Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota Corolla CE 2006

Toyota Corolla CE 2006

Eh! Oui, c'est une voiture Par ,

Eh! Oui, c'est une voiture

Bon, d'accord, ce n'est pas la façon la plus aimable d'introduire la Toyota
Elle fait très bien ce qu'elle a à faire, mais la Corolla ne fait pas vraiment partie de la catégorie des accroche-coeur. À moins que la fiabilité soit votre gaga. (Photo: Jonathan Yarkony, Canadian Auto Press)
Corolla
, parce qu'elle est réellement une bonne voiture. En fait, c'est le genre de véhicule qui obtient une bonne note parce qu'elle se présente en classe à chaque jour, fait tous ses devoirs, répond à toutes les questions à l'examen, et obtient plein de B+ sur son bulletin. Ni prodigieuse, ni délinquante, elle atteint son plein potentiel à travers le travail et le dévouement, sans faire de gaffes, mais sans avoir l'habileté d'atteindre des niveaux élevés d'accomplissement.

Ce n'est pas pour être trop négatif, mais sur la liste des qualités requises, la seule case que coche la Corolla est celle d'être une bonne voiture. Une maniabilité entraînante? Pas exactement. Des aménagements confortables pour les passagers? Disons qu'elle n'est pas si mal. De l'espace de chargement? Suffisamment pour l'essentiel. Des caractéristiques intéressantes au point d'en parler à vos amis? Je ne crois pas. Un raffinement digne d'une Lexus? Peut-être dans la prochaine génération. Mais elle démarrera tous les matins, roulera à un rythme régulier à travers la circulation, tout en étant une voiture facile à vivre, et à laquelle il n'est pas compliqué de s'habituer.

La Corolla, aussi simple puisse-t-elle être, est une légende de son vivant.
Simple, sécuritaire et fiable. Voilà la définition de la Corolla. (Photo: Jonathan Yarkony, Canadian Auto Press)
Elle est une référence en termes de transport simple et fiable, mais est-elle capable de faire quelque chose de plus que de vous amener, vous et vos 4 passagers (en se tassant un peu), du point A au point B sans problème et sans consommer trop d'essence? Elle se met en marche tous les matins sans faire d'histoires, et requiert un minimum d'espace de stationnement chaque soir, aidée par une direction équilibrée et précise. En fait, la conduite était l'un des points forts de cette voiture; elle était ferme et réagissait suffisamment bien pour la catégorie des berlines de base économiques.

Bien sûr, la concurrence est composée de la dynamique et
La conception plus ancienne de la Corolla fait en sorte que l'espace n'est pas aussi bien utilisé que dans la Yaris, pour citer un exemple. Dans les quartiers arrière, on se sent un peu à l'étroit. (Photo: Jonathan Yarkony, Canadian Auto Press)
enthousiasmante Honda Civic récemment redessinée, de l'acclamée Mazda3, de la fidèle Focus (qui devrait recevoir bientôt sa révision pour l'amener au niveau de la Mazda3, à commencer par le choix de moteurs), des jumelles de GM à plate-forme Delta, les Pursuit et Cobalt (et sans oublier celle en plastique, la Ion), du mouton noir que représente la Mitsubishi Lancer, de la coréenne Kia Spectra, récemment renouvelée, de l'autre coréenne, établie depuis un peu plus longtemps, la Hyundai Elantra, et bientôt, de la Dodge Caliber, qui se joindra à cette gamme. Chacun de ces véhicules (à l'exception de la Caliber) s'est fait une spécialité de réussir quelque chose à la perfection, ne serait-ce que de résister aux bosses.

Alors que réussit donc la Corolla? Un peu de tout, je suppose, mais sa signature est sans contredit la fiabilité légendaire de Toyota. Elle représente la tortue que plusieurs des autres lièvres des environs dépassent en termes de chevaux-vapeur, mais alors que les concurrentes se targuent de nouvelles caractéristiques qui font qu'elles se retrouvent souvent à l'atelier de service, la Corolla est toujours là, faisant son petit train-train quotidien pour des années et des années, comme le témoigne le grand nombre de Corolla que l'on peut voir sur chaque rue, dans chaque quartier, dans chaque ville, village ou bourgade.