Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen Golf GTI 5 portes 2012 : essai routier

Volkswagen Golf GTI 5 portes 2012 : essai routier

Rêver de l'Autobahn Par ,

Il faut donner le crédit à l'ingénierie allemande. Je l'ai déjà dit et je le répète : les Allemands savent ce qu'ils font. Que ce soit des voitures, des électroménagers ou des schnitzels, si c'est fait en Allemagne, il y a de fortes chances que ce soit bien fait.

Les Allemands ne déçoivent pas avec la dernière mouture de la Volkswagen GTI, connue et aimée de tous.

Étiquetée comme étant l'exception de notre plus récent comparatif de coupés sport (le Comparo 2.0, que vous ne voudrez pas manquer), la Volkswagen Golf GTI 2012 s'est montrée des plus surprenantes parmi un alignement de voitures tout aussi compétentes. Puisqu'elle était le seul véhicule à traction du groupe, la GTI était différente dès le départ. Mais c'est le temps passé derrière le volant qui a fait toute la différence, et non les spécifications.

Tout est dans la conduite
Habituellement, j'amorce ma critique avec l'aspect extérieur de la voiture, pour ensuite parler de la conduite et de l'intérieur. Aujourd'hui je ressens le besoin de commencer par la conduite de la Volkswagen GTI 2012, et voici pourquoi :

Équipée d'un moteur turbo TSI de 2,0 litres qui développe 200 chevaux et doublée de la fameuse boîte automatique à passage direct (DSG) de VW, cette petite voiture à hayon peut presque voler. Aussi habile sur les pistes que sur les routes de campagnes, la GTI est réceptive, vive et vraiment amusante à conduire - surtout quand on sélectionne le « S » sur le levier de vitesse.

La plupart du temps, les voitures à transmission automatique me déçoivent, surtout sur les modèles sport. Je suis une fille qui aime la conduite manuelle, mais la DSG de la VW GTI est si sublime que si je devais m'acheter une GTI, je choisirais cette transmission sans hésiter.

Mise en situation : durant notre comparo, nous avons emprunté de très longues routes de campagnes isolées. Sur de telles routes, au milieu de nulle part, j'ai soudainement eu envie d'aller au petit coin, après avoir ingurgité un café très grand format et une bouteille d'eau (mauvaise idée). Puisque j'étais la seule femme du groupe, j'ai décidé d'attendre le prochain village plutôt que de squatter un buisson en bordure de la route - et c'est alors qu'on m'a refilé la clé de la GTI.

Les yeux jaunes et la vessie prête à exploser, je ne croyais jamais être en mesure d'apprécier la GTI. Cependant, après avoir effectué le premier changement de vitesse à l'aide des manettes intégrées au volant et entendu le grondement provenant de l'arrière (quel son puissant pour une si petite voiture!), j'ai complètement oublié mes petits soucis et j'aurais pu conduire la voiture pendant les 12 prochaines heures, sans m'arrêter.

Das excellent!
Il est maintenant temps de m'attarder à l'intérieur de la GTI, qui porte définitivement la signature allemande. À partir de l'une ou l'autre des cinq places du véhicule, on ne peut que constater que l'intérieur de la VW GTI est à la fois bien piqué, bien disposé et bien équipé.

De tous les véhicules soumis à notre comparo ce jour-là, les sièges de la GTI étaient de loin les plus ajustés et les plus sportifs (les personnes ayant un popotin un peu plus large que la normale se sentiront complexées, si elles arrivent à s'y glisser). Dans les virages plus serrés et dans des situations de conduite fougueuse, la position de conduite est fantastique.

J'adore les coutures rouges sur noir qui parcourent les sièges et le volant, et la console centrale est concise, épurée et simple à utiliser. Ajoutez à cela le pommeau du levier de vitesse en forme de balle de golf et on frôle la perfection - presque.

Ma seule plainte concernant l'intérieur de la GTi vise les manettes de vitesses du volant. Mes petites mains de fille avaient peine à joindre les boutons lorsque j'agrippais le volant à 3 h et 9 h. Je devais alors bouger mes mains pour les rejoindre, ce qui modifiait ma prise sur le volant. Pas vraiment génial sur la piste.

La qualité GTI a un prix
De l'extérieur, la Volkswagen Golf GTI est tout aussi attirante. Le modèle 5 portes que nous avions pour la semaine est non seulement une voiture familiale tout à fait convenable, mais il a également très fière allure.

Mis à part son aspect mignon et arrondi, la GTI est tout sauf douce et adorable, surtout lorsqu'on l'aperçoit s'approcher rapidement dans son rétroviseur. Une calandre avant bordée de rouge entoure le massif logo de VW, accompagné des subtiles petites lettres GTI - un simple rappel de ce qui ce se dirige vers vous.

Des lignes pures enveloppent la voiture sous tous ses angles. Les roues de 18 pouces en alliage « Detroit » sont possiblement les plus belles que l'on retrouve actuellement sur les roues et elles siéent la voiture à la perfection.

Pour tout le raffinement et la grande qualité de ses matériaux, le seul point négatif de la GTI est son étiquette de prix. L'ingénierie allemande a malheureusement une valeur élevée. À un peu plus de 30 000 $, la GTI était également la plus dispendieuse de notre comparo.

Est-ce que la Volkswagen GTI 2012 vaut son prix? Si vous désirez une voiture bien conçue, amusante à conduire, pratique (comme une petite voiture peut l'être) et d'ingénierie allemande, alors oui, elle vaut chaque dollar dépensé.

Cet essai routier de la Golf GTI 2012 de Volkswagen a originalement été publié sur Auto-Venus.com.
 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Volkswagen GTI 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Volkswagen GTI 2.0 TSI 5 portes 2012
    Volkswagen GTI 2.0 TSI 5 portes 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article