Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen Jetta 2.5 2006 (Extrait vidéo)

Volkswagen Jetta 2.5 2006 (Extrait vidéo)

Simplement meilleure Par ,

* Cliquez ICI pour visionner une vidéo sur la Volkswagen Jetta *

Simplement meilleure


Depuis son renouvellement en 1999, la Jetta a sans doute été une des voitures les plus critiquées de toute l'industrie. Fiabilité désastreuse, motorisation dépassée, prix prohibitif et service après-vente ridicule ont été quelques-uns des points lui étant reprochés. Mais comme le dit si bien l'adage, quand on aime, on ne voit pas clair. C'est pourquoi la Jetta continue, année après année, d'être si populaire auprès des Québécois, qui lui vénèrent depuis ses débuts en 1981, un amour fraternel. Pour preuve, environ 30 % des ventes totales canadiennes de ce modèle, sont effectuées dans la belle province.

Contrairement aux trois premières générations, la quatrième a choisi de délaisser le côté pratique et rationnel pour faire place à la passion, au plaisir de conduire, de toucher, d'observer. Aujourd'hui cette berline germanique n'est plus considérée de la même façon, et attire davantage les adeptes du « m'as-tu-vu », qui souhaitent à tout prix dégager un look branché, plutôt que les jeunes parents, qui appréciaient espace, durabilité et agrément de conduite.

Photo - Mathieu St-Pierre - Auto123.com
Dévoilée en grande première au Salon International de l'Auto de Détroit, la Jetta de cinquième génération en a surpris plus d'un. Certains apprécient son look, tandis que d'autres préfèrent pleurer l'ancien modèle. Les nombreuses innovations technologiques et les nouveaux groupes motopropulseurs semblent cependant faire l'unanimité, ce qui laisse présager un grand succès. Cependant, la mission première de la version 2006 est de se débarrasser de cette sordide réputation en matière de fiabilité, que Volkswagen et particulièrement la Jetta, traînent comme un boulet depuis maintenant trop longtemps.

Design et architecture

Photo - Mathieu St-Pierre - Auto123.com
Décidément, Volkswagen sait comment semer la controverse. D'une ligne distincte et élégante adulée du public, la Jetta s'est transformée en une voiture esthétiquement embourgeoisée, qui ne démontre plus aussi clairement ses racines européennes. À l'avant, on retrouve un museau plongeant, qui arbore une calandre avec surabondance de chrome, ainsi que de gros yeux globuleux, en place et lieu des phares. L'oeil averti remarquera en plein centre du phare, un minuscule logo Volkswagen, certes inutile, mais ô combien original, qui apporte une touche de finesse à la voiture. La partie avant vient se joindre à une cabine où la ceinture de caisse très haute et le design des glaces latérales, ne sont pas sans rappeler l'Acura TSX. On retrouve également de nouveaux rétroviseurs, plus arrondis, qui intègrent des clignotants latéraux. Je déplore cependant le fait qu'on ait choisi de supprimer les moulures latérales qui, en plus de protéger la carrosserie contre les petits chocs, apportent une touche de finition supplémentaire à l'ensemble.

Photo - Mathieu St-Pierre - Auto123.com
Là où la Jetta déçoit énormément, c'est au niveau de la partie arrière. Non seulement, son coffre surélevé nuit passablement à la visibilité, mais le design de ce dernier est à peu de choses près similaire à celui d'une Toyota Corolla, ce qui entre vous et moi, est loin d'être un compliment. Jamais dans l'histoire de Volkswagen, une voiture n'a tenu la comparaison avec un autre modèle, en matière de design. À mon sens, ce phénomène démontre clairement l'influence des acheteurs nord-américains, qui sont maître dans l'art de diminuer la saveur des voitures importées. Mince consolation, la Jetta démontre toujours une qualité de construction et de finition extérieure exemplaire, et même supérieure à celle de sa devancière.