Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota Venza AWD 2013 : essai routier

Toyota Venza AWD 2013 : essai routier

Relativement confortable Par ,

C'est fascinant de voir à quel point les gens peuvent vite se faire une opinion. Toutefois, contrairement à ce qu'on dit, c'est la dernière impression qui importe le plus. Par exemple, j'aimais bien l'idée d'essayer la Toyota Venza AWD 2013, mais après avoir passé du temps avec elle, j'ai déchanté.

La Venza n'est pas mauvaise, mais ses lacunes se font sentir plus tôt que tard, ce qui est dommage. Elle pourrait nous rendre la vie très agréable si la compagnie apportait quelques petits changements ici et là.

Qu'est-ce que la Toyota Venza?
Introduite sur le marché nord-américain en 2008, la Toyota Venza repose sur la même plateforme que la berline Camry. Or, personne ne peut dire avec certitude s'il s'agit d'une familiale, d'un VUS ou d'un multisegment. En ce qui me concerne, sa conduite digne d'une voiture m'incite à la voir comme une familiale, mais je sais que plusieurs ne partagent pas mon avis.

Offrant plus d'espace que la Camry ainsi qu'un rouage intégral en option, la Toyota Venza conserve les mêmes moteurs depuis son lancement. Quant à son look, il a très peu changé.

Infos techniques
La Toyota Venza 2013 propose un 4 cylindres de 2,7 L développant 182 chevaux et un V6 de 3,5 L qui génère 268 chevaux. Dans chaque cas, on peut l'obtenir en 2 versions : une à traction et l'autre à transmission intégrale. La puissance est toujours contrôlée par une boîte automatique à 6 rapports.

Divers ensembles figurent également au menu, dont le groupe Premium et le groupe Touring & JBL, pour ceux qui désirent plus de gadgets et de divertissement.

La fourchette de prix de la Toyota Venza 2013 débute à 28 690 $, ce qui m'apparaît assez raisonnable. Toutefois, une Venza V6 AWD tout équipée s'approche des 40 000 $. Mon exemplaire à 4 cylindres et à transmission intégrale, doté du groupe Touring, valait 36 545 $ – une forte somme que justifie l'équipement inclus, selon moi.

Conduire la Toyota Venza
La Toyota Venza 2013 ne plaira définitivement pas aux mordus de conduite. J'ai apprécié la tenue de route solide que favorise le système de transmission intégrale (même si l'hiver nous a quittés), mais c'est à peu près tout.

Le V6 aurait peut-être changé mes impressions; chose certaine, le moteur de base m'a semblé paresseux et à bout de souffle dans plusieurs situations. Trop souvent, la boîte automatique avait du mal à trouver le bon rapport. De plus, quand je voulais accélérer pour embarquer sur l'autoroute ou dépasser un véhicule, la Venza coopérait difficilement.

Les freins m'ont également déçue. Leur manque de puissance m'a sauté aux yeux lorsque nous avons chargé la Venza pour aider un membre de la famille à déménager. Avec le coffre rempli, mon fils, ma belle-mère et d'autres bagages sur la banquette, mon mari et moi à l'avant, le vide en début de course de la pédale de frein m'a paru s'amplifier davantage. Je devais appuyer plus fort que je voulais afin de ralentir et d'immobiliser la Venza.

En contrepartie, j'ai enregistré une consommation d'essence moyenne de seulement 9,9 L/100 km lors de ma semaine d'essai de la Toyota Venza AWD 2013.

Extérieur et intérieur de la Toyota Venza
Si la conduite de cette familiale ne m'enchante guère, son design extérieur me plaît. Honnêtement, j'adore le faciès que les stylistes ont modernisé l'an dernier. Rien de tel que des feux à DEL pour enjoliver un véhicule!

À l'intérieur, la Toyota Venza 2013 s'avère relativement confortable. Je m'explique : la banquette arrière accueille sans problème 3 adultes (deux encore mieux), mais les places avant laissent à désirer. Bon, je dois dire que la console centrale offre beaucoup de rangement et plusieurs prises pour brancher ou recharger des appareils portatifs, tandis que le système d'infodivertissement est simple d'utilisation, tout comme les boutons sur le volant.

Par contre, les sièges baquets que je trouvais confortables au départ m'ont donné franchement mal au dos après quelques heures. Peu importe la façon dont j'ajustais le dossier, l'assise et le support lombaire, je sentais mon coccyx écrasé. Autre bémol : l'un des porte-gobelets se situe un peu trop près du pommeau du levier de vitesses lorsqu'on conduit, ce qui nous oblige à faire attention en manipulant un café ou une bouteille d'eau.

La Toyota Venza et la concurrence
La lutte est féroce dans cette catégorie, avec des rivales comme la Honda Crosstour, la Subaru Outback et la Chevrolet Equinox. Chacune possède un net avantage par rapport à la Venza (l'intérieur, le rouage intégral et l'espace, respectivement), mais un juste milieu à un prix raisonnable permet à celle-ci de se démarquer.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Toyota Venza 2013
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Toyota Venza AWD 2013
    Toyota Venza AWD 2013
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article