarre sans effort. On s'est rendu à Loudon, au New Hampshire, et à Mosport, en Ontario, avec une remorque sur laquelle était montée la MG Midget de compétition à Amyot. Dans de longues montées, on a dû rétrograder jusque sur le troisième rapport pour maintenir le rythme (90 à 100 km/h). À sa décharge, même un VR Newest à moteur V8 tirant une remorque plus légère, ne parvenait pas à suivre notre cadence en montée. Donc à ce point de vue, la Legacy a répondu à nos attentes.

La seule difficulté rencontrée est la marche arrière avec la remorque, la visibilité étant limitée. L'attache remorque est un peu basse en situation de remorquage : sa queue accroche à l'occasion. Elle a été conçue davantage pour une Outback, plus haute sur pattes. En situation de remorquage, la consommation de carburant varie entre 13 et 16 litres aux 100 kilomètres.
 
Un volume maximal de chargement très appréciable.