Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen New Beetle 2.5 décapotable 2007 : Essai

Volkswagen New Beetle 2.5 décapotable 2007 : Essai

Pour les jours plus gais Par ,

Pour les jours plus gais

S'il vous plaît, ne soyez pas offusqué par ce titre. Personne ne peut nier que la New Beetle et, surtout, le modèle décapotable, soit une voiture de femme. Alors, quand ils aperçoivent un homme derrière le volant, bien des gens se forgent malheureusement une opinion biaisée sur son orientation sexuelle.

Le moteur à 5 cylindres de 2,5 litres produit une quantité généreuse de couple.

Pour savoir si j'avais raison sur ce point, je me suis procuré une coccinelle décapotable peinte en rouge écarlate. Durant cette semaine, pas une seule journée n'est passée sans que des gens me regardent, rient et me pointent du doigt, et ce sans compter les gestes obscènes qu'ils m'ont faits et que je ne peux décrire ici. Mais pourquoi? Ne peut-on pas choisir le véhicule que nous aimons, peu importe qui nous sommes?

Un seul moteur
Il y avait jadis un choix de trois moteurs dans la New Beetle; mais en ce moment, on n'en offre qu'un seul. Le 5-cylindres de 2,5 litres développe 150 chevaux et produit un couple de 170 livres-pied : c'est plus que suffisant pour les croisières confortables sur l'autoroute et les balades en ville; de plus, les reprises sont intéressantes, car on atteint le maximum de couple à un bas 3 750 tr/min. La sonorité du moteur n'est pas très plaisante, par contre, particulièrement quand vous démarrez le matin. Ma moyenne de consommation s'est chiffrée à 11,3 litres aux 100 kilomètres.

Avis aux petits voyous dans la Civic bicorps (hatchback) 1992 rouillée d'un bout à l'autre qui ont ri de moi : j'aurais pu vous botter le derrière avec ma Beetle. Mais étant donné que je suis une personne mure et responsable, je me suis abstenu. Se faire « planter » par une voiture de femme peut se révéler humiliant.

Puisque la New Beetle est construite sur la plate-forme de la Golf/Rabbit, elle bénéficie d'un bon travail de la suspension. Par contre, j'ai entendu beaucoup de craquements et de bruits de caisse, et la voiture ne donnait pas une impression de solidité.

Habitacle simpliste
Le tableau de bord deux tons est, euh, correct. Le bloc d'instruments ne pourrait pas être plus simple, le compte-tours et la jauge de carburant étant superposés à l'indicateur de vitesse. Le tableau de bord semble un peu bon marché, tout comme la radio, même si sa sonorité est appropriée. Les commandes rotatives pour le chauffage et la ventilation ne pourraient être plus faciles à utiliser.

Je ne suis pas très friand des sièges de couleur pâle, car ils ont tendance à se salir rapidement. Ceux de cette Beetle étaient confortables à l'avant, mais le réglage de l'angle du dossier exige du temps, car VW y installe des boutons rotatifs au lieu d'un levier traditionnel, et c'est long à tourner. Il y a amplement d'espace et un bon dégagement pour la tête.

L'habitacle de la Beetle est simpliste mais fonctionnel.