Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Subaru Legacy 2.5GT 2010 : essai routier

Subaru Legacy 2.5GT 2010 : essai routier

Mon dieu, t'as donc bien grandi ! Par ,

Ce n’est pas un secret que l’ancienne Legacy incarnait une favorite ici chez Auto123.com. Un tantinet petite pour une berline intermédiaire, du moins selon les standards d’aujourd’hui, la Legacy possédait néanmoins une bonne finition avec un moteur turbo musclé, de bons réflexes et une confiance en toutes saisons.

La nouvelle Legacy se veut beaucoup plus corpulente afin qu’elle puisse mieux concurrencer les Honda Accord, Toyota Camry et Mazda6.

Habituellement, lorsqu’un véhicule subit une refonte, il excède en grosseur celui qu’il remplace, parce que c’est généralement considéré comme une amélioration. Mais la nouvelle Legacy se veut BEAUCOUP plus corpulente afin qu’elle puisse mieux concurrencer les Honda Accord, Toyota Camry et Mazda6.

Empattement, longueur, largeur, hauteur… toutes ces mesures ont été augmentées. Même le réservoir d’essence gagne en volume. Observer les deux générations côte à côte a de quoi étonner. Et malgré tout, la Legacy n’a engraissé que d’environ 65 kilos ou 140 livres dans ses finitions de base, tandis que la 2.5GT a en fait perdu quelques livres, alors l’agrandissement s’est accompli méticuleusement.

Les choix de motorisations ont été révisés dans les versions plus huppées. Le 4-cylindres à plat de 2,5 litres produisant 170 chevaux demeure, mais le H6 de 3,0 litres a été remplacé par une cylindrée de 3,6L, tandis que la puissance a été augmentée sur le 2,5L turbo : il développe maintenant 265 chevaux et un couple de 258 lb-pi, contre 243 et 241 respectivement dans la version de l’an dernier.

Alors, la 2.5GT peut boucler le 0-100 km/h en 6,4 secondes, ce qui est plutôt rapide. La voiture procure toute une poussée en accélération, et on peut sentir qu’il ne s’agit pas de la livrée de couple plus linéaire du moteur à 6 cylindres.

Lequel s’avère le meilleur pour la Legacy? Difficile à dire, puisque le turbo n’est disponible qu’avec la boîte manuelle à 6 rapports, tandis que le H6 se jumelle à une automatique à 5 rapports. Les deux offrent une économie d’essence similaire, du moins sur papier : notre moyenne de 13,4 L/100 km, en passant, ne surprend pas vraiment considérant la façon dont on a conduit la voiture (c’est un turbo après tout).

La Subaru survitaminée demeure une voiture agile en dépit de son gabarit plus imposant, mais on remarque qu’elle a perdu un peu de sa précision : pas un gros problème, cependant. Le roulement de la GT demeure plutôt agréable malgré son caractère sportif.

Le 4-cylindres à plat de 2,5 litres produisant 170 chevaux demeure, mais le H6 de 3,0 litres a été remplacé par une cylindrée de 3,6L.