Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Subaru Outback 3.6R Limited 2016 : essai routier

Subaru Outback 3.6R Limited 2016 : essai routier

La versatile familiale Par ,

Depuis l’annulation en 2009 de la Subaru Legacy familiale, le constructeur nippon concentre ses efforts – pour plaire aux petites familles du moins – sur son autre familiale, la Subaru Outback. Essentiellement une Legacy surélevée dotée de quelques attributs exclusifs à son écusson plus « robuste », l’Outback poursuit sa route en Amérique du Nord sans grands changements pour 2016 depuis l’an dernier, alors que la 5e génération du modèle est venue s’ajouter à la gamme. 

Si les livrées moins cossues équipées du 4-cylindres à plat constituent une grande portion des ventes de ce modèle qui ne cesse d’agrandir son cercle d’amateurs, les mieux nantis peuvent se permettre de viser le Subaru Outback muni du 6-cylindres à plat, un engin reconnu pour sa souplesse et sa capacité de remorquage un brin supérieure.

6 cylindres et 4 roues motrices
Cet engin a toujours cette cylindrée de 3,6-litres, tandis que la puissance disponible demeure au beau fixe à 256 chevaux-vapeur et 247 lb-pi de couple. Contrairement aux modèles antérieurs, la boîte de transmission est à variation continue, ce qui aide à abaisser la facture de carburant. Toutefois, cette livrée n’a rien d’une hybride, surtout en ville où il faut s’attendre à une consommation excessive. Subaru a également pris le temps de programmer des rapports pour ceux qui voudraient se rappeler l’avantage de changer les vitesses soi-même à l’aide des palettes derrière le volant. 

Évidemment, la traction intégrale à prise constante est incontournable à bord de ce multisegment, celle-ci ayant fait ses preuves au fil des années. N’est-ce pas l’un des arguments principaux qui attire la clientèle vers les produits de la marque? N’oublions pas ce bouton « X-Mode » qui optimise la traction disponible aux roues, celui-ci étant surtout pensé pour les situations un peu plus corsées. 

Les avantages d’une familiale
Au fil des ans, Subaru s’est taillée une place au soleil grâce à la durabilité de ses véhicules, mais pas nécessairement pour l’originalité de ses habitacles. La plus récente Outback respecte cette loi non écrite. En effet, la planche de bord, malgré un assemblage sans faille, fait plus dans le fonctionnel que dans le style. Remarquez, cette caractéristique, les usagers l’apprécieront au fil du temps. Les principales touches de la ventilation sont regroupées sous l’écran de navigation, tandis que certaines commandes se retrouvent au volant. La position de conduite est remarquable, grâce aux nombreux ajustements du siège du conducteur et de la colonne de direction. Même le volant est agréable à prendre en main. Quant à la visibilité latérale, elle s’avère excellente à bord d’une voiture familiale, comme c’est souvent le cas. Si les occupants des places avant ne manquent absolument pas d’espace, c’est également le cas à la 2e rangée, même si certains VUS offrent plus à ce niveau. L’avantage indéniable de la Subaru Outback se trouve tout à l’arrière, le coffre étant caverneux. Les objets plus longs pourront aussi être chargés à bord en repliant la banquette. Dommage toutefois que le siège du passager avant ne puisse pas être replié, une solution toute simple aperçue ailleurs dans l’industrie. 

Plus affirmée que par le passé
Introduite l’an passé, l’Outback 2016 ne change pas vraiment pour l’année qui vient. Outre cette coloration de carrosserie rouge Venise nacrée qui remplace le bleu Crépuscule métallisé, il n’y a pas de quoi écrire à sa mère. Le Subaru Outback porte toujours son support de toit et ses bas de caisse en plastique noir, idem pour les jantes exclusives au modèle Limited. Bien que l’apparence soit tout à fait personnelle, il est permis d’affirmer que la dernière génération du modèle est plus jolie que l’ancienne, du moins à l’avant, le bouclier étant plus sobre. 

Plaisante l’Outback?
C’est bien beau d’être confortable, logeable et bien assemblée, mais cette familiale a-t-elle ce qu’il faut pour accrocher un sourire au visage de son conducteur? Sans être un véhicule capable de dévaler une route sinueuse à vive allure, l’Outback n’a pas à rougir de sa tenue en général. La direction est, comme plusieurs produits de la marque, lourde et un brin précise, une situation qui s’explique par ses pneumatiques plus gras.

La suspension surélevée s’avère un avantage sur les petits bancs de neige en hiver, mais soyez rassurés, elle n’a pas le débattement du Ford F-150 SVT Raptor si vous voyez ce que je veux dire! En d’autres termes, celle-ci est assez ferme pour assurer une tenue de route franchement acceptable. Disons que la rigidité du châssis fait en sorte que les passagers se sentent en sécurité à bord de cette voiture. Cette qualité générale nous rassure au fil des kilomètres. 

Malheureusement, je n’ai pas pu mettre le système de traction intégrale à l’épreuve, Dame nature ayant été clémente durant ma semaine d’essai. Toutefois, pour avoir testé ce dispositif dans le passé, je peux vous garantir de son efficacité lorsque l’adhérence diminue.  

En ce qui a trait à la performance de la motorisation, le 6-cylindres à plat est toujours aussi généreux lorsque le pied droit enfonce la pédale de droite au plancher. Il faut dire que la boîte de transmission CVT s’occupe de faire grimper le régime moteur assez rapidement. La bonne nouvelle, c’est que ces accélérations ne sont pas aussi « criardes » qu’à bord de ces véhicules équipés de motorisations 4-cylindres. D’ailleurs, une fois la vitesse de croisière atteinte, le Subaru Outback redevient silencieux comme il se doit. Comme je l'ai mentionné plus haut, le seul bât qui blesse, c’est la consommation ridicule de ce groupe motopropulseur. Avec une moyenne obtenue de 16,2 L/100 km en ville, ce multisegment était loin des 12 L annoncés. 

Conclusion
Malgré ce détail considérable, le Subaru Outback demeure à mon avis l’un des meilleurs véhicules à vocation familiale sur le marché à l’heure actuelle. Pour une petite famille qui a beaucoup d’équipement à transporter – l’option de la boîte de chargement sur le toit peut bonifier cet aspect également –, la Subaru Outback est un choix à considérer, ne serait-ce que pour son confort général ou son incroyable versatilité. 

 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Subaru Outback 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Subaru Outback 2016
Subaru Outback 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :V. Aubé
2016 Subaru Outback pictures