Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota Avalon Limited 2013 : essai routier

Toyota Avalon Limited 2013 : essai routier

Pas tout à fait le paradis... Par ,

Les voitures porte-étendard servent de référence aux autres modèles. Il s'agit habituellement de grandes berlines très confortables et remplies de commodités luxueuses. Après tout, elles doivent montrer ce que la compagnie a de mieux à offrir.

Toyota dit avoir réinventé sa voiture porte-étendard en 2013. J'étais donc excitée à l'idée de l'essayer, mais malheureusement, les résultats n'ont pas comblé mes attentes. Comme c'est souvent le cas avec les produits de Toyota de nos jours, l'extérieur m'a plu, tandis que l'intérieur et la conduite m'ont un peu déçue.

Qu'est-ce que la Toyota Avalon?
La Toyota Avalon est un modèle propre au marché nord-américain, bien qu'elle ait aussi passé du temps en Australie et au Moyen-Orient. Lancée en 1994, cette imposante berline renfermait au début une paire de banquettes pouvant asseoir jusqu'à 6 personnes, sans oublier un V6 de 3,0 L développant 192 chevaux. Elle était faite pour l'autoroute et les balades décontractées du dimanche.

Au fil des ans, la Toyota Avalon a pris de l'expansion et c'est en 2005 qu'elle a remplacé la banquette avant par 2 sièges individuels. Encore considérée comme un porte-étendard en 2013, elle s'avère tout aussi volumineuse et « luxueuse » que l'originale, mais dans un emballage plus attrayant.

Infos techniques
La Toyota Avalon 2013 se décline en 2 versions : XLE et Limited. Son prix de base de 36 800 $ est raisonnable compte tenu de l'équipement inclus. Cependant, l'Avalon Limited avec groupe Premium coûte 41 850 $, ce qui ne me semble pas justifié (j'y reviendrai).

Dans les deux cas, on retrouve sous le capot un V6 de 3,5 L qui développe une puissance de 268 chevaux et un couple de 248 livres-pied. Le tout parvient aux roues avant via une boîte automatique à 6 rapports.

Conduire la Toyota Avalon
Pas de doute, la Toyota Avalon 2013 se veut une limousine. Or, bien qu'elle ne soit pas conçue pour la conduite sportive ni les manœuvres à grande vitesse, elle peut bien se débrouiller dans les virages grâce à une suspension relativement ferme – parfois trop ferme pour assurer un roulement confortable. Ne vous faites pas d'illusion, cependant : l'Avalon demeure une grosse et lourde voiture qui préfère filer en douce sur le régulateur de vitesse.

Son V6 de 3,5 L ne consomme pas autant d'essence que ce à quoi je m'attendais : au terme de mon essai routier de 700 kilomètres, j'ai enregistré une moyenne intéressante de 10 L/100 km. Je me suis même servie occasionnellement du mode Sport, qui rend l'accélérateur un tantinet plus nerveux et maintient les rapports plus longtemps.

Extérieur et intérieur de la Toyota Avalon
Tel que mentionné plus tôt, j'aime l'extérieur de la Toyota Avalon 2013. Si la vaste calandre inférieure m'attire plus ou moins (comme le fameux sourire débile de certains modèles Mazda), je trouve que ses longs phares et feux arrière aux lignes bien découpées visent dans le mille côté style et sophistication. Vraiment, il s'agit d'une belle voiture.

L'élégance se retrouve aussi à l'intérieur et, contrairement à plusieurs véhicules de Toyota qui présentent une ergonomie déficiente, dont la Sienna, l'Avalon 2013 réunit un bloc central qui demeure lisible en plein soleil et des boutons que je peux atteindre à partir de ma position de conduite. Jouer avec le système d'infodivertissement et les réglages de la température s'est donc avéré un jeu d'enfant.

En revanche, j'ai été grandement déçue par ce qui aurait normalement dû être un atout : l'écran pare-soleil de lunette arrière à commande assistée (inclus dans le groupe Premium). J'avais très hâte d'en profiter, surtout avec le mercure à la hausse et mon garçon de 17 mois assis à l'arrière. Malheureusement, j'ai eu la folie de croire qu'il s'accompagnait d'écrans pare-soleil pour les vitres latérales arrière, ce qui n'est pas le cas. Pire encore, il ne cache même pas toute la lunette arrière et les bras de support créent de la distraction.

La Toyota Avalon et la concurrence
Le problème avec l'Avalon, c'est que sa version Limited munie du groupe Premium coûte 350 $ de plus qu'une Lexus ES 350 également dotée du groupe Premium. Bien que les deux utilisent le même moteur, la seconde propose une expérience plus haut de gamme et l'emblème sur sa calandre ne ment pas. Personnellement, entre les deux, je ne crois pas que j'opterais pour l'Avalon.

La Toyota Avalon 2013 rivalise aussi avec la Hyundai Genesis et la toute nouvelle Chevrolet Impala, deux solides adversaires qui en offrent beaucoup en termes d'équipement et de sensations de conduite.
 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Toyota Avalon 2013
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Toyota Avalon Limited 2013
    Toyota Avalon Limited 2013
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article