Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Subaru Outback 2023 premier essai : tranquillement pas vite

Subaru Outback 2023 | Photo : V.Aubé
Obtenez le meilleur taux d'intérêt pour votre prêt auto chez Automobile en Direct
Vincent Aubé
Nous nous sommes rendus dans le nord de l’Ontario pour voir si l’Outback 2023 avait beaucoup changé
|
Subaru Outback 2023 en profil
Subaru Outback 2023 en profil | Photo : V.Aubé

•    Auto123 réalise un premier essai de la Subaru Outback 2023.

•    Fidèle à la tradition, Subaru y va très doucement en ce qui concerne les changements apportés à sa familiale surélevée.

•    Une nouvelle version Onyx au « look sportif » fait son entrée.

•    La version turbo est plus intéressante pour l’amateur de conduite.

Huntsville, Ontario – Lancée en 1995, la familiale surélevée la plus connue du globe a démontrée au fil des années qu’il n’était pas nécessaire d’avoir un look de camion pour répondre aux besoins des jeunes familles. 

D’ailleurs, d’autres constructeurs ont repris l’idée, notamment du côté de Volvo et Audi, mais l’Outback de Subaru est toujours restée au-dessus de la mêlée. Et c’est probablement pour cette raison que la manufacturier japonais a décidé de remanier le modèle pour 2023. En fait, dans l’industrie, il est devenu obligatoire pour une marque de renouveler un modèle après trois ou quatre ans.

Maintenant rendue à sa sixième génération, l’Outback n’est plus tout à fait une version familiale d’une berline auquel on a greffé des éléments de suspension plus robustes et une protection additionnelle tout autour de la carrosserie. 

Même si elle a encore un air de famille avec les Legacy Outback précédentes – surtout celles en service depuis 2010 –, la plus récente édition lutte surtout dans le segment des multisegments intermédiaires - on pense notamment aux Ford Edge, Honda Passport et Nissan Murano, tous des véhicules bien différents de la recette Outback.  

Consultez les véhicules à vendre disponibles près de chez vous

Phare de Subaru Outback 2023
Phare de Subaru Outback 2023 | Photo : V.Aubé

Au sein de la gamme du constructeur, le Forester est un autre véhicule qui offre deux rangées de sièges, mais ce VUS est plus court, et sous le capot, se contente du moteur de base de la familiale, alors que l’Outback peut sortir de l’usine avec le bloc turbocompressé qui, il faut l’admettre, change la donne.

Ensuite, l’espace cargo plus long et cette sensation de conduire une voiture joue aussi pour beaucoup lorsque le consommateur décide d’arrêter son choix sur la familiale, elle qui est assemblée dans l’usine Subaru de Lafayette en Indiana.

Roue de Subaru Outback 2023
Roue de Subaru Outback 2023 | Photo : V.Aubé

Du nouveau en 2023?
Passons tout de suite aux choses sérieuses, le modèle qui se distingue de la version introduite en 2020 par sa grille de calandre plus imposante à l’avant, mais aussi par le design du pare-chocs qui accueille ces fausses trappes de ventilation. Selon Subaru, ces gros « C » en plastique noir protègent mieux la carrosserie lorsque le véhicule s’aventure sur un chemin légèrement accidenté. 

D’un point de vue personnel, je dois avouer que la voiture m’est apparue plus jolie qu’au dévoilement du modèle au Salon de New York plus tôt au printemps dernier. J’attribue cette impression au fait que les modèles essayés étaient habillés de couleurs foncées. Les panneaux de plastique se mêlent un peu mieux à cette devanture chargée.  

Mais, ce n’est pas tout, car les phares aux DEL, les antibrouillards aux DEL, le plastique autour des passages de roues et le pare-chocs arrière sont tous de nouvelle facture pour l’année qui vient. Et même si le plastique appliqué à la carrosserie adopte un style plus ciselé – à l’instar de la berline WRX par exemple –, la Subaru Outback Wilderness introduite l’an passé demeure l’option la plus « robuste » de la gamme, et ce, malgré le fait qu’elle conserve le design de l’année-modèle 2022. 

Notez aussi que le design des jantes de 18 pouces, réservées aux livrées Limited XT et Premier XT, est nouveau en 2023. 

Subaru Outback 2023, version Onyx
Subaru Outback 2023, version Onyx | Photo : Subaru

Onyx
Il faut aussi parler de cette nouvelle livrée Onyx qui se greffe à l’alignement, cette nouveauté qui mise surtout sur une apparence assombrie avec plusieurs éléments de couleur noire à l’extérieur. D’ailleurs, l’Ascent est également disponible avec cette finition « urbaine » comme se plaisent à l’appeler les stratèges de la marque. 

L’habitacle reçoit également les sièges recouverts de ce matériel plastifié – et facile à laver – avec des surpiqûres contrastantes vert lime, des jantes de couleur anthracite et une version plus poussée du système X-Mode, sans être aussi « capable » que celle de la Wilderness. 

Si l’Outback Onyx profite d’un look plus « sportif », l’adjectif ne s’applique pas vraiment à ce qui se trouve dans le compartiment moteur. En effet, l’Outback doit vivre avec le 4-cylindres à plat atmosphérique de 2,5 litres qui livre une puissance de 182 chevaux et un couple de 176 lb-pi. 

Pour avoir accès au bloc turbocompressé de 2,4 litres, il faut plutôt se tourner du côté de l’Outback Wilderness, cette livrée qui commande un supplément de 4 500 $ par rapport à cette version Onyx. 

Volant de Subaru Outback 2023
Volant de Subaru Outback 2023 | Photo : V.Aubé

Une Outback plus connectée
Bien conscients de la réalité automobile en 2023, les gens de Subaru ont également bonifié la connectivité de la familiale maison. La recharge sans fil pour appareil intelligent est livrée d’office à partir de la livrée Tourisme, il y a de nouveaux ports USB-C aux deux rangées de sièges et le gros écran central a enfin reçu une modification toute simple pour le contrôle de la température.

De plus, Subaru a entendu nos plaintes sur la complexité d’utilisation des sièges chauffants par exemple ou même la climatisation. Résultat : ces « boutons tactiles » sont au bas de l’écran en permanence.

Logo de Subaru Outback 2023
Logo de Subaru Outback 2023 | Photo : V.Aubé

Les systèmes Apple CarPlay et Android Auto sont dorénavant sans fil… à l’exception du modèle d’entrée de gamme! Le système Starlink a également été révisé pour accueillir les nouvelles fonctions comme l’activation des sièges ventilés à distance ou l’ouverture du hayon automatisé. 

Finalement, cette curieuse nouvelle application what3words (seulement disponible sur les livrées munies de la navigation intégrée) s’ajoute aux technologies de repérage, mais franchement, outre l’originalité de cette dernière, on ne voit pas vraiment son utilité. 

Sachez aussi que l’Outback 2023 est équipée du système EyeSight Version 4 qui a été révisé pour accueillir une nouvelle monocaméra (avec un angle de 100 degrés), notamment. Celle-ci est toutefois limitée à la variante Premier XT.

Subaru Outback 2023, trois quarts avant
Subaru Outback 2023, trois quarts avant | Photo : V.Aubé

Bon dans tout, excellent dans rien
C’est bien beau toutes ces nouveautés, mais une Subaru Outback est avant tout un véhicule très polyvalent, confortable, bien assemblé et qui profite d’une des meilleures tractions intégrales de l’industrie.

Pour cette virée dans la région de Muskoka, nous avons pu conduire la nouvelle livrée Onyx et la plus huppée Premier XT. Quelque chose nous dit que l’écusson Onyx sera populaire au fil des prochains mois, premièrement parce que le prix de 38 695 $ est sous le cap des 40 000 $, mais aussi parce que cette version a de la gueule avec ses éléments assombris. 

Ce bref contact avec le modèle Onyx a également été l’occasion de reconduire le « petit » moteur de 2,5 litres. Ce moulin de 182 chevaux et 176 lb-pi de couple est amplement suffisant pour une famille qui ne cherche pas à remorquer des charges impossibles ou à effectuer des dépassements à l’emporte-pièce sur l’autoroute. Dans certaines côtes du nord de l’Ontario, le 4-cylindres à plat s’est exprimé haut et fort lorsque mon pied droit s’enfonçait dans le plancher, un comportement dû à la boîte de vitesses à variation continue.

Subaru Outback 2023, sièges première rangée
Subaru Outback 2023, sièges première rangée | Photo : V.Aubé

À bord de la livrée Premier XT, non seulement l’ambiance est plus riche avec le cuir Nappa qui change le parfum dans l’habitacle, mais avec le moteur turbo, la lourde familiale paraît soudainement plus légère. Bon, n’allez pas croire un seul instant que la Subaru Outback est une voiture sport, mais disons que les reprises sont plus intéressantes. 

Pour le reste, le comportement de la familiale n’a pas bougé. Il est toujours aussi facile de conduire ce couteau suisse de l’automobile, quoique la direction s’avère lourde par moments. Le rayon de braquage est également étonnant, tout comme le rebond de la suspension qui permet au véhicule d’aborder des virages à vive allure, ce qui n’est pas toujours possible à bord d’un utilitaire. 

Les gens de Subaru nous ont même fait passer par un chemin hors route, avec une portion à cadence plus soutenue où même quelques roches m’ont causé des sueurs froides; disons que j’ai eu peur de me retrouver avec une crevaison dans les bois. Une deuxième portion hors route a toutefois démontré qu’une familiale Outback équipée de pneus quatre saisons n’est pas exactement l’égale d’un Jeep Wrangler… ou même de la livrée Wilderness. 

En effet, malgré le système X-Mode placé avec la fonction Deep Snow/Mud, les ornières creusées par une douzaine de véhicules avant mon passage m’ont stoppé dans ma progression, tellement en fait que j’ai dû faire appel à un véhicule de secours pour m’extirper de ce trou boueux.

Fiche technique de Subaru Outback 2023

Subaru Outback 2023, arrière
Subaru Outback 2023, arrière | Photo : V.Aubé

Le mot de la fin
La Subaru Outback n’a finalement pas beaucoup changé, du moins dans sa formule de base. Il y a toujours cette impression de conduire une voiture, la qualité d’assemblage est excellente pour un véhicule grand public et l’espace cargo est merveilleux pour un véhicule intermédiaire.

Certes, la mécanique de base peut s’essouffler par moments, mais la mission de la familiale n’est pas de battre des records de vitesse. Au risque de me répéter, l’Outback est bonne dans tout, à défaut d’exceller dans rien!

On aime

Le confort général
L’espace cargo
L’efficacité du rouage intégral

On aime moins

La mécanique de base paraît essoufflée par moments
L’application what3words, vraiment?
Toujours aucune option électrifiée à l’horizon

La concurrence principale

Chevrolet Blazer
Ford Edge
GMC Acadia
Honda Passport
Hyundai Santa Fe
Jeep Grand Cherokee
Kia Sorento
Nissan Murano
Toyota Venza
Volkswagen Atlas Cross Sport

Subaru Outback 2023, feu, écusson
Subaru Outback 2023, feu, écusson | Photo : V.Aubé

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Subaru Outback 2023
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :V.Aubé
Photos de la Subaru Outback 2023
Vincent Aubé
Vincent Aubé
Expert automobile
  • Plus de 17 ans d'expérience en tant que journaliste automobile
  • Plus de 60 essais réalisés au cours de la dernière année
  • Participation à plus de 200 lancements de nouveaux véhicules en carrière en présence des spécialistes techniques de la marque