Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen Beetle Denim décapotable 2016 : essai routier

Volkswagen Beetle Denim décapotable 2016 : essai routier

Porter des jeans et conduire une Denim Par ,

Peu de compagnies automobiles s’amusent autant avec un modèle que Volkswagen le fait avec sa fameuse Beetle. En 2015, nous avons eu droit à la Beetle Classic très retro (elle continue en 2016); cette année, c’est au tour de la Beetle Dune à hayon et de la Beetle Denim décapotable. 

J’ignore si les gens de Wolfsburg se rappellent les éditions Levi’s des Chevrolet Chevette et AMC Gremlin, mais comme toute Beetle, celle-ci s’inspire du passé, plus précisément de la « Jeans Bug » étrangement jaune des années 1970 (Europe seulement).

La Volkswagen Beetle Denim 2016 a 2 pneus dans le passé et 2 pneus qui roulent dans le présent, combinant le style Britannia, Howick et Jordache d’il y a 40 ans (sans les touches arc-en-ciel) avec celui de 21 Men, American Eagle, Buffalo, Edwin, Guess, Jack & Jones, Hugo Boss, Mexx, Shine Original, UJ ou toute autre paire de jeans que je porte chaque matin (mes marques préférées restent Hammerhead et Penshoppe). La majorité d’entre nous vivons dans le denim, alors pourquoi ne pas conduire une Denim aussi? 

Une taille unique
La Beetle Denim n’est disponible qu’en version décapotable haut de gamme, donc plus équipée que les Trendline et Comfortline, sans parler des Beetle Classic White et Classic Black. Vendue à 29 350 $, elle est offerte en Blanc pur (uni) ou en Bleu délavé à la pierre (métallisé) avec une capote en tissu style denim bleu foncé ainsi que des jantes Heritage de 17 pouces d’allure rétro. 

Mon modèle d’essai, toutefois, arborait des jantes Turbine de 17 pouces qui marient très bien le vieux et le neuf. Elles n’apparaissent nulle part sur le site ou dans les brochures de Volkswagen Canada, mais accompagnent de série les versions de base S et SE aux États-Unis.

Juste pour que vous me compreniez bien, la Volkswagen Beetle Denim 2016 ne propose aucune option. Son équipement comprend de plus des plaques de seuil métalliques, un éclairage d’ambiance, un volant, un pommeau de levier de vitesses et un levier de frein à main tous gainés de cuir aux coutures contrastantes, un ordinateur de bord monochromique entre les cadrans principaux, un écran tactile à haute résolution de 6,33 pouces avec détecteur de proximité et caméra de recul au centre du tableau de bord, l’intégration de téléphones intelligents App-Connect compatible avec Android Auto, Apple CarPlay et MirrorLink, Bluetooth et la lecture de fichiers audio en continu, une chaîne sonore à 8 haut-parleurs, la radio satellite, une fente pour carte SD, un port USB et une prise auxiliaire, des sièges sport chauffants à l’avant, une alarme antivol et plus encore.

S’assoir dans une paire de jeans
Peu importe la couleur extérieure, l’intérieur de la Beetle Denim ressemble drôlement à une paire de jeans prêt-à-porter. D’abord, il y a ce similicuir bleu foncé et bleu clair, notamment sur les accoudoirs, ensuite du tissu de type denim bleu foncé sur les portières, des surfaces au fini bleu brossé sur le tableau de bord et d’autres garnitures peintes en bleu foncé. Bien sûr, les sièges ont des insertions en denim bleu pâle, des renforts latéraux en similicuir bleu foncé, des dossiers en tissu bleu foncé et des coutures pâles.

Cette description ne rend cependant pas justice à toutes les subtilités qui font de la Volkswagen Beetle Denim une voiture spéciale. Je pense entre autres aux poches de jeans cousues sur le côté intérieur des baquets avant et aux poches encore plus grandes qu’on retrouve au dos desdits sièges, avec des étiquettes rouges comme sur une vraie paire de jeans.

Conduire la Beetle Denim
Si vous croyez que la Beetle Denim décapotable ne se prend pas beaucoup au sérieux parce qu’elle s’amuse autant avec la finition et les détails, détrompez-vous. Je pourrais vous en dire long sur la qualité de ses commandes et de son système d’infodivertissement (l’un des meilleurs de l’industrie) ou encore sur son ingénieuse capote qui s’ouvre ou se referme en vitesse sur simple pression d’un bouton, mais ce que je préfère chez elle, c’est sa conduite.

La voiture repose sur la plateforme de l’ancienne Golf (6e génération), ce qui est un bon point de départ. Comme toutes les Volks, sa suspension est entièrement indépendante et se traduit par un excellent comportement routier, un peu plus axé sur le confort que la sportivité, mais quand même. Pendant ce temps, son moteur turbo à 4 cylindres de 1,8 litre génère une puissance appréciable de 170 chevaux, mais surtout un couple de 184 livres-pied qu’on peut exploiter au maximum grâce à l’obéissante boîte automatique Tiptronic à 6 rapports avec mode manuel.

La Volkswagen Beetle Denim décapotable 2016 est vraiment amusante dans les courbes et elle file en douceur sur l’autoroute, même à des vitesses supérieures aux limites, tout en combinant un roulement confortable avec une tenue ultra stable. Ses sièges avant procurent un soutien remarquable et même des adultes plus ou moins grands se sentiront à l’aise aux places arrière. Côté consommation, on parle de 9,6 L/100 km en ville et 7,0 L/100 km sur l’autoroute, ce qui est pas mal bon pour un cabriolet aussi dynamique et bien équipé. 

Quelques mauvais plis
J’aime beaucoup cette Volkswagen Beetle bleu jeans, mais certaines de ses commodités me déçoivent. Premièrement, si la chaîne audio fonctionne bien quand le toit est fermé, il en va autrement lorsqu’on roule à haute vitesse avec le toit baissé. J’imagine que le déflecteur de vent (inclus de série) permet de réduire la turbulence au point où ladite chaîne ne crée pas de distorsion, mais c’est un calvaire à installer et il occupe tout l’espace aux places arrière, alors j’ai choisi de le laisser dans le coffre. Idem pour le couvercle qui demande plus de finesse et de force que mon corps était prêt à déployer pour le fixer en place.

Vous aurez compris que le volume de chargement du coffre, déjà pas très grand, était considérablement réduit. Au moins, on peut rabattre les dossiers arrière 50/50 pour charger de longs objets, par exemple de l’équipement de ski lorsqu’on prend cette décapotable toute saison pour se rendre jusqu’à la montagne.

Sécuritaire, mais pas tellement fiable
Compte tenu de toutes ses caractéristiques de sécurité active, dont des freins à disques aux 4 roues avec antiblocage de même que des systèmes de contrôle de la stabilité et de la traction, la Beetle 2016 peut se débrouiller dans presque toutes les conditions routières. Notez qu’elle a obtenu une note de 5 étoiles lors des tests de collision de la NHTSA aux États-Unis. Le modèle décapotable n’a pas encore été testé, mais on peut s’attendre au même niveau de résistance aux impacts frontaux et latéraux, tandis que ses arceaux de sécurité à déploiement automatique devraient lui permettre de bien protéger les occupants advenant un capotage. 

Quant à la fiabilité, J.D. Power place Volkswagen sous la moyenne dans son étude 2016 (qui évalue les modèles 2013 après 3 ans d’utilisation), alors que le magazine Consumer Reports la classe 8e sur 17 marques populaires.

Je suppose que les acheteurs de la Volkswagen Beetle Denim 2016 ne se préoccuperont pas beaucoup de tels enjeux, car la voiture soulève davantage les passions qu’elle fait appel à la raison. J’ai adoré chaque minute passée en sa compagnie et qui sait si elle m’a converti au point de fausser mon jugement? En tout cas, je trouve que pour moins de 30 000 $, cette coccinelle vaut amplement son prix.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Volkswagen Beetle 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Volkswagen Beetle 2016
Volkswagen Beetle 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :T.Hoffman
Photos de la Volkswagen Beetle Denim décapotable 2016