Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen Jetta TDI 2009 : essai routier

Volkswagen Jetta TDI 2009 : essai routier

Frugale avec de bonnes manières Par ,

Fini les tricheries ! Après avoir vendu la Jetta TDI 2006 jusqu'en 2008, et ce, pour contourner une nouvelle réglementation sur les émissions polluantes à partir du millésime 2007, Volkswagen a finalement introduit la version 2009 équipée d'un tout nouveau moteur turbodiesel. Mieux encore, la nouvelle voiture coûte 2 475 $ de moins que l'ancienne.

Pour 2009, le fabricant allemand offre pas moins de 16 variations de la Jetta, dont les berlines, les familiales et la GLI, mais la vieille Jetta City exclue.

La Jetta TDI affiche un prix de base de 24 275 $, et ce modèle Comfortline à l'essai se vend 26 775 $.

Le couple, l'ingrédient magique
Les moteurs diesel se sont toujours fiés à leur couple pour mouvoir les véhicules dans lesquels ils étaient installés. Depuis quelques années, cependant, on a fait beaucoup de progrès, puisque tous les nouveaux moteurs turbodiesel affichent une quantité phénoménale de couple à bas régime.

Et la TDI ne fait pas exception à la règle : 2 litres, 140 chevaux, mais un couple de 235 livres-pied. C'est quand même plus que l'ancienne TDI avec son moteur de 1,9 litre développant 100 chevaux et produisant 177 livres-pied. Et je me souviens bien des modèles Volkswagen diesel des années 80, qui devaient se débrouiller avec 52 chevaux en version atmosphérique et 68 chevaux en version turbocompressée.

La Jetta à mazout galope jusqu'à 100 km/h en 8,8 secondes, ce qui est juste un peu plus lent qu'avec le moteur de 2,5 litres. La courbe de puissance de la TDI atteint son pic à 4 000 tr/min, mais dégringole rapidement par la suite; la ligne rouge se situe à 4 500 tr/min.

Mais contrairement aux nerveux moteurs à 4 cylindres qui sont plutôt anémiques à bas régime, le couple du TDI se fait sentir au décollage afin de faire avancer la voiture promptement. Par conséquent, on ne sent pas une grosse différence entre les moteurs TDI et 2.5 en conduite normale. À l'oreille, on constate toujours qu'il s'agit d'un diesel, mais il est plus silencieux qu'avant.

Le chiffre très important ici, c'est la consommation de carburant. Alors, entre nos mains, la TDI nous offre une moyenne de 7,4 litres aux 100 kilomètres, ce qui est très bien considérant le fait que nous n'avons pas roulé beaucoup sur l'autoroute. Nous doutons sérieusement qu'il soit possible de rouler 1 100 kilomètres sur un seul réservoir, ce que la publicité de Volkswagen tente de nous faire croire (ce qui, en réalité, représente la capacité de 55 litres du réservoir à une consommation moyenne de 4,8 litres aux 100 kilomètres). Mais si avez le pied droit léger, vous pourriez atteindre près de 1 000 kilomètres entre deux pleins.

2 litres, 140 chevaux, mais un couple de 235 livres-pied. C'est quand même plus que l'ancienne TDI.